Catégories
Créativité et inspiration

Comment impulser sa créativité ?

La créativité est-elle réservée uniquement aux activités artistiques ? Faut-il être un artiste pour être créatif ? Bien souvent, j’entends dire que la créativité est associée aux métiers du design, de la photographie et bien autres. En fait, elle va beaucoup plus loin que cela. J’ai invité 4 personnes de mon réseau à répondre à cette question : comment travaillez-vous votre créativité ? Chacun a leur habitude, leur routine pour l’animer. Et vous allez voir qu’elle intervient dans différentes actions que ce soit pour mettre en place une mission, ou bien dans l’improvisation. J’aime bien cette phrase : « On ne naît pas créatif, on le devient », j’ajouterai que c’est avant tout un état d’esprit qui nous permet de passer à l’action, de faire quelque chose, bref de créer ! [cocorico_separateur style= »continu »] angeline-laboiteAngeline ELIES LAB.O.I.T.E le blog : Twitter : https://twitter.com/LaboiteJedi Facebook : https://www.facebook.com/Laboite-479905082086925/

« Un peu d’astuces, d’espièglerie, et c’est la vie de Candy ! »

La créativité c’est d’abord savoir être curieux, mêler les genres et être malin. Il est vrai cependant que ma créativité dépend d’énormément de facteurs « internes » : forme, moral, et chocolat ! Mon métier me demande d’être une véritable « machine à idées » et heureusement, les idées, ce n’est pas ce qui manque dans ma tête.

Il faut être curieux !

Je dirais que c’est même la première chose que je travaille : la curiosité, l’ouverture au monde et une bonne sensibilité artistique. Attention, je ne dis pas que je suis une artiste, loin de là s’en faut, par contre, j’aime l’art, sous toutes ses formes, toutes ses expressions. Du coup, je m’intéresse à ce qu’il se passe que ce soit en termes de création artistique ou de design. Cela m’aide à sentir la tendance. Au-delà de ça, je m’intéresse à tous les secteurs. Grande fan de la stratégie de l’océan bleu, j’aime mêler les genres et les codes. Je ne suis donc pas « bégueule ». Et suis autant intéressée par ce qu’il se passe dans l’actualité générale, que dans l’actualité des secteurs, que ce soit l’automobile, le BTP ou encore les technologies, par exemple. Twitter m’aide beaucoup pour effectuer cette veille constante je dois dire. Des magazines tels que We Demain aussi. Après, il est vrai que je peux regarder un journal télévisé, voir un reportage sur un commerce ou un sujet, et hop ! Cela m’inspire tout autant que tout autre support ! En bref, il faut rester sur le coup, être informé, et s’intéresser à tout !

Il faut être malin !

De l’idée à l’opérationnel, il y a une marge. Des idées, nous en avons tous, cependant, toutes ne peuvent être mises en place. Le manque de moyen ou encore de compétences nous bloque souvent. Pourtant il convient d’être créatif, même dans la mise en œuvre. Combien de fois me suis-je confrontée à la dure réalité financière, mais là encore, je fais marcher les méninges, j’ouvre les synapses et les chakras, et souvent j’arrive à trouver une solution innovante et dans mon budget (ou celui de mes clients). Petit exemple : sur l’une de mes dernières missions, je devais organiser la venue d’une start-up au Salon Des Entrepreneurs de Lyon avec un budget plutôt serré, et l’objectif de se démarquer, et de la concurrence, et des autres exposants d’une manière générale. Le stand devait donc être « marqué » et remarqué. Pourtant, habiller un stand par le biais de panneaux imprimés par exemple, était largement en dehors du budget alloué. Une idée m’est alors venue : pourquoi ne pas utiliser des bâches imprimées ? Après renseignements auprès des équipes organisatrices en termes de systèmes d’accroches possibles, nous avons élaboré des bâches aux mesures des panneaux du stand. Budget : 300 € pour un stand entièrement habillé ! Résultat : topissime ! Le stand fût plus que remarqué et les objectifs furent remplis plutôt aisément.

Il faut être en forme !

Et oui, pour moi, baisse de régime est souvent synonyme de baisse de créativité ! Alors je fais attention à moi, je mange sain (oui je sais, c’est un peu bateau, mais tellement vrai), et j’essaie dans ces périodes de dormir beaucoup. Il est essentiel de ne pas se laisser envahir par la panique. Souvent cette baisse de régime implique un doute sur mes compétences, sur ma capacité à être créative. Alors je lève le pied, je me concentre sur l’essentiel, je me recentre sur l’important. Pourtant, il faut que je travaille, que je puisse conseiller correctement mes clients et mes partenaires, et que donc je reste la plus créative possible malgré tout. J’ai du coup ma petite solution : je mange du chocolat, des trucs pas sains du tout (mais pas du tout) et j’appelle mes copains consultants, blogueurs et entrepreneurs. Nous faisons du brainstorming, et ça me rebooste ! Travailler sa créativité, c’est, à mon sens, s’ouvrir au monde et l’écouter ! Après, c’est notre sensibilité qui fait le reste ! [cocorico_separateur style= »continu »] Camille-GilletCamille Gillet rédactrice web – pressenter.fr Blog : http://pressenter.fr/ Twitter : https://twitter.com/gillet_camille Linkedin : https://fr.linkedin.com/in/camille-gillet-7a2a4b108

Créativité, comment la travailler quand on est Rédacteur Web ?

On a tendance à s’imaginer que seuls les graphistes peuvent faire preuve de créativité, mais le Rédacteur Web a, lui aussi, un sacré boulot à faire. Qu’il tienne un blog, ou non. Qu’il soit salarié d’une entreprise, ou à son compte, le Rédac’ a tout intérêt à entretenir sa créativité. Pourquoi ? Parce que ce métier est un métier qui flirte avec l’Art. Rien que ça, oui, Monsieur !

De l’importance d’être créatif pour faire des contenus originaux

Écrire, c’est facile. Écrire des pavés entiers à grands coups de superlatifs, de synonymes, et de métaphores plus ou moins poétiques, ça n’est en rien un exploit. Pour preuve : tout le monde le fait. Ce qui va faire la différence entre deux Rédacteurs, c’est surtout la plume, le style, l’unicité du contenu. Et là, pas de secret : c’est à celui qui sera le plus imaginatif, le plus créatif. Et c’est là que les choses se corsent : comment être inspiré en permanence ? Comment peut-on travailler sa créativité ? J’ai pas de recette miracle, j’vous préviens, juste deux ou trois « trucs » que je pratique.

Truc N°1 : Lire avant d’écrire

De la même manière que l’on travaille son Français en lisant, on travaille son vocabulaire, ses tournures de phrases, et sa construction de récit en accordant du temps aux écrits des autres. Là-dessus, je suis catégorique. Je lis beaucoup d’articles, en tout genre, mais aussi beaucoup de livres. Je ne saurais trop vous conseiller de ne pas négliger les lectures qui n’ont rien à voir avec votre business ! Car, à force de rester le nez dans le guidon, vous ne verrez plus que les contenus « professionnels » que l’on retrouve partout. Pour trouver des idées, il faut savoir sortir de son univers. Donc, lisez « Martine » si vous le souhaitez, pourvu que cela vous inspire !

Truc N°2 : Aller à la rencontre des autres

Traduction : discuter avec eux ! D’une personne à une autre, le mode de fonctionnement est totalement différent. Sur un même sujet, deux individus ne trouveront pas les mêmes choses à dire. C’est pour moi l’une des meilleures sources d’inspiration ! Outre le fait que les discussions ont tendance à me donner des idées d’articles, cela me permet aussi d’avoir une autre vision d’un sujet déjà traité… Et donc, une nouvelle approche potentielle.

Truc N°3 : Faire des rédactions comme à l’école

Attention : ne perdons pas de vue que la Rédaction Web a tendance à nous pousser à la facilité. Nous prenons des automatismes, et un ton qui nous enferme petit à petit dans un schéma. C’est normal, mais il est important pour votre créativité d’en sortir. Une manie que j’ai développé depuis une dizaine d’années m’a été très utile : régulièrement, je cherche des sujets de rédaction sur des sites de professeurs de collèges, écoles primaires, lycées, peu importe ! Se pencher à nouveau sur cet exercice « basique » de la création pure, de l’écriture pure, permet de travailler sa plume, sa capacité de création, et de redécouvrir l’auteur qui sommeille en nous.

Le Rédacteur Web doit oublier qu’il en est un

“Tout être humain a un potentiel de créativité étouffé par les tâches répétitives, par la nécessité de produire, toujours produire et ensuite consommer. Quand ce cycle ne fonctionne plus, c’est le vide.”
Claire Gallois, L’honneur du chômeur. En d’autres termes, pour renouer avec la Muse, il faut savoir s’abandonner. A force de se voir comme une usine à textes, à force de penser quantitatif, SEO, mise en page, et j’en passe ; on oublie l’essentiel : le fond, le message, la beauté des mots et du partage. Pour retrouver son âme créatrice, il faut oublier son âme de businessman. [cocorico_separateur style= »continu »] Beatrice DoradouxBéatrice Doradoux de la désimpro Site : http://ladesimpro.com/ Twitter : https://twitter.com/ladesimpro Facebook : https://www.facebook.com/desimpro/

Comment travaillez-vous votre créativité ?

De quoi parle-t-on quand on évoque la créativité ? On peut se sentir à court d’idées pour renouveler son projet, on peut avoir le syndrome de la page blanche en écrivant une proposition à un client, ou encore être bloqué dans la rédaction d’un article sur la créativité 😉 Ou beaucoup d’autres choses… Je pense que l’on se demande souvent, lorsqu’on n’a pas le temps d’attendre la bonne idée, comment la faire venir à soi ? Sauf que finalement, la première clé, c’est justement le temps. Le temps de laisser l’idée faire son chemin dans les méandres de nos réflexions. Lorsque je sais devoir rendre une production intellectuelle : la première chose que je fais est de m’aménager un créneau pour elle. À ce moment-là, je vais faire en sorte que l’espace de travail soit prêt à accueillir ce créneau. Hé oui, peut-être faudra-t-il « perdre » encore un peu de temps pour ranger votre table et les moult éléments hétéroclites qui la parsèment. La luminosité dans la pièce, la musique ou non, le choix du support sur lequel vous allez écrire, etc. sont autant d’éléments non négligeables pour se placer dans un environnement ouvert. Mais encore faut-il que vous le soyez aussi. Si je cherche mille prétextes pour quitter le bureau (« Tiens, si je me refaisais un 4ème café ? ») cela veut généralement dire que la pâte a encore besoin de reposer. Puis, au bout d’un moment, n’ayant plus vraiment d’échappatoire, on se recolle devant l’écran ou le carnet, dépité d’avoir déjà perdu autant de temps. Et bien que l’on se rassure, il me semble que même en relançant la cafetière et en regardant le liquide couler goutte à goutte, j’étais déjà dans un processus créatif sans même m’en rendre compte. Un peu de la même manière que, plus jeunes, nous pouvions relire notre leçon le soir, dormir dessus, et l’avoir comprise en le relisant le lendemain matin. L’idée a fait son chemin. En ce qui me concerne, et sans doute parce que je suis une amoureuse de l’improvisation, la créativité naît avant tout dans des réactions spontanées. Généralement, je vais me mettre à parler d’une idée que j’ai, d’une propale sur laquelle je travaille, etc. quand je sens que c’est le bon timing pour le faire. Et cela ne manque pas, je reçois de la part de mes interlocuteurs des remarques, des confrontations, des acquiescements, qui vont venir contribuer à mon brainstorming personnel. L’explosion créative naît là, lorsque je dis « A », et que l’autre colore mon « A » au lieu de me dire « B ». C’est un état d’acceptation particulièrement vrai en impro théâtrale où l’on crée aussi rapidement du fait que chacun apporte, sans jugement de l’autre, une nouvelle pierre à l’édifice, qui sera à son tour acceptée sans jugement, et ainsi de suite. De cet exemple nous pouvons tirer un conseil final : la créativité n’est pas une activité solitaire. Je trouve qu’il y a beaucoup de force dans le collectif. Si possible un collectif mixé en âge, en genre, en intérêt dans le projet, en expérience, etc. La créativité peut provenir d’un rebondissement sur ses propres pensées (visualisez un squash solo), ou d’un rebond sur celles de son voisin / collègue / ami à qui l’on s’en ouvre (visualisez un ping-pong). On a généralement une préférence pour l’une de ces deux méthodes. Et si vous tentiez l’autre pour changer ? En résumé :
  • Ayez un espace de travail dégagé, propice à être « rempli » de vos idées
  • Placez-vous dans un état d’accueil de la créativité, en toute décontraction
  • Acceptez que prendre du temps ne veuille pas dire perdre du temps
  • Faites confiance à votre spontanéité et à votre instinct
  • N’oubliez pas de penser co-créativité et autres intelligences collectives
[cocorico_separateur style= »continu »] sow-aySow Ay graphiste-illustratrice autodidacte Son interview : Refusé par l’éducation nationale, elle devient autodidacte et ça marche ! Son site : http://forsakenstar.com/ Je travaille dans l’illustration et passe mon temps libre à faire de la musique et de la vidéo donc la créativité est assez importante pour moi. Je diviserai cela en deux parties : celle ou l’on cherche son idée. Et celle ou on la concrétise. La recherche d’idée : je suis quelqu’un d’assez curieux, j’observe les personnes, je regarde comment elles travaillent, observe les paysages, architectures, couleurs, lumières, mises en scène, sons et je note ce qui me passe par la tête ou ce que je trouve intéressant. Sur internet, je passe régulièrement sur Pinterest ou divers sites pouvant booster la créativité. (design-spartan, fromupnorth, creative market, etc.) Et je verrai par la suite quelle partie de ce quotidien je peux utiliser dans ma prochaine création. Le but n’étant évidemment pas de recopier les créations des autres mais de nourrir ses idées de ce que l’on observe. On est constamment entouré d’éléments qui peuvent contribuer à notre créativité sans forcément nous en rendre compte. Nos proches diront parfois que l’on est dingue à s’extasier sur une couleur de ciel apparaissant 2 secondes dans un film ou sur un son de cymbale à 2min28 d’une chanson. D’autant plus qu’on est généralement le seul à le remarquer. La partie concrétisation : c’est la partie plus technique. Une fois que l’on a l’idée, il faut réussir à l’exprimer et la sortir de sa tête. Je m’entraine donc au quotidien pour progresser techniquement et arriver à retranscrire plus facilement ce que j’ai en tête, que ce soit en lisant et suivant des tutoriels ou articles, en travaillant sur du dessin d’observation, des thèmes imposés et projets personnels pour sortir de ma zone de confort. J’ai toujours été touche à tout et je n’aime pas me limiter. J’aime mixer les supports. Ne pas utiliser le dessin seul mais y intégrer des éléments photos, transformer une image fixe en animation vidéo. M’inspirer de ce que m’évoque une musique. Chaque support peut apporter et être complémentaire d’un autre et c’est fantastique. [caption id="attachment_22796" align="aligncenter" width="1117"]bd-creativite Merci à Sow pour sa créativité et de nous offrir cette BD[/caption] [cocorico_separateur style= »continu »] Cedric-CarvalhoCédric Carvalho CEO de Smoothsee.com Site : Smoothsee.com LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/carvalhoced Twitter : https://twitter.com/carvalhoced

Pour être créatif, je m’exprime.

Je prend moins de deux secondes pour réfléchir Quand je cherche à être créatif, la première chose que je fais est de transcrire les idées que j’ai en tête sur papier, ou bien sur mon ordi. Mais il faut bien comprendre : je suis très spontané et je ne réfléchis pas vraiment au sens de mes idées. C’est à dire que j’écris / dessine sans juger, car le jugement détruit complètement la créativité. Nous avons des filtres mentaux qui sélectionnent nos idées “socialement acceptable” et empêchent les idées nouvelles de “s’échapper”. Ils agissent lorsqu’on réfléchit plus de deux secondes. Je suis donc très spontané et je retranscris immédiatement tout ce qui me passe par la tête.

J’expérimente

Les bonnes idées ne tombent pas du ciel, elles se construisent. C’est bien pour ça que j’expérimente. Je parle bien d’expérimentation et non de simplement écrire mes idées sur un papier. Je leur donne vie en écrivant, en dessinant, en bricolant… Il y a toujours un gouffre entre ce qu’on imagine et comment ça se manifeste en vrai. L’application permet donc de confronter ses idées au monde réel mais aussi d‘obtenir de nouvelles pistes à explorer à travers le jeu des essais / erreurs. J’agis aussi sans but précis et sans réfléchir au résultat final. Il faut accepter de se perdre et de faire des choses qu’on finira par jeter. Mais on ne sait pas par avance ce qu’on va jeter ou non, donc il faut essayer et persévérer.

Je bidouille pour commencer

Je ne cherche pas à faire à faire quelque chose de parfait dès le début. J’ai même souvent honte de ce que je peux produire en première intention… Je commence par faire quelque chose de chaotique, pas du tout ordonné mais qui va me permettre de construire quelque chose de plus peaufiné au fur et à mesure des corrections. A mon sens, être créatif c’est bidouiller des choses imparfaites mais qui fonctionnent. Au final pour être créatif, je me met dans la peau d’un gosse qui transcrit immédiatement ce qui lui passe par la tête, via l’écrit ou le dessin, mais sans chercher à faire quelque chose de parfait. Ce n’est qu’ensuite que je réorganise mes idées et mon savoir pour améliorer en continu.

[cocorico_separateur style= »continu »]

Pour aller plus loin :

[cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-image-marque [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
Image de Marque

Trouver le nom de son entreprise ?

Trouver le nom de son entreprise fait partie des premières interrogation qu’un leader passionné me pose lors de mes audits en conseils d’identité de Marque, vous êtes sûrement dans ce cas, en lisant cet article.

En plus d’être légitime, cette question peut être épineuse, mais pas de panique, nous allons voir ensemble dans ce nouvel article, les différentes solutions qui existent.
 

Les 5 règles à utiliser pour trouver le nom de son entreprise, de sa marque.

Si vous lisez régulièrement mes articles sur la création et le développement d’une identité de Marque, vous savez qu’il est important de bien définir le nom de son entreprise lors de la préparation de votre projet.

Cependant, il n’existe pas de recette magique pour créer une nom d’entreprise. Ce qui serait pratique, on est bien d’accord. Cependant, il existe quelques règles sur lesquelles vous appuyer :

  1. Simple et facile à retenir.
  2. Intemporel et ne doit pas suivre une tendance.
  3. Le plus court possible entre 3 et 4 syllabes maximum
  4. Créé à partir de vos valeurs et de la philosophie de votre entreprise.
  5. Anglophone, si vous envisager à conquérir le monde.

On pourrait imaginer une 6ème règle : Idéalement, votre nom d’entreprise doit pouvoir devenir un verbe comme « google-moi » ou « facebook-moi”. Cet exercice est loin d’être évident à faire, mais si vous y arrivez cela ne sera que bénéfique pour votre entreprise.

Pourquoi est-il plus facile de trouver le nom de son entreprise quand celui-ci est court ?

Avant de répondre à cette question, regardez bien ces exemples :

Noms anglophone Noms francophone
AirBNB,
Uber,
Nike,
Blablacar,
La Fnac,
La Redoute,

Pourquoi je vous montre ces exemples ? Vous allez me dire que ce sont des entreprises connues et vous avez raison. Mais pourquoi elles sont connues ? En partie grâce à leur nom d’entreprise qui est simple à retenir.
Notre cerveau à beaucoup plus de mal à retenir les longs textes. C’est pour cette raison qu’il faut favoriser les noms courts pour que vos consommateurs les retiennent plus facilement.
Pour vous inspirez, voici quelques avantages à créer un nom d’entreprise court :

  1. Plus facile à lire sur un panneau publicitaire.
  2. Meilleur compréhension dit oralement lors d’un rendez-vous téléphonique ou Skype.
  3. Meilleur intégration surs vos supports de communication (carte de visite, papier entête, flyer, etc.)
  4. Idéal pour votre nom de domaine. Celui-ci doit également être le plus court pour une meilleur mémorisation sans oublier sa disponibilité.
  5. Et pour finir, il sera beaucoup plus simple de réaliser un logo qui respectera le nom de votre entreprise, ainsi que vos valeurs et votre philosophie.

Trouver le nom de son entreprise en amont de son projet, vous garantira une cohérence et une meilleure compréhension de votre identité de Marque auprès de vos prospects, de vos clients et de l’ensemble de vos partenaires et investisseurs.

Comment trouver un nom d’entreprise à partir d’une idée ?

Le cas d’IKEA

ingvar-kamprad-jobstreet-talent-of-the-month-founder-of-IKEA-2Savez-vous comment Ingvar Kamprad fondateur de IKEA a imaginé le nom de son entreprise ? Voici son histoire :

Tout à commencé dans les années 1920 quand Ingvar s’est mis à vendre des allumettes à ses proches voisins. Il compris qu’en achetant les allumettes à un grossiste de Stockholm, il pouvait réaliser une bonne marge tout en offrant un bon prix.

Puis, des allumettes, il passe aux semences de fleurs, cartes de vœux et décorations de Noël, et plus tard, aux crayons et stylos à bille.

Déjà très jeune Ingvar avait le sens des affaires. Plus tard dans les années 1940, il devient un négociant dans l’ameublement et dans cette même période, il explora le design en ameublement et des systèmes en kit.

C’est plus précisément en 1943 que Ingvar baptise le nom de son entreprise IKEA à partir de ses initiales (IK) plus celles d’Elmtaryd (E) et Agunnaryd (A), la ferme et le village de son enfance.
Pour en savoir plus sur l’histoire de IKEA

Le cas de la marque LEGO

Qui parmi vous à connu les petites briques de toutes les couleurs qui nous ont permis de créer des maisons, des bateaux et toute autres choses ? Oui, je parle bien des petites briques de la marque LEGO.
La marque LEGO a été fondée en 1932. A cette époque les petites briques étaient en bois. Les premières briques en plastique font leur apparition en 1949.
La promesse “construire ensemble” se transmet de génération en génération depuis la création de la marque. Elle reste identique pour procurer un moment de partage entre parents et enfants. Comme ceux-ci, une fois devenu parent, il conservera un lien très proche avec la marque et jouera à son tour avec ses enfants.
Le nom “LEGO” est créé à partir d’une abréviation de deux mots danois « leg godt », qui signifie « bien jouer », ce qui correspond à l’idéal de la marque.
Pour en savoir plus sur l’histoire de la Marque LEGO, je vous invite à visionner cette vidéo.

L’histoire du nom de Google

Et Google ? Comment Larry et Sergey ont-ils imaginé le nom du moteur de recherche devenu depuis 1998 le moteur le plus connu du monde ?
googleTout à commencé en 1995 quand Larry fit la rencontre de Sergey à Standford. En 1996, ils lancent ensemble leur premier moteur de recherche, qui utilise des liens pour déterminer l’importance d’une page Web, et le baptisent “BackRub”.
C’est le 15 septembre 1998, que le nom de domaine “Google.com” est enregistré. Le nom est un jeu de mots venant de « googol », un terme de mathématiques utilisé pour désigner le nombre 1 suivi de 100 zéros. Ce terme de mathématiques reflète l’ambition de Larry et de Sergey : celle d’organiser un volume d’informations apparemment infini sur le Web.
Pour en savoir plus sur l’histoire de Google depuis son lancement à aujourd’hui.
 

Est-il possible d’utiliser son propre prénom et son nom de famille pour mon entreprise ?

Personnellement, je suis favorable à l’utilisation de votre prénom et nom de famille dans des professions comme :

  • Les coachs d’entreprise ou spécialisés en développement personnel,
  • Les métiers de services, comme graphiste, développeur, etc.
  • Les consultants,

Bien souvent, ce que je remarque sur Internet, c’est que les internautes recherchent avant tout de l’humain. Il est donc très important de vous mettre en évidence sur votre propre site Internet.
Quand j’ai commencé mon activité en juin 2012, pour moi il était évident que j’allais utiliser mon prénom et nom de famille comme nom de domaine. Pourquoi ?

Car ce sont mes compétences, mon savoir-faire que je vends à mes clients. Lorsque j’écris des articles invités sur d’autres blogs, c’est toujours mon prénom et mon nom de famille qui sont cités dans les encarts auteur ou en introduction de l’article.

Bien souvent, on me dit “mais tu es partout…” Oui en effet en mettant en place cette stratégie, les gens prennent l’habitude de me reconnaître et ainsi de me faire confiance.
trouver le nom de son entreprise
 

Comment j’ai créé le nom de Styliste d’entreprise ?

Permettez-moi de vous raconter une anecdote.
En novembre 2014, j’ai assisté à un événement web sur Paris. Et lors de cet événement, une personne s’avance vers moi, voit mon tee-shirt avec le mot “graphiste” écrit dessus. Cette personne me pose cette question “C’est quoi un graphiste ?” Je lui explique, et je me dis : “Mais comment est-ce possible qu’une personne ne sache pas ce qu’est un graphiste, alors qu’elle peut en avoir besoin.. ? Et le tout en participant à un événement web.. ?
En sortant de cet événement, j’en ai reparlé aux personnes qui m’accompagnaient, et c’est en y réfléchissant tous les 4, que j’ai choisi d’utiliser le nom de Styliste d’entreprise.
Étant moi-même autodidacte, et ayant fait des études de photographie et non de graphisme, il me fallait un nom qui englobe mes passions pour la photographie, la création d’images digitales et la création de sites Internet.
En y réfléchissant, je me suis dis :
Un styliste crée, imagine, dessine des vêtements ; dans la communication un Styliste d’entreprise crée, imagine, dessine des images de Marque.

Le lendemain, en retournant à cet événement, je me suis présenté comme Styliste d’entreprise, cela a commencé à intriguer les participants et à chaque nouvelle rencontre, les gens sont interpellés par ce nom. Ils ne sont plus dans l’interrogation, mais plus dans le pourquoi afin d’en savoir davantage sur ma vision et mon activité.

C’est ainsi que le nom de Styliste d’entreprise est né !

Une fois que vous avez trouvé votre nom d’entreprise, que faut-il faire ?

logo-inpiVoici les 7 étapes à suivre pour déposer sa marque :
Commencez par déterminer les produits et/ou les services associés à votre entreprise,
Vérifiez que le nom de votre entreprise est disponible,
Déposez votre dossier auprès de l’INPI,

  1. Remplissez le formulaire de dépôt,
  2. Envoyez un dossier complet, toute modification durant la procédure vous coûtera 100 euros.
  3. Une fois le dossier envoyé, vous allez recevoir un accusé de réception de la part de l’INPI, conservez-le bien, il vous sera utile par la suite.
  4. l’INPI publie le dépôt de votre marque au Bulletin officiel de la propriété industrielle (BOPI)
  5. Il est possible que l’INPI fasse des objections en fonction du nom choisi. Si c’est le cas, il faudra y prêter attention et y remédier en temps voulu.
  6. l’INPI publie l’enregistrement de votre marque au BOPI
  7. l’INPI vous envoie le certificat d’enregistrement

Pour procéder au dépôt de votre nom d’entreprise, c’est ici que cela se passe.
Pour connaître le tarif pour déposer votre nom d’entreprise, suivez ce lien.

Comment savoir si le nom de votre entreprise est disponible en nom de domaine ?

Pour trouver le nom de son entreprise, il est important de vérifier si celui-ci est disponible en nom de domaine. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des sites d’hébergement comme :

Il est possible que le nom de domaine de votre future entreprise soit déjà pris. Que faut-il faire dans ce cas-là ?
Soit vous utilisez l’un de vos mots clés principaux ou bien vous associez le nom de votre ville, département ou région si votre activité est géolocalisée.
Soit, vous pouvez trouver les coordonnées du propriétaire du nom de domaine en utilisant cet outil (https://www.whois.net/) et une fois ces informations trouvées, vous pourrez contacter le-dit propriétaire pour négocier un éventuel rachat.
A savoir : si votre entreprise est localisé en France, il est recommandé de favorisé votre nom de domaine en (.FR) cela apportera de la confiance et de la proximité auprès de vos prospectes et clients. Pour obtenir plus d’information à ce sujet, je vous invite à vous rendre sur le site de réussir en .fr

Comment bien utiliser votre nom d’entreprise pour créer et développer votre image de Marque ?

Une fois que vous aurez trouvé le nom de votre entreprise et obtenu votre nom de domaine, il faudra être cohérent dans la création et le développement de votre image de Marque.
Vous devrez utilisez votre nom d’entreprise en créant des pages et profils portant le nom de votre entreprise sur les réseaux sociaux.
Votre identité visuelle devra être réalisée à partir de votre nom d’entreprise.
Il devra être visible sur l’ensemble de vos supports de communication (carte de visite, papier entête, signature d’email, flyer, site internet, etc.)

A savoir que : Le design, la charte graphique, de votre entreprise seront créés à partir de l’histoire, des valeurs et de la philosophie de votre société. C’est aussi pour cette raison qu’il est important de bien le choisir !

Gardez à l’esprit que le brief et le cahier des charges doivent être créés en amont par vos soins. Vous seul êtes le porteur du projet. C’est à vous de me le présenter, afin que je puisse le réaliser.
En tant que Styliste d’entreprise, je suis là pour vous permettre de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer tête baissée dans la recherche et la création de votre image de Marque.
Avant de vous lancer dans la co-création de votre image de Marque avec un Styliste d’entreprise, n’hésitez pas à me demander conseil.
[cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
Logo et charte graphique

Logo entreprise co-créez-le et gagnez 1 000 euros !

Que diriez-vous de gagner 1 000 euros grâce à votre logo d’entreprise ? Vous êtes entrepreneur, vous souhaitez investir dans votre image de Marque ? Je vais vous aider à travers cet article à gagner 1 000 euros grâce à votre futur logo d’entreprise. Mais comment gagner 1 000€ grâce à la co-creation de votre logo ? Tout simplement en investissant 1 000€ dans votre logo d’entreprise !

 

Pourquoi dois-je investir 1 000 euros dans la co-création de mon logo d’entreprise ?

C’est vrai, pourquoi mettre 1 000 euros dans la co-création d’un logo pour mon entreprise alors qu’il existe des solutions moins chères sur internet ? A la différence, ici on parle d’investissement. En tant qu’entrepreneur, quand vous investissez 1 000 euros pour votre entreprise, vous devez diminuer au maximum les risques pour être certain de les récupérer, voire de les doubler. Pour ce faire, il est essentiel de faire le bon choix lorsque vous décidez d’investir ces 1 000 euros. Vous devez trouver l’agence ou le prestataire qui répondra à 100% à votre besoin et qui mettra tout en œuvre pour réaliser le logo d’entreprise qui vous fera gagner de l’argent. Parce que quand vous investissez 1000€ dans une co-création de logo, vous n’achetez pas un simple  logo, vous investissez dans la création d’une image de marque unique, différenciatrice et impactante.   [caption id="attachment_21411" align="aligncenter" width="960"]Création de logo Startup par Cédric Debacq Création de logo de Early Metrics agence de notation de startup par Cédric Debacq[/caption] [caption id="attachment_21408" align="aligncenter" width="960"]Logo Social Media Pro Création logo de l’agence SocialMediaPro de Olivier Monteux par Cédric Debacq[/caption] [caption id="attachment_21406" align="aligncenter" width="960"]logo-entreprise Création logo de l’agence Statutentreprise.com de Mathieu Georges par Cédric Debacq[/caption] [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-image-marque [cocorico_separateur style= »continu »]  

Comment obtenir un logo qui correspond à mon entreprise pour 1 000€ ?

 

Grâce à la co-création de votre futur logo d’entreprise, vous investissez seulement 1 000 euros et quelques heures, ainsi vous diminuez au maximum les risques de votre investissement. Comment ?

Par le biais de la co-création, vous allez participer à la réalisation de votre logo. Vous allez bénéficier d’un logo unique, authentique, personnalisé et qui transmettra les valeurs et la philosophie de votre entreprise.

Vous pourrez vous approprier sa création et prendre part pleinement à sa réalisation. Vous allez pouvoir gagner du temps et obtenir des conseils tout en créant un logo qui sera à la hauteur de vos ambitions.

Et pour finir, vous allez gagner en souplesse, confiance et réactivité. C’est-à-dire : Gagnez en souplesse : la co-création s’adapte à vos besoins et se planifie en amont pour que vous soyez présent tout au long du processus de co-création. Gagnez en confiance : la co-création permet de bénéficier de mes conseils en tant que Styliste d’Entreprise en commençant par une session d’audit en Conseil d’Image de Marque puis pendant la phase de co-création et même après la livraison de votre logo d’entreprise. Gagnez en réactivité : Fini les échanges informels par mail et les longues semaines d’attente, à attendre que votre logo d’entreprise soit enfin fini et corresponde à vos attentes. Grâce à la co-création, votre logo est réalisé en moins de 7 jours. (En moyenne, il faut compter entre 2 et 4 heures de co-création pour réaliser votre logo.)

asel-naby Naby Daouda Diakite co-fondateur d’ASEL Fidélisation – Lyon

J’ai eu l’opportunité de travailler avec Cédric dans le cadre de la création de l’identité visuelle (logo & flyer) d’un service (ASEL – projet personnel) que je mets en place actuellement. Je suis très satisfait de son travail et de son approche par la co-création. Cédric a su habillement appréhender mes attentes et me faire des suggestions pertinentes. D’une grande générosité, il m’a également donné de nombreux conseils utiles à la croissance de mon projet. C’est avec un immense plaisir que je vous le conseille Lire l’intégralité de son aventure dans la co-création de son logo entreprise   [caption id="attachment_22156" align="alignright" width="300"]Elodie Barrillié - REp-Secrétariat Nantes Elodie Barrillié – REp-Secrétariat Nantes[/caption]

Elodie Barrillié – REP Secrétariat Nantes

En contactant Cédric, je n’avais aucune idée de ce que je voulais précisément, je voulais juste refaire mon logo, mes cartes de visite pour leur donner une image plus professionnelle. Cédric a tout de suite compris ce qu’il me fallait, il a su redonner du dynamisme à mon entreprise à travers une charte graphique colorée qui me correspond. Lire l’intégralité de son expérience dans la co-création de son logo pour son entreprise  

Les bénéfices que je gagnerai grâce aux 1 000 euros investis dans mon logo d’entreprise

Grâce à votre logo d’entreprise, vous allez vous démarquer de vos concurrents et ainsi être remarquable aux yeux de vos clients. En étant plus visible auprès de vos clients, vous allez créer des opportunités qui impacteront directement votre chiffre d’affaires. En boostant votre chiffre d’affaires, grâce à votre logo d’entreprise, vous récupérerez très rapidement les 1 000 euros investis dans la co-création de celui-ci. Et c’est ainsi que vous allez gagner 1 000 euros (et bien plus) grâce au logo d’entreprise que vous allez co-créer dès maintenant. [cocorico_separateur style= »continu »] projet-graphique [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
Logo et charte graphique

ASEL Fidélisation : quand la carte de fidélité devient mobile

Pouvez-vous vous présenter auprès des lecteurs du blog ? Nous, Naby Daouda et Mamadi Diakite, sommes deux ingénieurs en informatique, passionnés de nouvelles technologies. Nous sommes Freelance en Informatique depuis 2 ans, nous intervenons chez nos clients en tant qu’experts techniques et/ou architectes NTIC pour les aider à mettre en place leurs solutions.   ASEL Fondateurs  

Comment est né votre projet « ASEL Fidélisation » ?

Un soir en faisant les courses dans un hypermarché, nous avons acheté plusieurs articles d’une même marque. En choisissant ces produits, nous avons bénéficié de coupons de réductions pour nos prochains achats. Après avoir échangé sur ce que nous faisions habituellement de ces coupons, le constat a été que nous n’en faisions rien en général. Nous nous sommes donc demandé combien de français ne s’en servaient pas  non plus. De fil en aiguille, l’idée de mieux exploiter ces coupons pour doper le pouvoir d’achat des français a mûri, évolué pour donner naissance au service ASEL Fidélisation (Au Service de l’Economie Locale).  

A qui s’adresse-t-il ?

Notre service est 100% gratuit, il s’adresse à tout le monde. Il permet de cumuler des réductions et de les utiliser sur l’ensemble du réseau de partenaires.   ASEL 1  

Vous proposez un service qui améliore la fidélisation client. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

Notre service a pour but de faire coïncider les besoins des enseignes (nouvelle clientèle et fidélisation de la clientèle existante) avec le pouvoir d’achat des consommateurs. Entièrement gratuit pour ces derniers, le service leur permet, de cumuler des réductions accordées par les enseignes au fur et à mesure de leurs achats. L’opération d’achat d’un bien ou d’un service se fait à travers nos applications web et mobile. Le consommateur peut soit enregistrer les informations d’une carte de paiement (type carte bancaire) soit les saisir au moment de l’achat. Le consommateur peut utiliser sa carte de paiement ou les points ASEL Fidélisation qu’il a cumulé. Pour les enseignes, l’adhésion au service se fait sur la promesse d’accorder aux consommateurs, à chaque achat, une remise d’au moins 1% du montant du ticket de caisse. Cette remise est automatiquement créditée sur le compte ASEL Fidélisation du consommateur qui pourra l’utiliser dans l’ensemble des enseignes partenaires. L’utilisation des points ASEL Fidélisation dans une enseigne est comparable à l’utilisation d’une carte de paiement. Ainsi, l’enseigne est créditée par ASEL Fidélisation du montant de la transaction. ASEL Commerces-3

Quels types d’enseigne recherchez-vous pour améliorer votre service ?

Nous souhaitons collaborer avec toutes les TPE et PME locales qui souhaitent innover leur approche de fidélisation. Nous leur proposons une solution clé en main de fidélisation.  

Vous organisez une levée de fond grâce à la #LoveMoney sur Startinglist, Comment avez-vous connu ce service et comment avez-vous mis en place cette campagne ?

  Nous avons entendu parler de #StartingList à travers Cédric durant nos échanges pour la création de notre identité visuelle.  

Comment avez-vous créé votre image de Marque ? Quels sont les bénéfices que vous avez obtenus en co-créant votre identité visuelle ?

Nous avons créé notre identité visuelle avec Cédric Debacq dans le cadre d’ateliers de co-création. Les bénéfices sont divers. Cela nous a permis de gagner du temps en exprimant directement nos besoins à Cédric, mais surtout d’obtenir un logo qui correspond parfaitement à nos besoins. Ces ateliers de co-création nous ont également permis de bénéficier de nombreux conseils de sa part.  

Pourquoi avez-vous choisi de vous lancer dans la création d’entreprise ?

Nous avons toujours été animés par cette volonté de créer, innover et apporter quelque chose de nouveau et utile dans le quotidien des personnes.  

Quels sont vos besoins du moment pour avancer dans votre projet « ASEL Fidélisation » ?

Nous sommes actuellement en pleine campagne de financement participatif sur StartingList, nous avons besoin que le plus de personnes viennent participer à cette aventure avec nous. Vous pouvez contribuer sur notre plateforme de financement et nous suivre sur notre page Facebook.  

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent se lancer dans la création d’une entreprise ?

Entreprendre c’est prendre des risques, le parcours est toujours semé d’embûches mais si vous y croyez, nous vous conseillons de persévérer.  L’entrepreneuriat est avant tout une aventure humaine, vous aurez besoin de vos proches, soyez reconnaissant également. Enfin, entourez-vous, il ne faut pas avoir la prétention et l’ambition de tout vouloir faire soi-même. [cocorico_separateur style= »continu »] projet-graphique [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
Logo et charte graphique

Co-création logo site Internet REP-Secretariat : Interview Elodie Barrillié

le nouveau logo visible sur le site Internet REP-Secrétariat est né d’une collaboration avec Elodie Barrillié qui a participé « en live » à la co-création de son identité visuelle. Dans le cadre de cette nouvelle interview, Elodie nous partage son expérience, ce qu’elle a appris de cette aventure unique et le résultat obtenu suite à la co-création de son logo.   [caption id="attachment_22156" align="alignleft" width="150"]Elodie Barrillié - REp-Secrétariat Nantes Elodie Barrillié – REp-Secrétariat Nantes[/caption]

Pouvez-vous vous présenter auprès des lecteurs du blog ?

Bonjour, Elodie Barrillié, Secrétaire Indépendante à Nantes auprès des entreprises et des particuliers. Après plusieurs années de remplacements dans diverses entreprises nantaises dans l’assistanat administratif, j’ai décidé de me lancer à mon compte, sous le statut de l’Auto-Entrepreneur. Mon Auto-entreprise, lancée fin 2013 aura bientôt 2 ans. Nous avons traversé des moments difficiles mais je revendique aujourd’hui pleinement le statut de Chef d’entreprise !  

Quelle est votre activité ? et depuis combien de temps êtes-vous à votre compte ?

 Avec REP Secrétariat, j’interviens aussi bien dans les entreprises de ma région qu’à distance via internet pour les seconder dans le secrétariat administratif, commercial et comptable. Mon activité est très variée : de l’ouverture de courrier à la gestion de la trésorerie, de la facturation à la création de tableaux de bord… Je travaille également de plus en plus auprès de particuliers pour la correction de documents ou la rédaction de courriers. C’est cette polyvalence qui me plait dans mon activité, je peux aussi bien travailler le matin sur la rédaction d’un compte-rendu et passer l’après-midi dans le classement et les factures d’un autre client.

Comment m’avez-vous connu ?

 Nous sommes connus via les Réseaux Sociaux à la création de REP Secrétariat alors que j’examinais encore les différences façons d’envahir la Toile : Facebook, Twitter, G+, site internet… Grâce à vous et à d’autres personnes rencontrées sur ma route, j’ai tout créé moi-même : mon entreprise mais également mon site internet. J’ai toujours aimé apprendre et surtout apprendre en pratiquant alors je me suis lancée dans la jungle des sites internet, changé plusieurs fois de plateforme en quelques mois avant de faire enfin le grand saut vers WordPress grâce aux conseils avisés de mon réseau !

Pourquoi m’avez-vous confié la co-création de votre logo ?

Aujourd’hui, je suis fière d’avoir mis en place mon site internet et ma stratégie de communication par moi-même mais malgré toute ma volonté, je n’ai pas ce sens des couleurs et la compréhension du monde de la com’, contrairement à vous ! J’aurais pu solliciter un graphiste de ma région mais le principe de la co-création m’a tout de suite intéressée : participer en live à la création de son logo, voir son logo évoluer selon ses remarques. C’est vraiment cet aspect participatif qui m’a interpellée.

ecran-responsive-wordpress-secretaire

Comment s’est passé cette session de co-création ? Qu’en avez-vous appris ?

Nous avons pris rendez-vous et nous nous sommes retrouvés sur Skype. Avec un simple partage d’écran j’ai pu voir tout ce que vous faisiez, vos différentes manipulations en direct, les arrangements que je demandais étaient faits immédiatement. J’ai assisté à la création de mon logo, derrière mon écran. Et surtout, je n’avais aucune idée de ce que je voulais réellement et en 2 heures seulement nous avons réalisé ensemble mon logo, qui me ressemble, me reflète et redonne un nouveau dynamisme à mon entreprise. Si j’avais fait appel à un graphiste sur ma région, nous aurions eu un premier rendez-vous, il m’aurait envoyé une première ébauche, puis une deuxième suite à mes remarques…cela aurait duré plusieurs semaines !!! Alors qu’en créant ensemble mon logo, cela nous a pris quelques heures et mon logo correspond à la fois à ma personnalité et mon activité!

carte-de-visite-secretaire

Selon vous quels sont les points positifs et les points à améliorer dans cette séance de co-création ?

Les points positifs ? l’échange, la participation à ce qui est primordial pour une entreprise, que ça soit un logo ou une carte de visite, c’est la vitrine de notre entreprise.

Je n’ai aucun point négatif, à améliorer, vous m’avez même recontacté quelques semaines plus tard pour avoir le retour de mes clients, pour connaitre la répercussion de ma nouvelle charte graphique sur mon activité. Je n’ai rien à redire et je recommande même vos services !

[cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-image-marque [cocorico_separateur style= »continu »]

Quels conseils donneriez-vous à des entrepreneurs qui souhaitent obtenir une identité visuelle ?

Surtout ne pas se lancer seul dans la création de sa propre charte graphique, un mauvais choix peut nuire à votre entreprise, à son développement ! De nombreux sites proposent des logos et des cartes de visites à bas prix mais l’image d’une entreprise est tellement importante qu’il vaut mieux investir dès le début et confier ce travail à un vrai graphiste qui saura donner une vraie personnalité à votre entreprise. Et le programme de co-création permet d’obtenir rapidement son identité visuelle, avec des conseils et un suivi. logo-secretaire-nantes [cocorico_separateur style= »continu »] projet-graphique [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
Logo et charte graphique

Design logo : La co-création d’un logo raconté par son co-fondateur

Dans le cadre de ce nouvel article, vous allez découvrir comment le design du logo de la start-up ASEL Fidélisation à été créé. J’ai invité l’un des co-fondateurs à venir partager avec vous son expérience suite à la co-création de son logo en juillet dernier.

 

Naby Daouda DiakitePouvez-vous vous présenter auprès des lecteurs du blog ?

  Je suis Naby Daouda Diakite, j’ai une formation d’ingénieur en informatique. Je suis passionné de nouvelles technologies.  

Quelle est votre activité ? et depuis combien de temps êtes-vous à votre compte ?

  Je suis Freelance en Informatique depuis 2 ans, j’interviens chez mes clients en tant qu’Expert Technique et/ou Architecte NTIC pour les aider à mettre en place leurs plateformes.  

Comment m’avez-vous connu ?

  J’ai connu Cédric Debacq via une de ses publications. Il parlait de l’importance de l’identité visuelle et de l’attitude de certains entrepreneurs à reléguer cet aspect au second plan. Cela m’avait interpellé, car j’étais un de ces entrepreneurs. Depuis, ma démarche a évolué et je dois en partie cette nouvelle vision à Cédric.   [caption id="attachment_22302" align="aligncenter" width="1024"]logo-asel-fidelisation Co-création Logo ASEL Fidélisation[/caption] [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-image-marque [cocorico_separateur style= »continu »]

Pourquoi m’avez-vous confié la co-création de votre logo ?

  Mon associé et moi avons choisi de coopérer avec Cédric car nous étions très séduits par l’approche de la co-création.  

Comment s’est passée cette session de co-création ? Qu’en avez-vous appris ?

  Nos sessions de travail concernaient le logo et le flyer pour notre projet « ASEL Fidélisation« . Cédric Debacq a été très à l’écoute et pertinent dans ses suggestions. Nous en sommes sortis convaincus qu’une bonne identité visuelle est un facteur de succès indispensable pour tout projet.   [caption id="attachment_22303" align="aligncenter" width="1024"]flyer-asel-fidelisation co-création Flyer ASEL Fidélisation[/caption]  

Selon vous quels sont les points positifs et les points à améliorer dans cette séance de co-création ?

  Les points positifs sont nombreux : + Gain de temps : en effet, le fait de pouvoir échanger en direct sur toutes les idées en les challengeant permet d’aller très vite. + Adéquation du besoin et du livrable : souvent dans notre métier le plus difficile est de comprendre ce que mes clients veulent. Avec cette approche nous étions certains de parvenir au résultat souhaité au détail près. + Conseils : Cédric, durant nos sessions, nous a donné des conseils pertinents. Il n’hésitait pas à challenger chacune de nos demandes s’il pensait qu’elles n’étaient pas assez claires.   Les limites de la co-création peuvent être liées aux ajustements qui pourraient s’avérer nécessaires suite aux sessions de travail.  

Quels conseils donneriez-vous à des entrepreneurs qui souhaitent obtenir une identité visuelle ?

  Je leur conseille d’accorder une importance de 1er rang à la mise en place de leur identité visuelle. Cédric propose un service de qualité basé sur une méthode de travail agile et pertinente.   infographie-asel-fidelisation [cocorico_separateur style= »continu »] projet-graphique [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
Site Internet

Relooker son Thème WordPress par Alex de wpmarmite.com

Relooker son thème WordPress n’est plus réservé à une élite de développeur. En tout cas c’est ce que Alexandre Bortolotti désire à travers son livre “Relooker son thème”.

Aujourd’hui avec les milliers de thèmes WordPress qui sont disponible sur Internet, Il n’est pas toujours simple de trouver le thème idéal. Mais quand on arrive à en trouver un qui nous plaît, une fois acheté on s’aperçoit qu’il n’est pas forcément facile à installer ou à personnaliser.

Il y a deux ans en janvier 2013, je vous ai partagé la première interview d’Alexandre Bortolotti fondateur de wpmarmite.com.

Comme vous le savez, Alexandre est un grand passionné d’informatique et du CMS WordPress. Aujourd’hui, Alex revient pour nous présenter son tout nouveau livre « Relooker son Thème » et ainsi vous aider à personnaliser votre thème WordPress

Relooker son thème WordPress par Alexandre Brotolotti

Alex-Bortolotti-wpmarmiteBonjour Alexandre, merci de revenir t’exprimer au sein de mon blog. Comment est né ton livre et Pourquoi as-tu décider de te lancer dans ce projet de livre « Relooker son Thème » ?

Bonjour Cédric, tout d’abord merci de m’accueillir à nouveau sur ton blog. Pour t’en dire un peu plus sur Relooker son Thème, j’ai proposé l’idée aux lecteurs de mon blog et elle a bien été accueillie. En fait 130 personnes ont soutenu le projet en le pré-commandant fin avril 2015. Sans eux, je n’aurait pas pu me lancer dans un tel projet.

A qui s’adresse ce livre ?

Relooker son Thème s’adresse à des personnes pouvant avoir plusieurs profils. Le premier concerne les personnes qui gèrent des sites sous WordPress et qui ont peu ou pas de notions en code. Par exemple, cela peut être une personne qui désire devenir webmaster.

Ensuite, le guide s’adresse aux blogueurs désireux de gagner en autonomie. En tant que blogueur tu dois savoir qu’il faut souvent faire des modifications au sein de son thème WordPress pour obtenir une mise en page ou un agencement précis pour la dernière chose que l’on désire mettre en place.

[cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-image-marque [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour finir, Relooker son Thème sera utile aux professionnels de la communication (graphistes, marketeux, etc) qui désirent acquérir les bases pour éviter de toujours faire appel à un développeur pour faire des choses basiques.

Faut-il être un expert en WordPress pour pouvoir lire ton livre ?

Pas du tout. Le livre a été conçu pour des débutants. Les prérequis sont de savoir installer et utiliser WordPress (publier des articles, des pages, etc.). Cela peut se faire sans être un expert, il y a de nombreux tutoriels sur internet. En particulier sur WP Marmite 😉

Ton livre contient 6 chapitres, des exercices, des ressources et avec ton blog wpmarmite.com, on doit surement te poser cette question, comment trouver un bon thème ? Quels sont les éléments essentiels à avoir dans un thème ?

Effectivement, on me pose souvent cette question. J’ai rédigé un guide gratuit pour répondre à cette question mais pour répondre brièvement, avant de partir à la recherche d’un thème il faut bien réfléchir à ce que l’on désire proposer sur son site.

Une fois que l’on a une meilleure vision des pages qui vont structurer le site, on peut partir à la recherche d’un thème WordPress qui réponde le mieux possible aux attentes du projet.

Ensuite, il faudra le personnaliser pour obtenir un résultat correspondant vraiment à ses attentes. En effet, il faut bien comprendre qu’un thème n’est qu’une base de travail. Il faut ensuite l’améliorer pour avoir un résultat probant. Cette phase de personnalisation est justement l’objet de Relooker son Thème. livre-relooker-theme-wordpress Que peut-on apprendre à travers ton livre « Relooker son Thème » ?

Concrètement, le but du guide est de transmettre les bases du code à ses lecteurs. Cela comprend le code HTML, CSS, les bases du PHP ainsi que le fonctionnement de WordPress.

Si certains lecteurs ont déjà des notions de HTML et CSS, ils pourront consolider leurs connaissances et passer au niveau supérieur en se formant à la personnalisation de thème WordPress.

Plusieurs personnes m’ont fait remarquer que le HTML et CSS auraient pu ne pas être inclus dans le guide mais j’ai préféré tout rassembler à un seul endroit pour faciliter les choses aux lecteurs débutants.

Comme tu l’as dit dans la précédente question, j’ai inclus des exercices (21 au total ainsi que 3 tests de fin de chapitre) pour que les gens puissent passer à la pratique. Je ne voulais pas que Relooker son Thème soit un guide uniquement théorique comme on en voit trop souvent. Il faut que les lecteurs passent à l’action !

De plus, j’ai inclus des morceaux de code à copier coller pour effectuer ses premières modifications sans avoir peur de tout casser. Si cela vous intéresse, vous pouvez le découvrir en détail ici.

Avons-nous besoin de logiciels, d’outils pour relooker un thème ? Si oui, peux-tu nous recommander 3 outils de développement ?

Tout à fait, il ne faut surtout pas personnaliser un thème en passant par l’éditeur de fichier de thèmes de WordPress (dans Apparence > Éditeur). Cela est assez dangereux.

Il faut procéder méthodiquement avec les bons outils. Les trois principaux sont l’éditeur de code, le client FTP et l’inspecteur de code pour tester certaines modifications directement sur son site.

Je recommande l’éditeur Brackets couplé au client FTP Cyberduck. Pour l’inspecteur de code, tous les navigateurs modernes en proposent un donc ce n’est pas un problème.

Dans « Relooker son Thème », j’explique comment paramétrer et utiliser ces outils en détail pour gagner un maximum de temps lors de la phase de personnalisation d’un thème.

D’après ton expérience, quels sont les erreurs les plus fréquentes que tu as pu constater de la part d’utilisateurs de thème WordPress et également de concepteurs ?

Pour en citer 3, je dirais que la première est de foncer directement dans le code pour effectuer ses modifications. Je dis toujours que si les options d’un thème permettent de faire ce que l’on veut, il ne faut pas se priver.

Ensuite, il faut aussi prendre du temps pour réfléchir aux modifications que l’on désire effectuer. Sont-elles vraiment pertinentes pour les visiteurs ? Que vont-elles apporter de concret ? Dans le guide, je montre comment évaluer ses idées de modifications et comment identifier celle qui sont réellement pertinentes. Pour finir, je recommande de créer un thème enfant. C’est une sorte de sous-thème qui permet d’altérer le thème de votre site sans y toucher directement. Si vous ne faites pas ça, vous risquez de perdre toutes vos modifications si vous effectuez une mise à jour du thème… Pour citer un exemple d’erreur commise régulièrement par les auteurs de thème, je pourrais dire que certain d’entre-eux affirment un peu trop vite que leurs thèmes sont optimisés pour le référencement. Il faudra souvent repasser derrière pour bénéficier du minimum syndical en terme de SEO. J’ai une question personnelle, comme j’ose mettre les mains dans le code source de mon thème. J’ai mis en place un thème enfant pour modifier mon css, mais est-il possible de le faire pour des pages ? Peux-tu nous dire comment cela se passe ?

Oui tout à fait. WordPress fait bien les choses. Si tu as besoin de modifier la structure de ton thème, tu peux dupliquer un de ses fichiers de template dans ton thème enfant pour le modifier.

Les thèmes WordPress possèdent une structure de fichiers qui te permettra de créer l’agencement de ton choix pour une ou plusieurs de tes pages. themes de France Pour aller un peu plus loin dans tes différentes activités, tu as fondé Thèmes de France, une boutique française de thème WordPress, peux-tu nous raconter comment ce projet et né et où en est-il aujourd’hui ? Malheureusement, j’ai dû mettre un terme au projet Thèmes de France. La décision n’a pas été facile à prendre mais c’était la meilleure chose à faire. J’ai pris le temps de rédiger un article pour expliquer ce choix en détail mais pour rester bref, le projet n’était plus viable économiquement. Cela a impacté la motivation des personnes qui travaillaient dessus (moi le premier). Je me suis aussi rendu compte que je m’épanouissait plus en écrivant qu’en programmant. J’ai donc décidé de me consacrer à une activité qui me correspond mieux 🙂 As-tu des développeurs et concepteurs de thème WordPress que tu considère comme des mentors et/ou que tu apprécies ? Si oui, peux-tu nous en citer un ou deux ? J’admire beaucoup le travail de 3 boutiques de thèmes en particulier : ThemeTrust, Array et ThemeBeans.

Leurs thèmes sont de bonnes bases pour pas mal de projets. De plus, leurs design sont minimalistes et assez simples à comprendre pour pouvoir les relooker.

Depuis février 2011, l’année où tu as lancé ton blog à aujourd’hui. Qu’elle est ta vision du web et comment vois-tu l’avenir des sites Internet d’ici à 2020 ?

Vaste question que tu me poses-là 🙂 A mon sens, le web va continuer de se populariser. Par là j’entends que de plus en plus de monde y accédera et saura l’utiliser (communiquer sur son site, ses réseaux sociaux etc.).

Au niveau des sites web, à mon sens ils existeront toujours dans le futur. Beaucoup pensent que les applications les remplaceront mais je n’en suis pas convaincu. Même si le mobile va prendre de plus en plus d’importance, il y aura toujours besoin de sites. Nous verront si l’avenir me donne raison 🙂 Alex es-tu passé au niveau supérieur ? Où en es-tu sur le plan entrepreneurial ? Les années qui se sont écoulées m’ont beaucoup appris, notamment en terme de discipline, des gestion de projet et de marketing. Étant quelqu’un d’assez réservé à la base, entreprendre m’a permis de dépasser certaines limites et croyances limitantes. Par exemple avec Relooker son Thème, je sais que maintenant je suis capable d’écrire un livre, chose dont je pensais incapable il n’y a même pas 1 an! livre-relooker-theme-wordpress  

Qui est Alexandre Bortolotti ? Qu’en dit son entourage ?

  anais-beinweb Anaïs Villelongue – BeinWeb 

« Professionnelle du webmarketing, j’avais en revanche plus de mal en démarrant mon activité avec WordPress et ses multiiiiples extensions. Puis, j’ai découvert Alex et ses tutos toujours très pédagogiques, qui m’ont permis de me mettre rapidement à jour. Il n’y a rien de plus efficace que les recettes du marmiton Alex pour apprendre vite et bien !! Grâce à lui, je suis vite mis sur pied au point d’avoir récemment eu l’honneur de faire partie des cuistots de son blog 🙂 « 

  https://youtu.be/OFVJa51wr3g https://youtu.be/m2BKJ1bejdA https://youtu.be/nWL-VATUkUg   Bruno Redo Bruno Rebo – newmarketeur.com 

« Dans la vie, il y a les gens sympas, et les autres. Et assurément, Alexandre fait partie de la 1ère catégorie. J’ai tout d’abord connu Alex par son site WP Marmite, dont je suis un fidèle lecteur, et avec quelques amis communs, nous sommes devenus amis sur Facebook. Un jour, en navigant sur la marmite à la recherche d’une recette, j’ai vu un bug sur son site ( hé oui, ça arrive même aux meilleurs 🙂 ), et je lui ai signalé par messagerie instantanée du réseau social en vogue ( ou par chat, comme disent les d’jeuns ! ), et s’en est ensuivi une longue discussion sur les business de chacun, les projets, les ratées,etc… Et ce qui m’a frappé chez Alex, c’est le fait qu’il me propose quasi-immédiatement son aide afin de me faire connaître, et de me donner quelques conseils. Le gars est compétent, sans se la jouer, avec de bonnes idées, accessible et sympa ( oui, je sais, ça fait 2 fois que je le dis ). Et j’espère de tout coeur que son nouveau projet « Relooker son thème » va obtenir le succès qu’il mérite. Pour moi, c’est tout vu, « Relooker son thème » va être chez moi sous peu… »

[cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-image-marque [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
Créativité et inspiration

Une image de marque plus efficace, plus impactante et plus rayonnante

Ce qui m’impressionne avec Starbucks, Hard Rock Cafe et Tough Mudder, c’est l’enthousiasme qu’ils suscitent avec leurs « vrais fans ». Je suis sûr que, comme moi, vous rêveriez que votre marque soit aussi impactante, rayonnante et efficace que la leurs.

Dans la lignée de mon dernier ouvrage intitulé « Plus efficace, plus impactant, plus rayonnant », je partagerai avec vous les bonnes pratiques d’entrepreneurs pour que votre marque soit vraiment marquante.

L’efficacité de votre image de marque

L’efficacité consiste à avoir le maximum d’effet pour le minimum de moyens. Une image de marque efficace possède donc cet effet maximal sur votre auditoire (les personnes qui voient votre marque). La question est donc : quel effet avez-vous envie d’avoir sur eux ? Selon moi, une marque efficace doit avoir les effets suivants :
  • simple à retenir (que ce soit le nom comme le logo),
  • suscite l’intérêt (donne envie d’en savoir plus),
  • séduisant (esthétique).
Je parle de cela dans une vidéo sur le nom de marque comme vous pouvez le voir ci-dessous : https://www.youtube.com/watch?v=iuzSPQJMtbA  

L’identité visuelle de votre marque est un pitch visuel de votre marque. Son effet est la réaction qu’elle va susciter. C’est ça selon moi l’efficacité d’une image de marque : la réaction qu’elle engendre à sa vue. Certaines personnes voient Starbucks et veulent boire un café par exemple.

 

L’impact de votre marque sur votre auditoire

L’impact d’une marque va plus loin que l’effet : c’est la trace qu’elle laisse sur les personnes qui sont exposées à votre identité visuelle (logo, support de communication, site internet, …). L’impact est long terme, comme Hard Rock Cafe qui fidélise ses fans et clients rien qu’avec ses produits dérivés (tee-shirts, …).

[caption id="attachment_22260" align="aligncenter" width="640"]Hard-Rock-Cafe-image-marque Hard Rock Cafe Glyfada by Dimitris Economou Interiors, Athens[/caption]  

La question que vous pouvez vous poser dans ce cas est « Quel est l’impact long terme que vous voulez pour votre marque ? ». Starbucks veut par exemple devenir le tiers lieu du télétravail, l’endroit où les personnes peuvent travailler dans un cadre informel par exemple.

  [caption id="attachment_22261" align="aligncenter" width="640"]starbucks-image-marque JKL PHOTOGRAPHY[/caption]    

Le rayonnement de votre entreprise et de vos produits

Le rayonnement va au delà de l’impact et de l’effet : c’est comment les autres personnes vont parler de votre marque autour d’eux. Un des meilleurs exemples que j’ai sur le sujet c’est Tough Mudder : une course d’obstacles de 19km avec un bain de glace et 10000 volts d’électrochoc. Comme vous pouvez le lire dans mon article « 3 enseignements de Tough Mudder pour les Leaders Entrepreneurs ». https://www.youtube.com/watch?v=RnYzOlMYSRU  

Cette entreprise a réussi à créer un tel engouement que les participants sont fiers et communiquent autour d’eux sur cet événement. L’entreprise est passée dans une stratégie d’opinion, qui a beaucoup plus d’impact que n’importe qu’elle autre stratégie de communication.

Une marque rayonnante arrive à faire parler d’elle et à transformer ses fans en ambassadeurs pour sa marque. Pensez donc en amont de votre communication comment vous pouvez rendre vos fans fiers d’appartenir à la communauté que vous avez créée. Réfléchissez à comment vous pouvez faire parler de vous à travers eux.

[cocorico_separateur style= »continu »] Commencez dès aujourd’hui à développer votre image de Marque « Plus efficace, plus impactante, plus rayonnante » grâce au livre de Jérôme Hoarau. Recevez-le dès aujourd’hui. Plus efficace, plus impactant, plus rayonnant     [cocorico_separateur style= »continu »] Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous. ]]>

Catégories
Logo et charte graphique

Décorer votre bureau grâce à votre image de Marque

Comment aménager votre espace de bureau avec l’image de Marque de votre entreprise ? Vous travaillez depuis chez vous ou dans un open space, il est important de bien aménager son espace de bureau pour accueillir vos clients et pour votre bien-être.  

Les différents éléments de votre image de Marque (logo, couleur, typographie, charte graphique, etc.) vont vous permettre de décorer l’ensemble de votre bureau depuis votre mobilier comme l’armoire de bureau, en passant par votre espace de détente, jusqu’à vos fournitures.

  Le but n’est pas d’en faire trop, mais d’aider vos visiteurs à mieux vous identifier et ainsi gagner en crédibilité pour votre entreprise.  

Décorez votre bureau avec les valeurs de votre entreprise

  Regardons du côté des startup comment ils aménagent leur espace de travail grâce à leur image de Marque.   trivago  

Sur cette image ci-dessus on voit clairement que l’image de Marque de trivago est bien présente dans les locaux de la startup. Ils ont utilisé le bleu, l’orange et le rouge, les 3 couleurs de leur logo pour décorer leur espace de bureau.

 

Le mobilier blanc permet aux collaborateurs de la startup de personnaliser leur propre espace de travail. Il est important pour eux de pouvoir aménager leur espace à leur guise.

 

Et pour finir avec cette photo, regardez sur la gauche de l’image en premier plan : on y retrouve un arbre ayant pour rôle de rappeler les valeurs de l’entreprise et rendant les locaux plus chaleureux.

  cloudie [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-image-marque [cocorico_separateur style= »continu »]

Ici, nous sommes chez Cloudie, l’image de Marque est visible grâce au logo de la startup qui est représenté sur l’un des murs de l’agence. A lui seul, il met en évidence les valeurs de l’entreprise renforcée par le côté minimaliste bien présente dans les locaux de la startup.

Pour finir avec cette photo, on constate que leur espace de travail est bien lumineux. Un bon éclairage dans votre bureau ou votre open space est important pour être mieux concentré sur votre travail et permet ainsi d’augmenter vos performances et votre bien-être.

  2196175-reportage-en-route-dans-les-locaux-de-blablacar   Regardez maintenant comment chez Blablacar l’image de Marque est mise en valeur à travers l’aménagement de leurs locaux.   2196294-faire-gagner-de-l-argent-plutot-que-du-temps   2196384-des-valeurs-dignes-des-start-up-americaines   2196585-90-collaborateurs-sur-paris-190-dans-le-monde   On retrouve l’image de Marque partout dans les locaux. Le rouge, le vert et le bleu : les 3 couleurs de leur identité visuelle sont disséminées un peu partout que ce soit au niveau du mobilier, fourniture de bureau ou dans les espaces d’attente ou de détente.   Saviez-vous que Blablacar remporter le prix spécial « Entreprise fun et performante » du palmarès Great Place to Work 2014 ? Lisez cet article pour en savoir plus : http://www.chefdentreprise.com/Thematique/management-rh-1026/management-10118/Breves/recette-BlaBlaCar-chouchouter-ses-employes-235270.htm   Pour finir et pour vous donner un peu d’inspiration, afin de décorer votre bureau ou votre open space, voici comment une agence créative a aménagé leurs locaux avec plus de 8000 Post-It à lire chez positivr.fr   bureau-geek-marvel-dc-comics-1   [cocorico_separateur style= »continu »] Pour aller plus loin : Vous souhaitez des conseils pour décorer votre bureau grâce à votre image de Marque ? N’hésitez pas à participer à ma session de conseil en image de Marque. Vous allez bénéficiez d’une session de conseils de 2 heures gratuitement par téléphone ou Skype. Pour en savoir plus cliquez sur l’image ci-dessous. [cocorico_separateur style= »continu »] projet-graphique [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
Créativité et inspiration

10 packaging design en forme de fruits pour votre créativité

Nous y sommes les vacances d’été ne font que commencer. Comme l’an dernier, chaque semaine je publierai un article pour booster votre créativité et votre inspirations. Voici pour débuter cette série, 10 packaging original en forme de fruits.

Vous allez découvrir ici la créativité et l’inspirations des designers qui ont réalisés ces magnifiques emballages pour des marques comme Kleenex (rien à voir avec les fruits) Quick Fruit, Jooze et bien d’autres. Les designers ne manquent pas d’inspiration et de créativité pour susciter notre plaisir.

Qui sait vous trouverez peut être ces produits cette été lors de vos vacances. profitez bien de vos vacances et rendez-vous lundi prochain pour une nouvelle dose de créativité et d’inspiration.

10 packaging original en forme de fruits.

Packaging design fruit

Packaging design fruit

packaging design fruits

Packaging design fruit

packaging design fruit

[cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-image-marque [cocorico_separateur style= »continu »]

Packaging design fruit

Packaging design fruit

Packaging design fruit

Pour aller plus loin :

Vous avez pour projet de créer un packaging pour votre futur produit ? N’hésitez pas à participer à ma session de conseil en image de Marque. Vous allez bénéficiez d’une session de conseils de 2 heures gratuitement par téléphone ou Skype. Pour en savoir plus cliquez sur l’image ci-dessous.

projet-graphique [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>