Refusé par l’éducation nationale, elle devient autodidacte et ça marche !

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Lorsque l’on n’est passionné plus rien ne nous arrête ! Et c’est de cette manière que Sow Ay s’est lancée en tant que graphiste-illustratrice autodidacte. Refusé par l’éducation nationale Sow Ay est aujourd’hui entrepreneuse salariée au sein d’Appuy Créateurs et vie pleinement de sa passion. En juin 2015, elle est devenue lauréat en participant au concours « Talents des cités » dans la catégorie Emergence.

Aujourd’hui dans le cadre de cette interview, Sow Ay nous partage son addiction pour l’univers visuel et musical. Une bonne dose de fraicheur vous attend. Bonne lecture.

 

 

sow-ayPeux-tu te présenter aux lecteurs du blog ?

 

Hello, je suis Sow Ay. Sow, c’est mon surnom. Tout le monde m’appelle comme ça, j’ai donc décidé de garder ce nom de créateur.

Je suis graphiste-illustratrice autodidacte.

J’ai commencé par la création d’un blog BD en 2007-2008, dont le but était de partager des anecdotes avec des amis.

Par la suite, j’ai commencé à m’ouvrir et à créer et tenter sur de nombreux supports. Ma première création numérique est d’ailleurs une « musique ». Ça m’a donc amené à vouloir m’orienter dans le multimédia après le Bac, malgré les avis peu optimistes autour de moi. Me faire refuser dans les écoles ne m’aura pas empêché de continuer en autodidacte.

Ça m’a au contraire amené à travailler encore plus de moi-même, à me mettre un peu plus au dessin numérique, au vectoriel, même à la vidéo, à ne pas hésiter à mixer les techniques, à découvrir beaucoup d’astuces et techniques grâce à internet et surtout à acquérir mes premières expériences professionnelles en tant qu’infographiste.

Désormais, je travaille en tant que graphiste-illustratrice freelance, ou je travaille sur des commandes d’affiches, courtes BD ou diverses illustrations.

Je créé également des Illustrations et produits dérivés sur mon site et ma marque forsakenstar.com. Créations que je suis amenée à exposer ou vendre en ligne ou à travers divers évènements.

Et mon blog BD est toujours en place, et a même évolué car est désormais plus lu à l’international. Mes personnages sont d’ailleurs les premiers ambassadeurs de Forsaken Star.

Tu te démarque comme « addict visuel » et musical. Peux-tu nous en dire davantage ?

Je me décris comme cela car je pratique les deux et que ce sont réellement mes deux passions. Avant même de commencer comme freelance, de connaitre photoshop et d’avoir mon BAC,  j’avais tendance à imaginer les images qu’on pourrait mettre sur les sons dans mon ancien groupe.

Ces deux univers sont souvent liés dans mes créations.

Mes premières séries de T-shirt vendues ont été dédiées aux communautés de fans des groupes Shaka Ponk et Skip The Use. J’ai également dédié une série de cartes de vœux aux accros de musique, créé des séries de stickers pour les musiciens.

Beaucoup de mes illustrations sont également tirées de phrases ou d’ambiances de chansons que j’essaie de représenter graphiquement, et il n’est pas rare de voir une guitare dans les mains de mes personnages.

Mon enthousiasme m’a permis de collaborer sur des visuels avec quelques groupes et mes stickers font un bon lancement de discussion pour pouvoir échanger avec mes musiciens préférés en sortie de concert !

forsaken-RockTheMoon-MOCKUP

Tu as lancé ton projet « Forsaken Star » peux-tu nous en dire un plus sur ce projet ?

 Ce projet était à la base un petit personnage né dans les marges de mes cours de collège/lycée. Un personnage un peu rêveur, ambitieux, aventurier.

Par la suite, c’est après un concert que j’ai été prise d’un grand élan de motivation et que j’ai créé mon premier t-shirt qui m’a ensuite amené à vouloir en faire plus. La simple idée que des gens pourraient assez apprécier mes créations pour les acheter me paraissait assez dingue.

Forsaken Star est donc devenu le nom de ma marque et de mon studio sur internet. Et ce personnage en est la mascotte et le personnage central dans mes expositions et créations.

J’ai toujours en tête une histoire que je travaille et avance doucement sur son histoire. Que je souhaite par la suite faire éditer.

Et comme je le dis des fois en rigolant, ce projet est aussi une excuse pour s’amuser à expérimenter de nouvelles techniques, comme le support vidéo pour la promo des T-shirts.

 

Tu as participé au concours « Talents des Cités Auvergne » Pourquoi as-tu participé à ce concours et qu’est-ce qu’il t’a apporté ?

Avant ce concours, j’avais participé au concours « Ouvre Boite » qui m’avait apporté des retours assez encourageants. C’est le Château des Vergnes, structure de quartier sur Clermont-Ferrand avec qui je travaille régulièrement qui m’a proposé de participer à ce concours. Je n’ai pas gagné mais ce fut une très bonne expérience. Ça m’avait fait bizarre, moi qui avais un powerpoint complétement décalé avec des dessins absurdes de voir des représentants de banques, mairie et entreprises adorer le projet !

On m’a donc proposé de retenter sur le concours « Talents des Cités » et cette fois, ce fut la bonne !

J’ai donc pu bénéficier d’une aide financière et de quelques retours dans la presse locale.

Pour moi, c’était surtout une preuve que c’est possible de réussir malgré un parcours un peu difficile, juste avec de la motivation et beaucoup de travail.

Talents des cités Sow Ay

J’ai lu sur ta page Facebook que tu as récemment lancé un blog BD. Peux-tu nous en dire un peu plus et pourquoi c’est un succès ?

Effectivement, j’ai créé un nouveau projet « introvert freelance » qui est resté secret quelques semaines. Il s’agit d’un blog en anglais ou je partage mon expérience en tant que personne un peu anxieuse et introvertie à travers des minis BD très minimalistes. Qui me permettent d’être réalisée en moins de 10 minutes. Et dont le but est aussi d’être assez large pour que d’autres personnes puissent se reconnaitre dedans.

C’est par son côté assez personnel que j’avais gardé ce projet secret. Mais après un article dessus sur le site Bored Panda dont les statistiques en moins de 48 ont battu celle de mon blog en 6 ans, je l’ai partagé sous mon nom.

Par la suite, il a été relayé sur quelques gros sites comme DesignTAXI et Metro UK, je l’ai même vu sur un site en Portugais ainsi que j’ai reçu des tweets en Polonais.

Cela m’a amené beaucoup de retours de gens qui se retrouvaient dedans, qui tenaient à me remercier car ils se sentaient moins seul. C’est une motivation assez énorme pour la suite !

 

 

Tu participe à des expositions et à des magasins éphémères, peux-tu nous raconter une anecdote qui t’a le plus marqué ?

Beaucoup de belles rencontres. Mais je pense à l’exposition durant la semaine des droits des femmes ou j’ai pu discuter avec des étudiants et échanger sur des BD que j’avais faites pour l’occasion. Ils avaient débattu sur mes dessins en cours avant de me voir.

C’est également ce qui contribue grandement à me faire vouloir développer le support BD.

Repenser à leur « mais ce n’est pas possible, t’es aussi jeune que nous !! » me fait encore bien sourire.

introvertfreelance-4

 

sow-telephone

 

Comment travailles-tu ton image de Marque au quotidien ?

Je mise sur une image assez fun et proche des gens, le côté authentique. Qu’on sache que l’on a affaire à une personne et pas une entreprise très stricte. Je ne me voyais pas avoir une image très stricte sur Forsaken Star en ayant un lien vers mon blog ou je raconte ma vie et danse déguisée en licorne.

Les clients sont d’ailleurs très souriants quand ils ont vu mon blog avant notre rencontre et les échanges en sont que plus agréables.
Je poste donc régulièrement en misant sur l’humour, le décalé ou simplement pour partager des projets en cours et reste assez disponible sur les réseaux sociaux. Le public aime se sentir assez proche des créateurs et est assez curieux. Ayant des retours internationaux, (principalement grâce à mes BD) j’essaie aussi de faire attention à être lisible aussi bien en anglais qu’en français.

 

Comment organises-tu ta communication sur le web, mais aussi en dehors de la toile ?

Sur le web, je suis très présente sur les réseaux sociaux : twitter, facebook, instagram, google + et pinterest. Je poste plus ou moins selon les réseaux mais j’essaie d’y être régulièrement.

Ma  communication passe aussi beaucoup par mes BD, je place mes propres produits dedans.

Je n’hésite pas non plus à faire savoir à des artistes que j’apprécie beaucoup que j’aime leur travail par des commentaires ou mails. Quand nos artistes préférés répondent, on est la personne la plus heureuse du monde. Cela peut amener à des échanges sympas, de bons encouragements voir même des collaborations. C’est également pour ça que je veille à être disponible sur les réseaux sociaux. Je montre ma reconnaissance aux gens. Et puis quand il s’agit de vendre des produits, il est super important de faire attention à ses abonnés, ce sont les principaux prescripteurs.

Je démarche également par mail ou par téléphone mais je préfère croiser les gens en vrai, lors de salons ou de rencontres, pour un premier contact. Ou les musiciens lors de concert, comme je le disais un peu plus tôt.

forsakenstar-pack-stickers

 

Comment as-tu connu Appuy Créateurs ? Et pourquoi as-tu choisi le statut d’entrepreneur salarié ?

 J’ai connu Appuy Créateurs à la fin d’une formation sur le statut d’auto-entrepreneur, en croisant et discutant avec les 2 gérantes de Zilna.

J’ai ensuite rejoint la coopérative, c’est un statut vraiment pratique car la partie comptabilité est gérée par la coopérative, mais cela permet également beaucoup d’échanges, de conseils et de rencontres. Savoir que l’on peut passer un coup de fil et tomber sur une équipe sympa au bout du fil en cas de doute est vraiment rassurant.

Cela permet aussi d’avoir accès à un réseau d’entrepreneurs rapidement pour des collaborations. Pas plus tard qu’hier j’ai rencontré un autre créateur avec qui j’ai pu parler collaboration.

 

Comme Anne Bernadi tu te passionne pour l’illustration et la bande dessinée.

Comment se déroule la création de tes personnages et de tes séries ?

 Comme je suis quelqu’un d’assez réservé, la BD a toujours été pour moi une façon plus simple de m’exprimer, en parlant à travers des personnages.

J’ai commencé en dessinant des moments de vie pour faire rire mes amis. Encore aujourd’hui, j’illustre régulièrement des instants de vie à travers mon Blog BD. C’est à la base un projet personnel qui m’occupe mon temps libre mais qui m’a amené à quelques collaborations avec la ville de Clermont-Ferrand, donc je le mets désormais un peu plus en avant en démarchant.

En parallèle, il m’arrive de créer des épisodes un peu plus long, notamment en participant à l’évènement des 23h de la BD (qui a lieu le weekend du changement d’heure et consiste à dessiner 24 pages en 23h), ou une parodie de Doctor Who que j’ai fait récemment. Je profite de ces épisodes pour travailler mon style de dessin, expérimenter un peu.

J’aime beaucoup ce support et j’aimerais qu’il reste accessible à mes lecteurs. Mais comme cela demande du temps j’ai récemment créé un compte sur patreon, site de financement participatif mensuel pour les gens qui souhaitent m’aider sur ce contenu-là. J’ai encore pas mal de travail de communication à faire dessus, je pense en faire une BD.

forsakenstar-carte-fav-band

 

Peux-tu donner 3 conseils à ceux qui souhaitent se lancer dans l’illustration et le graphisme ?

  1. Ne pas se décourager ou s’arrêter à des avis négatifs. Le talent c’est avant tout des années de travail.
  2. Dessiner d’après la réalité, c’est comme cela qu’on apprend le mieux. Etudier la lumière sur les formes, les ombres, les proportions. Être bien attentif à ce qui nous entoure peut aussi donner de super idées pour ses créations.
  3. Pratiquer régulièrement. Être curieux. Ne pas hésiter à utiliser internet pour apprendre de nouvelles choses, partager ses créations et profiter des tutos et ressources disponible. Il y a tellement de sites à suivre : http://www.fusroda.com/ (communauté de créateurs avec un groupe très actif et disponible sur facebook), https://www.pinterest.com/characterdesigh/ (tout plein de modèles pour dessiner) et plein d’autres, …

 

Peux-tu donner 3 conseils à ceux qui souhaitent se lancer dans une activité entrepreneuriale ?

  1. Bien se renseigner sur les différents statuts et leurs contraintes.
  2. Ne pas être seul dans son projet, essayer de s’entourer de gens encourageants et positifs.
  3. Être rigoureux et bien organisé

Bonus : Téléchargez gratuitement ce mockup T-shirt offert par Sow Ay

visuel-mokup-Tshirt

Cliquez sur cette image pour télécharger gratuitement le mockup


interview-sow-ay


Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous.

Cédric Debacq

Vous avez besoin d'aide pour la réussite de votre entreprise ? C'est pourquoi en tant que styliste d'entreprise spécialisé en création d'image de Marque (logo, site internet, création graphique) j'aide les entrepreneurs des petites entreprises à réussir quotidiennement sur Internet. Prenez rendez-vous pour en savoir plus ou suivez moi sur Linkedin

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Exprimez-vous