Pourquoi n’êtes-vous pas prêt pour une levée de fond ?

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Savoir s’il faut lever des fonds ou pas n’est pas toujours facile. Bien sûr, si vous manquez de trésorerie il est évident qu’il va falloir trouver un moyen de financement… mais êtes-vous réellement prêt pour gérer une levée de fonds ?

Voici 3 signes qui montrent que vous n’êtes pas prêt pour une levée de fonds.

 

Investir de son temps pour un résultat incertain

 

Lever des fonds demande beaucoup de temps. Il faut d’abord commencer par rédiger un business plan. C’est le document que vous allez envoyer aux investisseurs, il faut donc le soigner au maximum pour optimiser vos chances de financement. Rédiger un business plan peut prendre plusieurs semaines selon votre concept. Cette étape est un premier frein au processus de levée de fonds. En effet, si vos idées ne sont pas encore très claires il sera très difficile de rédiger un business plan complet. Cela montre simplement que vous n’êtes pas encore prêt pour lever des fonds, car votre vision et vos objectifs sont encore flous.

Vous serez prêt à passer cette étape lorsque vous aurez l’assurance de là où vous souhaitez mener votre entreprise et comment vous comptez y parvenir (avec quelle stratégie, quel besoin de financement, quelle équipe etc…)

Il n’y a pas que la rédaction du business plan qui prend du temps, il y a aussi la recherche d’investisseurs. Vous devez trouver un investisseur qui s’intéresse à votre projet et avec qui vous partagez une vision assez similaire. Il faudra envoyer votre dossier à des fonds ou business Angels bien ciblés (et non à tous !) avant d’obtenir un premier rendez-vous. Ciblez les fonds pour lesquels votre projet répond aux critères d’investissement.

Au final, c’est une véritable perte de temps et il faut calculer le coût d’opportunité de cette levée de fonds. Qu’est-ce que vous perdez pendant le temps ou vous préparez votre recherche de financement (peut-être un client important ?)

Vous n’avez pas encore fait vos preuves ? Évitez la levée de fonds !

 

Pour lever des fonds plus facilement, il faut montrer que vous avez déjà fait vos preuves. Cela ne signifie pas forcément générer du chiffre d’affaires, mais au moins être capable de montrer qu’une traction existe : vous avez atteint des résultats qui prouvent que votre projet tient la route. Cela peut être un nombre de visiteur sur votre site ou encore un prototype qui a été exposé auprès de professionnels.

Vous pouvez aussi prouver que votre projet a déjà fait quelques preuves si vous avez remporté des concours d’entrepreneuriat, obtenu un prêt d’honneur ou encore atteint vos objectifs lors d’une campagne de crowdfunding. En somme, il faut rassurer l’investisseur en lui montrant qu’il y a déjà des gens qui vous ont fait confiance.

Si vous n’avez aucune traction, rien n’est perdu. Nous vous conseillons alors de réaliser une étude de marché précise qui permettra de prouver qu’une demande existe pour votre projet. Encore une fois, cela permettra de rassurer l’investisseur potentiel et par conséquent d’augmenter vos chances de financement.

 

Vous êtes le meilleur ? Vous n’avez pas de concurrents ? Evitez la levée de fonds !

 

Si vous avez marqué dans votre business plan que vous n’avez pas de concurrents, alors vous aurez du mal à lever des fonds. L’absence de concurrent signifie deux choses pour les investisseurs:

  • Vous n’avez pas réalisé d’études de marché
  • Vous n’êtes pas assez objectif concernant votre projet

Il faut savoir que la présence de concurrents prouve qu’il y a une demande. Pour un investisseur, pas de concurrent = pas de demande = pas de marché. Alors plutôt que de dire que vous n’avez pas de concurrent, essayez de trouver des concurrents indirects et expliquez en quoi vous vous différenciez d’eux. Il faut surtout expliquer ce que vous apportez de plus au marché. En lisant la partie « analyse de la concurrence » de votre business plan, un investisseur doit comprendre qu’il y a une place pour vous sur le marché.

Il faut être objectif si vous souhaitez lever des fonds. Dire que vous êtes les meilleurs en tout point ne servira à rien devant un investisseur et vous perdrez toute crédibilité. Votre projet est différent et répond à une demande précise que vous adressez de manière pertinente.

Si vous avez du temps, des preuves et que vous avez «  la tête sur les épaules », alors vous êtes peut-être prêt à lever des fonds. Encore faut-il savoir à quoi va vous servir cet argent, car les investisseurs vont regarder avec attention votre besoin de financement. Alors ne soyez pas trop gourmand et expliquez de façon précise et chiffrée ce à quoi va servir le financement.

 

Pour aller plus loin…

 

Lever des fonds, le dossier : http://www.my-business-plan.fr/levee-fonds

Les différentes aides pour la création d’entreprise : http://www.apce.com/index.php?pid=222

4 conseils d’un business angel : http://www.startup-story.fr/debats/levee-de-fonds-4-conseils-a-appliquer-et-2-erreurs-a-eviter.html


newsletter-entrepreneuriat


Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

Gaëtan Baudry

« Après avoir coaché des entrepreneurs sociaux pendant 3 ans aux fondations Edmond de Rothschild et travaillé un an en finance, Gaëtan Baudry a fondé Legal’Easy, une start up dont l’objectif est de simplifier les démarches administratives et légales des entrepreneurs. Il a notamment lancé récemment my-business-plan.

Conseil en design gratuit Cédric Debacq