Impression 3D: les idées reçues

Impression 3D: les idées reçues

Aujourd’hui, rares sont ceux qui n’ont pas encore entendu parler de la dernière révolution en matière d’imprimantes : l’impression en 3D ! Mais comme toutes les technologies qui font beaucoup de bruit, celle-ci n’échappe pas à la règle et s’accompagne d’un certain nombre d’idées reçues. En voici quelques-unes :

L’impression 3D est une révolution très récente

Bien entendu, tout dépend de ce que l’on appelle « récent », mais pour ceux qui pensent que cette technologie n’a été découverte qu’il y a un an ou deux : ils se trompent ! En effet, le principe de l’impression tridimensionnelle remonte au milieu des années 80. Le premier prototype, inventé par Charles Hull, qui est désormais président de 3D Systems, reposait sur le principe de la stéréolithographie.

Les prix sont très élevés

Lorsque l’on achète une imprimante, quelle qu’elle soit, on a souvent la désagréable surprise de constater, quelques mois plus tard, que son prix a énormément baissé. Le principe s’applique aussi aux imprimantes 3D, si bien que désormais, on parle pour certains modèles d’un appareil pouvant coûter moins de deux mille euros, ce qui est tout à fait abordable pour une entreprise de taille moyenne.

Bien entendu, les avantages d’une imprimante 3D par rapport à son coût ne justifient pas que les particuliers s’y mettent, mais les entreprises de certains secteurs pourront largement y trouver leur compte et espérer un retour sur investissement rapide.

imprimerie victor hugoLa fin de l’industrie manufacturière

Nombreux sont ceux qui semblent penser que la révolution de l’imprimante 3D marque la fin d’une ère, et que les manufactures se verront, les unes après les autres, totalement remplacées. Même s’il est vrai que, dans certaines situations bien particulières, l’impression tridimensionnelle pourra être préférée, en particulier lorsqu’il s’agit de créer un produit fini entièrement composé de simple plastique, la production en usine restera encore longtemps indispensable pour tout ce qui concerne les matériaux incompatibles avec l’impression 3D, comme ceux qui nécessitent d’être formés à des températures très élevées.

Ce n’est qu’une mode

Là encore, si les particuliers peuvent voir les imprimantes 3D comme des machines amusantes qui permettent de créer de petits jouets et objets sympathiques, elles ont cependant changé la donne pour les professionnels de nombreux secteurs.

Les ingénieurs et designers, par exemple, peuvent les utiliser pour transformer leurs concepts CAD en objets tangibles directement sur leur lieu de travail, sans avoir besoin de commander un modèle réalisé à la main, très coûteux et nécessitant parfois des semaines pour être terminé. Grâce au budget augmenté, de plus nombreuses retouches sont possibles après avoir vu le résultat physique.

Pour les professionnels de la santé, c’est la même chose : des prothèses, par exemple, peuvent être créées beaucoup plus rapidement et avec une précision extrême.

Cela ne changera pas notre quotidien


imprimante 3d kiaro

Pensez plutôt aux balbutiements de la musique numérique, et aux changements radicaux qu’elle a su apporter à nos habitudes de consommation. Imaginez désormais pouvoir imprimer, directement chez vous et sans délai, un objet dont vous avez besoin sans devoir vous rendre dans un magasin bondé pour vous le procurer.

Un scénario tout simple : dimanche après-midi, tous les magasins sont fermés et la vis qui permet de tenir ouvert votre parasol vient de lâcher alors que vous avez prévu un barbecue…

Avec une imprimante 3D, vous pourrez non seulement « imprimer » cette vis, mais aussi l’outil nécessaire pour la fixer et même, si vous le souhaitez, une spatule de rechange pour retourner vos grillades !

Pareil si vous avez perdu la coque de votre iPhone ou la girafe en plastique du petit dernier…

The following two tabs change content below.
Gregory A. Woods a rejoint la société en 2012 en tant que directeur général et en ai devenu plus tard le PDG. Avant de rejoindre Astro-Med, il était directeur ou PDG de plusieurs entreprises d'électronique industrielle, y compris une division de contrôle électronique de Danaher, l'entreprise mondiale de la fabrication diversifiée. Pour les professionnels souhaitant gérer leur impression d’étiquettes en interne, Quicklabel propose toute une gamme d'imprimantes à étiquettes professionnelles.

Vous avez la parole

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Loading Facebook Comments ...