Graphiste : un métier, plusieurs voies d’accès

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Métiers très en vogue ces dernières années, les WebDesigners, Graphistes ou encore Infographistes ont le vent en poupe !

En effet, près de 50 % des structures de design ont moins de 10 ans d’existence !

C’est une réalité, le marché leur est très favorable. Les entreprises font de plus en plus souvent appel à eux, que ce soit en freelance ou en les intégrant directement au service communication. Pour répondre à ces attentes, de nombreuses écoles ont vu le jour, proposant un certain nombre de formations, avec des spécialisations différentes.

 

De nombreuses formations au métier de graphiste

 

Création, conception, utilisation d’éléments graphiques… Travailler dans l’univers du graphisme ne requiert pas seulement d’être un bon créatif, cela s’apprend ! D’ailleurs, les formations en graphisme ne manquent pas à l’appel. (Voir la liste complète des formations en graphisme)

Allant de la formation qualifiante aux formations diplômantes, chacune a sa propre spécificité. De nombreux établissements proposent des formations post-bac, le BTS étant généralement le niveau minimum demandé aux jeunes professionnels.

Parmi les plus connus, on recense notamment les BTS Design dont l’un d’entre eux propose la spécialité Design Graphique. Des formations qui ne se contentent pas de développer la fibre artistique des étudiants, mais qui leur confèrent une expertise supérieure et des techniques professionnelles.

Depuis quelques années, de plus en plus d’écoles spécialisées ont vu le jour, pour répondre notamment aux attentes du marché. En effet, nombreuses sont les entreprises qui s’offrent aujourd’hui les services d’experts en graphisme et webdesign. Avec des programmes adaptés aux évolutions du secteur, les cours sont très professionnalisants et les étudiants ont régulièrement la chance de travailler sur des projets grandeur nature.

Le but : les préparer au mieux aux réalités du métier. Ces écoles de design proposent généralement des formations plus longues, allant jusqu’au Bac+5 voire Bac+6. Ainsi, les étudiants peuvent choisir de se spécialiser dans certaines branches, que ce soit la communication, le design, le web, la photographie

Parmi les autres cursus, on retrouve également les Ecoles Nationales Supérieures d’Art ou encore les Ecoles des Beaux-Arts.


newsletter-image-marque


 

Pour un secteur exigeant !

L’image, et parallèlement la communication, occupent aujourd’hui une place importante dans notre société. Attirer l’oeil, surprendre, interpeler, les professionnels du graphisme doivent faire preuve de grande créativité et originalité pour se démarquer. Ils doivent pouvoir faire transparaitre l’image de marque de l’entreprise à travers leurs créations, tout en prenant en compte le brief de l’annonceur.

Les agences de communication et de design graphique, l’édition ou la presse constituent généralement un premier tremplin pour les jeunes graphistes diplômés.

A savoir que 70 % de l’offre en design se concentre dans les régions Ile-de-France et Rhône-Alpes, ce qui s’explique notamment par le nombre important de grandes entreprises situées dans ces régions.Si les Graphistes ou Designers ont la possibilité d’exercer leur métier dans de nombreuses structures, une autre possibilité s’offre à eux : travailler en free-lance. En s’installant à son compte, le professionnel travaille en indépendant et peut avoir des clients très différents les uns des autres.

Si cela permet d’être plus souple qu’en agence, cela demande énormément d’organisation, de flexibilité et de travail. Il faut en effet être capable de travailler sur plusieurs projets à la fois, tout en respectant les délais de chacun. De plus, il est nécessaire de disposer d’un bon carnet d’adresses, surtout au début. Il faudra alors prouver que vous êtes un professionnel fiable : les premiers mois sont généralement compliqués, car les contrats ne tombent pas tout seul, mais si vous mettez toutes les chances de votre côté, les clients satisfaits vous recommanderont !

 

La créativité, mais pas seulement

 

La créativité, savoir écouter, s’adapter, être autonome sont des atouts pour le Graphiste Designer. Maniant aussi bien le crayon que la souris, le graphiste possède une grande faculté d’imagination et d’organisation. Curieux, il doit pouvoir s’inspirer sans plagier le travail de ses homologues.

En tant que professionnel, un Graphiste Designer doit être à l’écoute de ses clients, doit mettre en scène sa créativité tout en respectant les attentes des clients. Quel que soit le projet graphique, c’est avant tout un travail collaboratif entre le Graphiste et le client.

 

formation-graphisme

 

Trois questions à Nicolas, WebDesigner/Graphiste

 

Comment se porte aujourd’hui le marché du design et du graphisme ?

Le marché du graphisme est en plein essor. Les entreprises ont compris que le design était une stratégie et que cela faisait vendre. Je dirais que c’est notamment l’apogée d’Apple qui a changé la donne.

C’est donc un secteur qui est porteur, surtout si le Graphiste sait intégrer des notions de marketing, de ciblage des consommateurs / psychologie. Le Designer gagne moins qu’un Développeur mais a des perspectives d’évolutions plus grandes. Il peut sortir rapidement du côté technique pour aller vers des postes de Manager/Directeur de la Création – Directeur Artistique/Directeur Com’…

Qu’elles sont selon vous les trois principales qualités d’un bon graphiste ?

Créativité, rigueur et curiosité ! Pour moi, un graphiste doit être curieux. Il doit d’une part être attentif au monde qui l’entoure, étudier les couleurs, comment elles s’accordent, les typos qui font mouche… Mais aussi ce que ses concurrents font pour toujours être à l’affut des nouvelles tendances.

Comment avez-vous débuté en freelance ?

Généralement, les graphistes freelances qui ne partent de rien créent un book sur les communautés en ligne (DeviantART, Behance). Ils peuvent ainsi espérer se faire repérer soit par des clients, soit par des agences de pub ou encore des agences créatives. Pour ma part c’est un client qui m’a pour la première fois contacté sur DeviantART, puis un autre, puis le bouche-à-oreille a fait son travail.

 


newsletter-image-marque


Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous.

Audrey Canlet

Journaliste depuis plusieurs années, j’ai décidé l’an dernier de me spécialiser dans l’éducation et l’orientation. Responsable Éditorial Web chez Diplomeo, le Salon étudiant en ligne, j’ai fait de la formation des jeunes, celle des adultes et de toutes les questions liées à l’orientation mes sujets de prédilection. En charge de l’aspect éditorial du site internet, mais également des réseaux sociaux, je manage l’équipe de rédaction de Diplomeo.

Conseil en design gratuit Cédric Debacq