Quand l’entrepreneuriat vous donne des ailes !

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Ce que j’aime lorsque j’interviewe des entrepreneurs hommes ou femmes, c’est de ressentir leur degré d’ambition.

Aujourd’hui au sein de ce nouvel article, vous allez découvrir à quel point l’entrepreneuriat peut donner des ailes et permettre à des hommes et à des femmes de réaliser leurs rêves.

Pour cette 3e journée de la deuxième édition de la semaine de l’entrepreneuriat , j’ai invité Florence Haxel, fondatrice de Mes Bonnes Copines.

Vous allez découvrir son univers, sa manière d’entreprendre, ses idées et sa vision du relationnel lors d’événements comme le Salon des micro-entreprises dont elle y participe comme conférencière.

En 2014, Florence avait participé à la conférence : « Comment ces entrepreneurs ont-ils fait pour grandir ? »

Aujourd’hui, elle a accepté de répondre à quelques questions que je vous laisse découvrir ci-dessous.

 

Interview de Florence Haxel fondatrice de Mes Bonnes Copines.

Florence-HaxelPouvez-vous vous présenter auprès des lecteurs du blog ?

Enchantée ! Florence Haxel, fondatrice de Mes Bonnes Copines devenu rapidement le 1er réseau collaboratif féminin rassemblant plus de 45 000 femmes. J’ai 37 ans, 2 bouts de chou de 6 et 8 ans, un mari qui assure de folie à la maison (heureusement) et j’adore : le social marketing, travailler sur les expérience de marque, le marketing collaboratif et surtout, surtout, les nouvelles rencontres. Je suis une réseauteuse infatigable…

 

 

Comment avez-vous créé votre entreprise ?

 

Mes Bonnes Copines n’est pas ma 1ère mais ma seconde société. J’ai déjà La Tribu des Créateurs, une agence de direction artistique événementielle lancé lorsque j’avais 22 ans et qui a aujourd’hui 15 ans. Il y a 4 ans, ma 1ère société fonctionnant bien, j’ai commencé à m’ennuyer et l’envie de trouver une nouvelle aventure a commencé à me titiller de nouveau… Et de fil en aiguilles est arrivé l’idée de « Mes Bonnes Copines »…

 

 

Comment avez-vous recruté vos associés et/ou collaborateurs ?

 

Quand j’ai lancé Mes Bonnes Copines je n’avais absolument aucune expertise web. Un peu problématique quand on décide de monter une plateforme web… ;-) Je n’avais même pas une page Facebook à l’époque… J’ai tout simplement parlé de mon projet à une « bonne copine » qui m’a connecté et présenté celui qui est rapidement devenu mon associé : Thierry Rousseau, expert digital.

 

Comment préparez-vous votre networking et quel serait votre conseil pour faire du networking lors du salon des micro-entreprises ?

 

Dans le cas d’une rencontre organisée : Il est certain qu’une rencontre est toujours plus efficace lorsque vous connaissez celui à qui vous parlez… ou du moins les grandes lignes de son CV… Avant toute rencontre, je linked in toujours la personne afin d’identifier pour moi le profil de la personne, ses atouts, son écosystème et les questions que je brûle de lui poser.

 

Dans le cas d’une rencontre impromptue, je pense qu’il faut avoir une seule et unique idée en tête, peut être assez décalée à priori : « Qu’est-ce que je vais pouvoir faire pour aider cette personne ? » « Quelles personnes dans mon réseau pourraient l’intéresser ? » « Quelles ressources je peux l’aider à trouver ? » etc…

 

Débuter une relation par une curiosité sincère, sans intérêt flagrant, juste pour le plaisir de rassasier sa curiosité, d’apprendre, de découvrir de nouvelles manières de faire, c’est le meilleur moyen de se créer une communauté qui sera également la plus engagée à vous aider, vous soutenir quand le besoin d’en fera sentir…C’est un état d’esprit vraiment spécifique et qui peut devenir une arme fatale ultra efficace pour vous développer une véritable communauté et pas juste un fichier de contacts.

 

Quel conseil donneriez-vous aux personnes qui souhaitent se lancer dans une aventure entrepreneuriale ?

 

Ne lâchez pas tout pour vous lancer… Débutez petit, expérimentez, testez, analysez les résultats et en fonction, décidez d’investir un peu plus (en temps, en argent…). Expérimentez, retestez, analysez les résultats et avancez pas à pas… Se lancer dans l’entreprenariat, ce n’est pas se lancer dans le vide mais gravir de petites marches qui vous aideront à prendre confiance et surtout vous éviteront de faire de grosses bêtises aux conséquences lourdes… ! A vous de jouer, vos rêves sont à portée de main !

 

Pour en savoir plus sur Florence Haxel

Twitter : @FlorenceHaxel

Linkedin : Florence Haxel

 


newsletter970


Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous.

Cédric Debacq

Vous avez besoin d'aide pour la réussite de votre entreprise ? C'est pourquoi en tant que styliste d'entreprise spécialisé en création d'image de Marque (logo, site internet, création graphique) j'aide les entrepreneurs des petites entreprises à réussir quotidiennement sur Internet. Prenez rendez-vous pour en savoir plus ou suivez moi sur Linkedin

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Commentaire (2)

  • Antonella

    Oct 10, 2015

    Je partage complètement l’avis de Florence sur la posture de rencontre de nouvelles personnes ! C’est vraiment la clé pour construire un vrai réseau.
    Dis moi Cedric, seras-tu de passage au forum franchise de Lyon la semaine prochaine ?
    Je vais y faire un saut et j’aurai eu plaisir à me presentet en vrai ( apres nos échanges sur G+).
    A bientôt en tout cas et bonne continuation
    Antonella

    • Cédric Debacq

      Oct 23, 2015

      Bonjour Antonella,

      Merci pour ton commentaire.
      malheureusement, je n’y serais pas…
      Mais lors de ma prochaine venue sur Lyon, je te le ferrai savoir.
      A très vite.

Exprimez-vous