Comment trouver l’associé idéal ?

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Pour développer votre business, il peut être recommandé de s’associer. Mais comment trouver l’associé idéal pour réussir en affaire ?

Dans le cadre de cet article, j’ai invité 6 entrepreneur(e)s à partager leurs expériences et leurs recommandations pour trouver l’associé idéal.

Vous allez découvrir tout au long de cet article, des conseils, des réflexions, qui vont vous aider à recruter l’associé qui vous accompagnera dans l’évolution de votre entreprise.

Pour aller plus loin, lors du salon des micro-entreprise, il y aura une table ronde sur le thème «S’associer, sans s’entretuer». Vous trouverez les informations dans cet article pour y participer.

Trouver l’associé idéal, retour d’expérience de 6 entrepreneur(e)s

Harold Zime Président fondateur de hooldersLogo-Hoolders

Pour avoir rencontré plusieurs entreprises et en avoir accompagné quelques-unes dans leur développement, je peux vous dire que l’équipe dirigeante est de loin le point important lors d’une création d’entreprise. Ce n’est pas un hasard si les business angels et les capitaux-risqueurs regardent avant tout la qualité de l’équipe dirigeante avant d’investir. Car la véritable plus-value d’une société ne vient pas tant de l’idée fondatrice, mais avant tout des hommes qui la composent.

Il me semble que 3 points doivent être validés dans la recherche de(s) l’associé(s) idéal (aux).

⇨ Son rôle:
Si vous recherchez un associé, c’est d’abord pour une raison claire et précise ; pour ses compétences, pour votre complémentarité, … . Validez vos complémentarités : vous êtes du genre Ingénieur, associez-vous par exemple avec un commercial et un financier. Evidemment, recruter un prestataire comme associé uniquement par manque de fonds propres est clairement à proscrire.

⇨ Partagez la même vision et la même appétence au risque:
Entreprendre n’est pas un long feu tranquille, ni une succession d’éléments en accord exact avec un business plan. Pendant votre aventure entrepreneuriale, vous serez confronté à des difficultés. Il est important que vous soyez tous en accord avec la stratégie de l’entreprise, capable d’infléchir vos avis dans une démarche constructive et surtout être prêt à ne pas se rémunérer au début. Discutez en toute transparence d’argent avec vos associés. Sont-ils en mesure de tenir sans revenus ? Dans le cas d’un ralentissement du CA auront-ils le sang-froid nécessaire pour trouver des solutions constructives et non courir se faire embaucher à la première occasion ?

Pour finir, ne négligez pas les considérations personnelles. Votre associé est en couple, a une famille, des engagements personnels ? Sa situation personnelle aura une incidence directe sur son implication, sur son appétence au risque ou non. De même, si votre associé est brillant, il se pourrait qu’il ait une excellente situation salariale, avec une rémunération confortable et un niveau de vie correct. Les aléas de l’aventure entrepreneuriale peuvent se traduire par un départ précipité de votre associé pour ces raisons.

⇨ La répartition des parts et la contractualisation de vos engagements
Etre l’initiateur du projet n’est pas une raison suffisante pour être majoritaire. Recruter une personne clé comme associé en lui promettant 5% du capital, n’est pas de nature à l’impliquer. Quand bien même vous aviez lancé l’activité! Estimez une répartition des parts de façon objective, en fonction du temps consacré, du réseau des personnes, des connaissances clés, des capacités financières, ….

Pour finir, une association est comme un mariage. Il est plus raisonnable d’établir les règles de votre aventure que de devoir les subir par la suite. Ainsi, discutez des clauses des statuts dans leur complétude, élaborez un pacte d’associés stipulant la gestion au quotidien et même de la sortie éventuelle des associés. Plus la phase de rédaction de ces documents prendra du temps et plus vous vous assurez de l’implication de vos associés dans la durée.

Au sein de HOOLDERS, nos équipes de due-diligence accordent une importance particulière à l’équipe. C’est l’aspect LE plus important dans votre aventure entrepreneuriale et dans son succès commercial. Passer du temps à prospecter afin de recruter votre associé, vous permettra assurément d’accélérer par la suite votre développement.

Logo-rezoeSabrina Boucherit fondatrice de RéZoé

L’association est souvent comparée à un mariage, il faut donc dès le début distinguer ce que vous attendez de cet associé, des compétences complémentaires, le besoin d’un carnet d’adresse, d’un financement ?

D’après mon expérience le réseau professionnel, le networking et le coworking sont de bonnes pistes pour trouver sa « moitié ». Bien sûr il faudra prendre des précautions, les associations peuvent aussi finir par un divorce.

Camille Blaise co-fondateur de Neocaminologo-neocamino
Un doute, plus de doute.

En vous associant, vous allez vous marier, pour le pire … et le meilleur !

À mon sens, il y a plusieurs aspects auxquels s’attacher quand on parle de trouver l’associé(e) idéal(e) :

  • complémentarité : sommes-nous d’accord pour nous diviser le travail ? Nos compétences nous permettent-elles d’assumer les responsabilités que nous prenons respectivement ?
  • confiance : ai-je confiance que mon associé(e) sera impliqué(e) autant qu’il le faut pour réussir ?
  • communication : arrivons-nous à bien communiquer ensemble ?
  • plaisir : est-ce que tous les matins, je me réveille en me disant que j’ai envie d’aller le/la retrouver ? … Et tous les soirs, d’aller prendre une bière pour refaire le monde ?

Pour vous tester, rien de mieux que de partir dans une aventure inconfortable où vous ne pourrez pas vous mentir : si vous êtes marin, par exemple, louez un voilier et partez 2 semaines en mer. En adaptant les mots de Tabarly à propos du bateau justement, on pourrait dire

« Entreprendre est une activité qui ne convient pas aux imposteurs. Dans bien des professions, on peut faire illusion et bluffer en toute impunité. Entre associés, on sait ou on ne sait pas. »

logo-nileoMatthieu ALIZON Gérant de Nileo

Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’y a pas de recette miracle et que si vous décidez de vous associer avec une personne en qui vous avez complètement confiance, soyez prévoyants !
Prévoyant, en prenant toutes les dispositions contractuelles (pacte d’associé, travaillez les statuts avec un avocat spécialisé…) qui vous assureront que votre entreprise ne sera pas bloquée le jour où il y aurait un clash ! De même, ne vous associez jamais à 2 avec chacun 50% des parts !

Avant tout cela, il faut trouver le bon associé. Je vais parler de mon expérience. Autoentrepreneur depuis fin 2009, j’ai rencontré une personne qui avait créé son EURL en janvier 2010, avec une activité complémentaire de la mienne (d’où au passage, l’importance du réseau). On s’est recroisé régulièrement, sans jamais réussir à bosser ensemble, mais l’envie était là.

Puis, en avril 2011, suite à une réunion présentant les nouvelles orientations d’aides financières pour des prestations que nous proposions, nous avons eu l’idée de construire une offre globale regroupant nos compétences.
Cette offre s’est transformée en opération collective. Pendant la phase de recherche d’entreprises participantes à ce dispositif, nous présentions chacun nos propres structures aux différents prospects et nous nous sommes aperçus concrètement que nous étions vraiment complémentaires sur l’ensemble de nos services. D’où l’idée de s’associer, car au-delà des aspects professionnels, nous partagions plusieurs points communs en terme de valeurs et de situation familiale (elle avait 2 enfants, j’attendais mon premier). Cela peut parait anecdotique, mais cela a vraiment une importance dans la vie quotidienne !

Nous avons étudié l’ensemble des possibilités administratives et nous nous sommes lancés. L’ensemble de la démarche a pris environ 6 à 9 mois, durant lesquels j’ai commencé à travailler dans les locaux de ma collègue, afin de voir comment se dérouler la vie (professionnelle) à 2 et confirmer encore plus notre envie de s’associer.

Depuis mars 2013, je suis co-gérant avec ma collègue et nous avons découvert au fur et à mesure l’étendue de nos complémentarités. Nous sommes très différents sur certains points, mais cela se transforme en force dans l’entreprise.
En grossissant le trait, elle a plus une vision moyen/long terme, ce qui est un atout pour la stratégie de l’entreprise et de mon côté, je me charge du côté opérationnel, de la mise en œuvre quotidienne de cette stratégie.

En résumé, mes conseils : travailler le réseau, préparer l’association, partager des valeurs, partager la vision d’entreprendre et la vision de la vie !
Dernier conseil : une fois l’association faite, il faut échanger avec son associé, sur la stratégie, les projets, les recrutements… Pas seulement pendant le café, mais se poser régulièrement et faire le point, surtout dans une période d’incertitude comme actuellement.

Céline Huet Fondatrice de La framboise carréelaframboisecarree

C’est une certitude, s’associer est une force dans un projet d’entreprise !

Mais, qui est le candidat idéal ?

D’abord, tout comme un projet d’entreprise doit être cohérent dans sa globalité, il est essentiel que les associés soient en ligne avec ce projet. Par exemple, ne choisissez pas un associé parce que c’est un ami, mais parce qu’il partage les mêmes les mêmes valeurs, les mêmes idées, et les mêmes envies pour développer le projet !

Ensuite, l’offre produit doit faire sens pour chacun des associés; le projet doit leur tenir profondément à coeur. Plus chacun aura l’envie de le réussir et plus vous serez motivés, investis et soudés !

Un autre élément essentiel, c’est de partager la même vision pour l’entreprise. Il faut savoir ce que vous voulez en faire, où vous voulez l’emmener, et être totalement en phase sur ce point !

Concernant les personnalités, je pense qu’il faut à la fois des points communs et des différences. Plus précisément, l’idéal serait des valeurs communes d’écoute, de partage, de sérieux et d’honnêteté pour construire une base solide. À cela, associez des profils créatifs, communiquant, techniques et vous devriez être sur le bon chemin… C’est la variété des profils qui fera la richesse de l’entreprise !

Enfin, comme dans toute relation, écoutez vos intuitions…

Marion-Dynamo-MarketingMarion Chauloux Gérante de Dynamo Marketing Formation

L’entrepreneuriat est avant tout une histoire d’hommes et de femmes, dans laquelle l’échange est au coeur de tout. Clients, fournisseurs, concurrents, associés… autant de personnes qui vous accompagnent dans votre aventure entrepreneuriale.

L’association avec une ou plusieurs personnes dans votre business peut avoir différents objets (besoin de pallier à un développement d’activité, envie de partager avec d’autres personnes, besoin de vous entourer de compétences complémentaires…). Quelle que soit la raison, vous devez avant tout veiller à choisir une personne qui corresponde à vos valeurs et à celles de votre entreprise.

Avant de la laisser monter dans la barque, soyez certains que vous ayez la même vision, le même projet et l’envie d’emmener l’entreprise dans la même direction. Il en va de la qualité de votre association et donc de la pérennité de l’entreprise.

Dès lors qu’une autre personne vous rejoint dans votre business, les décisions se prennent à deux et vous devez développer la capacité à écouter et à réfléchir ensemble. La communication entre vous doit donc être fluide et vous devez sentir que le courant passe bien avec votre futur associé.

Avant de vous lancer dans la recherche de votre futur associé, veillez donc à bien définir vos valeurs et la direction dans laquelle vous voulez aller professionnellement. Vous devrez par la suite être capable d’expliquer tout cela clairement à votre futur associé.

N’hésitez pas à rencontrer plusieurs personnes (c’est même indispensable !) avant d’en choisir une plus qu’une autre. Si vous avez le moindre doute, c’est que ce n’est pas la bonne personne. Prenez le temps nécessaire pour trouver la perle rare, soyez patient. »

table ronde-associe

Table ronde «  S’associer sans s’entretuer »

 Le mardi 30 septembre 2014 à l’occasion du salon des micro-entreprises, se tiendra une table ronde sur le thème «  S’associer sans s’entretuer » animé par Frédéric Benzimera dirigeant de Position.

4 Intervenants participeront et apporteront leurs expériences et comment ils ont fait pour trouver l’associé idéal.

À la fin de cette conférence, une synthèse des points clés sera réalisée par Alexandre Bortolotti de wpmarmite.com

Pour assister à cette table ronde, inscrivez-vous gratuitement pour obtenir votre badge du salon des micro-entreprises.


newsletter-entrepreneuriat


Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

Cédric Debacq

Vous avez besoin d'aide pour la réussite de votre entreprise ? C'est pourquoi en tant que styliste d'entreprise spécialisé en création d'image de Marque (logo, site internet, création graphique) j'aide les entrepreneurs des petites entreprises à réussir quotidiennement sur Internet. Prenez rendez-vous pour en savoir plus ou suivez moi sur Linkedin

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Exprimez-vous