Comment ont-ils fait pour développer leur entreprise ?

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Découvrez dans cet article, comment ces 6 entrepreneurs ont fait pour développer leurs entreprises. Vous allez apprendre grâce à leurs conseils comment, vous aussi, vous allez développer votre business dès aujourd’hui.

 

J’ai invité 6 entrepreneurs et entrepreneuses à répondre à cette question « Quelle action avez-vous mis en place pour développer votre activité ? » dans le but de rédiger cet article participatif.

 

Je vous invite à partager votre expérience dans les commentaires à la fin de cet article. Dites-nous « Quelle action avez-vous mis en place pour développer votre entreprise ? »

 

Comment ont-ils fait pour développer leurs entreprises ? Voici leurs histoires, leurs expériences, leurs actions.

Travaillez votre communication pour développer votre entreprise !

Sandra-PerezSandra PEREZ fondatrice de Harmony Com, spécialisé dans la communication des TPE. Elle a co-écrit La communication commerciale en clair.

De nos jours, il faut utiliser une synergie de moyens pour être efficace. Donc j’ai utilisé divers outils et supports adaptés pour maximiser les chances, tout en restant cohérente sur le fond.

Comme toute entreprise, j’ai bien sur commencé par les bases : logo, carte de visite, dépliant. Et bien sûr, le web. Ex-webmaster, j’ai pu créer mon site et de suite investir les réseaux sociaux, indispensables pour le booster de nos jours. J’étais déjà inscrite sur Viadeo et LinkedIn pour ma précédente entreprise. J’ai investi rapidement Facebook et Twitter, puis plus tard, Google Plus et Pinterest l’an dernier. J’ai toujours été très attentive à ma présence sur ces outils, en faisant une sorte de personal branding avant l’heure ! Et je les optimise en permanence : des profils bien remplis, des informations de qualité et vraiment liés à mon activité (la communication pour TPE), suivre des comptes de personnes clés, partager le contenu des autres, etc… Depuis l’an dernier, j’ai davantage travaillé sur le visuel (notamment avec des infographies simples), même si ce n’est pas ma compétence première.

2011 a été un tournant important car j’ai créé un blog sur la communication. Timide au début, j’ai eu du mal à trouver des idées d’articles et cherché un peu mon style. Mais pour développer une activité sans se ruiner, le blog couplé aux réseaux sociaux est un outil majeur (s’il est bien réalisé et géré !). J’écris au moins un article par semaine : la régularité est essentielle avec cet outil. Mais c’est aussi en 2011 que Pierre Maurin m’a demandé de collaborer à l’écriture du livre « La communication commerciale en clair », aux éditions Ellipses. Une opportunité de choix et complètement inattendue ! Écrire un livre, surtout chez un éditeur connu, est un vrai plus pour développer son activité car il apporte pas mal de crédibilité. Mais c’est beaucoup de travail et de temps.

Depuis 2009 j’ai bien sûr investi des réseaux professionnels (sans grand résultat à vrai dire), participé à des groupes ciblés sur Viadeo et Facebook notamment, sur le forum Gautier Girard, etc… Les groupes et forums adaptés à ses cibles commerciales sont des outils intéressants pour nouer des contacts, tout en montrant son savoir-faire. Au delà du référencement et de l’image, on peut bien sûr y trouver des clients à terme.

J’aime apprendre donc j’améliore aussi sans cesse mes supports, mes connaissances, j’utilise de nouveaux outils, etc… Dont Scoop it, qui provoque nettement plus de partages que si l’on poste sur les réseaux sociaux séparément. L’organisation par topic (thème) permet de toucher une cible vraiment intéressée par le contenu transmis. Et cette année, j’espère pouvoir proposer des podcasts sur mon blog, autre moyen de communication très tendance (avec la vidéo). Je prépare actuellement un autre outil très utile pour gagner en visibilité : un guide gratuit. Projet que j’avais depuis longtemps, mais on ne peut tout faire.

Des articles invités sur d’autres sites ou blogs contribuent aussi à se faire connaître plus largement, comme celui-ci. J’ai écrit pour Planète Auto-entrepreneur entre autres. Et j’ai eu la chance de devenir auteur pour l’AFNOR Bivi, qui diffuse ces articles à ses nombreux abonnés, sur papier et sur le web. Une autre source de visibilité (et de crédibilité) très intéressante.

Mon entreprise s’est ainsi construit au fil du temps une (e)-réputation et une certaine image. Je n’ai jamais essayé de suivre la mode marketing ou autre : pour développer son activité, il faut avant tout suivre ses valeurs et son intuition. Sinon, on devient vite « comme tout le monde ». Or aujourd’hui pour développer son entreprise, on doit créer une identité forte et stable. C’est cet ensemble cohérent et des efforts réguliers qui font que petit à petit, l’activité se développe.

Cultiver votre potentiel confiance !

Beatrice-DoradouxBéatrice Doradoux consultante formatrice & improvisation chez La Désimpro

Lancer son entreprise est bien sûr un moment fort et prenant qui s’étend sur plusieurs mois, entre phases d’euphorie et de remises en questions qui s’alternent. Cependant, passés les premiers moments, où la création est au cœur (site internet, supports de communication, forme juridique, modèle administratif, intégration à divers réseaux…), la courbe d’évolution, jusque-là exponentielle, se stabilise.

Un certain équilibre se trouve, c’est le premier palier. Il va falloir maintenant donner un second souffle pour atteindre le prochain, et cela passe par un développement concret de l’activité.

 

Jusque-là, nous acceptions assez facilement d’avoir un revenu et une clientèle dérisoire – « c’est le début… ». Mais maintenant que certains vous ont donné votre chance, il va falloir cultiver cette confiance. Ce n’est pas parce qu’on a plus de contacts qu’il faut moins les entretenir – bien au contraire ! Dans le cadre du développement de l’activité, il va falloir mettre en forme un fichier client utile et utilisable en termes de personnalisation des offres et des relances.

 

Vous êtes plus grand, mais il n’est pas acceptable d’être plus distant pour autant : prenez le temps de rendre les mains qu’on vous a tendues, de respecter vos engagements, d’honorer vos promesses et d’accepter les rencontres.

 

Il est vrai que la constitution du réseau n’est pas qu’une affaire de « démarrage », c’est une mission constante qui ne s’arrêtera qu’avec l’entreprise elle-même. Pour cette raison, il est important de faire des pauses dans l’activité ô combien prenante de « réseautage ». Cependant, ces pauses ne doivent pas être des ruptures et doivent laisser la place à la réintégration dans les différents cercles, clubs, associations, etc. que nous avions commencé à côtoyer.

 

Ce qui est intéressant, c’est, qu’entre-temps, votre projet lui-même aura évolué. Vous aviez rencontré ces entrepreneurs à tel apéro sous telle étiquette, et vous les retrouvez à une conférence sous une autre. Développer son activité, c’est aussi prendre ses marques dans la diversification de celle-ci.

Il y a 6 mois vous ne signiez vos contrats qu’avec des entreprises, aujourd’hui vos contacts sont essentiellement issus du monde entrepreneurial, demain vous ne travaillerez qu’avec des étudiants, et peut-être même des particuliers. Le développement de l’activité passe donc également par trouver sa place dans l’espace et le marché.

 

Avec souplesse et instinct, au fil des rencontres et des opportunités, on se retrouve au cœur d’un secteur que nous n’avions même pas soupçonné. Mais dans tous les cas, le développement de l’activité sera marqué par un accroissement du volume, et pas seulement celui du chiffre d’affaires. Cette réalité pousse les Hommes à se rassembler logiquement autour d’un noyau dur.

Deux solutions : votre projet a séduit vos futurs associés, collaborateurs, salariés, etc. qui viennent grossir vos rangs – ou bien, vous mettez vous-même l’expertise et le savoir-faire de votre entreprise au service d’un projet extérieur sur lequel vous allez vous greffer à un certain niveau d’investissement.

 

La décision d’association est complexe parce qu’elle demande qu’on accepte le partage de ce qui nous est le plus cher. Mais bien rapidement, on réalise que le modèle n’aura pas de viabilité à long terme sans cette solution – particulièrement quand votre métier consiste en la réalisation de services, où vous êtes votre propre ressource.

 

Montrez-vous, faites du Networking pour développer votre entreprise !

Franck-RoccaFranck ROCCA CEO – Chef de projet de l’agence Kalipseo

Au cours de l’année 2014, nous avons mené à bien de nombreux projets et actions nous permettant de développer notre agence Kalipseo. Mais c’est sans conteste ma participation à plusieurs events en tant que speaker/conférencier qui m’a permis de donner de la visibilité à mon agence et mon blog www.franckrocca.com dédié au Facebook Marketing .

Après un début d’année placé sous le signe de la réorientation du coeur même de mon métier et la mise en place d’une stratégie de branding autour de mon blog (en détachant mon nom de notre société Kalipseo). J’ai rapidement été contacté pour participer au TuniSEO en tant que speaker Facebook Marketing. J’y ai rencontré une équipe formidable et dynamique et des intervenants avec qui j’échange régulièrement et que je retrouve sur d’autres events. J’ai été convié à plusieurs congrès, salons, et en tant qu’intervenant lors de plénière au CJD.

L’aboutissement de cette année riche en rencontres, en partages, et en événements a été le Web2Connect où j’ai pu intervenir en tant que conférencier Facebook Marketing. Depuis cet événement, ce fut l’explosion : visibilité, followers, contacts Linkedin…un engouement presque difficile à gérer dans les jours qui ont suivi la conférence ! Cela m’a permis de finaliser le travail de branding autour de mon blog dédié au Fb Marketing avec une audience qui s’est littéralement envolée.

J’ai également fait quelques erreurs qui m’ont permis d’y voir encore plus clair et d’optimiser mon temps, de me concentrer sur les 20% de choses essentielles…

Dans notre éco-système du web en constante évolution, le networking, l’échange, le partage et la visibilité lors d’events de qualité sont des points primordiaux à ne pas négliger..

Bonne année à tous, Networkez, Montrez-vous, Testez, Analysez, et surtout Foncez !

w2c14-Franck-ROCCA

photo de Franck lors du Webdeux Connect

 

Utilisez vos compétences pour développer votre entreprise !

Loic-LeofoldLoïc LEOFOLD est directeur d’un cabinet conseil en agilité d’entreprise.

Se lancer dans l’entreprenariat est une vraie aventure humaine, nécessitant patience, efforts et discernement. Mon projet de cabinet d’expertise en pérennité organisationnelle NEOWIND voit le jour en février 2014.

Utilisant mes compétences, je réalise dans un premier le business model (modèle économique) de mon entreprise. Ne reste plus alors qu’à tester les hypothèses. C’est pourquoi j’intègre la couveuse d’entreprise C2ER à Compiègne ce même mois.

Première constatation : ne partant d’aucun réseau professionnel préalable, je dois acquérir une reconnaissance, une légitimité. Mes premières actions vont alors s’orienter vers le développement d’un réseau. Mais comment faire ?
Être visible : je commence donc par créer des profils sur les différents réseaux sociaux, j’édite également le site internet de mon entreprise,

S’intégrer au tissu local ou professionnel :

  • il est important, lorsque l’on est consultant ou coach, de s’intégrer et de participer aux évènements professionnels locaux. Aussi je participe à la Jeune Chambre Economique de Compiègne, j’apporte mon soutien aux startup weekends de Compiègne
  • Dans la même idée, je participe aux discussions de groupes professionnels inscrits dans les réseaux sociaux comme MOM21, l’IFIC…
  • Participer aux rencontres interprofessionnelles : comme l’Agile Tour pour mon cas.

Prouver son expertise : Sans nul doute le point le plus complexe dans le développement de son activité, puisqu’en partant sans aucun réseau, certes le développement est beaucoup plus susceptible d’être important, mais il faut trouver un point de départ. Mes actions portent sur deux axes :

  • Ecrire des articles sur un blog : Finalement, il est primordial, dans ce genre d’activités, d’écrire des articles sur nos domaines d’expertises soit dans un blog du cercle professionnel, soit sur son blog personnel, en n’oubliant pas dans le dernier cas d’en faire la promotion auprès de vos réseaux sociaux,
  • Avoir des résultats probants : je me suis heurté au mur du refus de premier contrat par manque de résultats. Que faire ? Il faut s’avoir être créatif et prendre des risques calculés. C’est pourquoi j’ai effectué quelques missions bénévolement, d’autres en demandant une rémunération sur un pourcentage prédéfini du bénéfice apporté par ma mission pour l’organisation. Il existe deux avantages : acquérir des recommandations et montrer la confiance en soi.

Deuxième constatation : l’hypothèse de mon ciblage clientèle est erronée. Effectivement, concernant mon business model initial, j’ai opté pour un ciblage clientèle centré autour des TPE et des PME, pensant que mes propositions d’actions étaient sans doute plus bénéfiques pour ce genre d’organisations. La réalité fut toute autre : je n’ai pas trouvé l’intérêt que j’attendais. Après une importante remise en question du projet, et oui l’entreprenariat est une remise en question permanente qui demande réactivité et adaptation, j’ai donc redéfini ma cible clientèle pour m’orienter vers les entreprises du CAC40. Cette fois-ci l’essai est concluant.

Après une année passée à tester mes hypothèses, je dispose aujourd’hui d’un Business Model viable, d’un réseau professionnel propice au développement de mes activités et d’expériences réussies dont je peux faire la promotion pour postuler sur des contrats plus importants.

C’est alors que depuis le 15 janvier 2015, je me suis inscrit en tant qu’auto-entrepreneur. La vraie aventure ne fait que commencer.

Je finirais par donner un conseil aux lecteurs : L’entrepreneuriat est une aventure à vivre. Tout n’est pas tout rose, tous les jours, mais chaque jour nous apporte des défis à relever, une vraie réflexion sur soi-même et le développement de compétences. Pour autant, lorsque la réussite est au rendez-vous, le bonheur est d’autant plus fort. Alors vivez, entreprenez !!

Soyez connectés pour développer votre entreprise !


Damien-GreusardDamien GREUSARD
 CEO et co-fondateur de esthetissime.com

Notre activité est un nouveau service de prise de rendez-vous esthétiques en ligne auprès de chirurgiens spécialisés partout en France, selon le type d’intervention voulu et dans un périmètre choisi (proche du lieu d’habitation du patient par ex). Nous sommes partis d’un réel constat, qu’il est de nos jours, difficile de savoir vers quel chirurgien se diriger, pouvoir prendre un rendez-vous et au passage de pouvoir s’informer correctement dans un premier temps avant une première consultation chez un praticien. Esthetissime est donc l’outil qu’il faut, d’une part pour les spécialistes afin de développer leur patientèle et d’autre part pour les futurs patients se trouvant sur le web, pour leur recherche de professionnels et ceux qui sont en quête d’informations.

Pour développer notre activité, j’ai depuis un bon moment, su développer des liens forts sur le réseau social LinkedIn. J’ai ainsi pu mettre en valeur mon profil et pu être mis en relation avec de nombreux profils professionnels très intéressants. Il était donc tout naturel, de se pencher un peu plus sur le potentiel que peut avoir cet outil. Toujours dans le but de développer notre service et donc de le proposer au plus grand nombre de chirurgiens partout en France, j’ai donc décidé de mener une campagne de front afin de contacter directement certains chirurgiens se trouvant ou utilisant l’outil LinkedIn et ceci afin de créer un lien professionnel, pouvoir entamer une conversation et donc de mettre en avant tous les avantages d’utiliser notre service dans leur activité de chirurgien esthétique.

Je pense que de nos jours, il est vraiment important de s’attarder sur tous les outils qui sont mis à notre disposition, et je parle des réseaux sociaux et dans un but de prospection. Que ce soit pour trouver des potentiels clients ou d’éventuels partenariats professionnels. Les opportunités sont partout, encore faut-il savoir les attraper et les transformer. Soyons connectés !

Mesurez pour mieux cibler et developper votre entreprise !

Xavier-JarelanXavier JALERAN, Web Entrepreneur passionné d’informatique. Il a conçu divers sites Internet comme http://www.theoueb.com/ et http://www.lemarketsamurai.fr/

Je n’ai pas un profil de commercial et, il faut être honnête, je ne suis pas à l’aise avec la vente.

Pourtant, je suis intimement convaincu que les services que je propose à travers mes sites apportent de la valeur ajoutée à mes clients et leur permettent de générer, à leur tour, plus de chiffre d’affaires.

Comme tout bon entrepreneur, je cherche à avoir de la croissance pour mon activité et pour cela il est nécessaire de mettre en place certaines actions commerciales.

Lors du Webdeux Connect 2014, j’ai assisté à la conférence de Gregory Wispelaere qui nous recommandait de mettre de l’humain dans nos entreprises numériques.

Comment ?

Simplement en privilégiant les contacts directs avec nos prospects et/ou clients plutôt que de se limiter à des envois d’emails, de courrier ou encore la réalisation de webinaires (bien que ceux-ci peuvent apporter une certaine interactivité).

La solution la plus simple ?

Prendre son téléphone et appeler la personne !

Pas très sorcier je vous l’accorde mais bon que voulez-vous … il suffit parfois que l’on vous dise une évidence pour en prendre conscience :)

Dans mon cas, j’ai potentiellement des centaines de prospects qui sont inscrits sur mes sites.

Dans ce cas :

  • Comment choisir les bonnes personnes à appeler ?
  • Comment savoir si elles se rappellent de mon site ?
  • Quel discours tenir ?

Pour répondre à ces questions, j’ai simplement fait évoluer mon site pour mieux mesurer l’activité de mes inscrits sur celui-ci.

Grâce à ces modifications, je sais maintenant :

  • Qui se connecte et quand ?
  • Quel est le parcours de l’utilisateur un fois connecté ?
  • En particulier, a-t-il consulté ma page de vente ? A-t-il cliqué sur le bouton « Acheter » mais n’a pas procédé au paiement ?

L’exploitation de ces informations me permet de :

  • Faire des relances téléphoniques ciblées auprès d’une population potentiellement intéressée par mon offre.
  • Leur poser des questions précises afin d’obtenir leurs objections.
  • Faire évoluer mon offre, améliorer ma page de vente et être plus à l’aise d’appel en appel.

Je ne suis pas (encore ;) ) un commercial parfait mais les résultats sont là et le nombre des ventes est en hausse !


newsletter-entrepreneuriat


Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

Cédric Debacq

Vous avez besoin d'aide pour la réussite de votre entreprise ? C'est pourquoi en tant que styliste d'entreprise spécialisé en création d'image de Marque (logo, site internet, création graphique) j'aide les entrepreneurs des petites entreprises à réussir quotidiennement sur Internet. Prenez rendez-vous pour en savoir plus ou suivez moi sur Linkedin

Conseil en design gratuit Cédric Debacq