Catégories
Entrepreneuriat ressources devenir entrepreneur

Création d'entreprise : des conseils pour se lancer

l’insee. Vous envisagez de créer votre entreprise ? Vous souhaitez réaliser votre rêve de devenir patron ? Pas évident pour un profane de s’y retrouver parmi les procédures administratives liées à la création d’entreprise.

Franchir le pas

Franchir le pas est toujours une aventure. Certains tenteront de faire des économies au démarrage en remplissant un certain nombre de formalités. Mais attention, la création d’entreprise ne s’improvise pas, en effet celle-ci doit tenir compte de plusieurs critères. Il faut vraiment faire appel à des professionnels qui possèdent l’expérience et les compétences nécessaires à la création d’entreprise. Les professionnels de l’accompagnement à la création d’entreprise, possèdent l’expérience et les compétences nécessaires à la création d’entreprise qu’il vous manque. Ses compétences vont du droit commercial au droit des sociétés, ils ont l’habitude de participer au processus de création d’une entreprise. L’avantage de faire appel à un professionnel de la création d’entreprise vous évitera tout risque de vice de forme voire de procès après la création de votre entreprise.

Créer son entreprise

En premier lieu, il faut savoir que la création d’une entreprise est le résultat de la conclusion d’un contrat, prévu à l’article 1832 du Code civil http://www.lexinter.net/JF/droit_des_societes.htm Cet article a pour objectif de définir le rôle des associés par rapport à la loi. La validité du contrat est d’abord soumise aux conditions générales de validité des contrats ensuite aux conditions spécifiques de validité des contrats des sociétés. Je vous rappelle que plusieurs autres conditions de validité sont prévues par la loi en fonction du type de société retenue. Sachez aussi que la capacité juridique d’une entreprise est fonction de l’immatriculation du contrat au registre du commerce et des sociétés.

Création d’entreprise : Les formalités administratives obligatoires

Il faudra en premier déclarer votre activité en demandant votre immatriculation au répertoire national des entreprises, au registre du commerce et des sociétés, au répertoire des métiers, si vous êtes un artisan. Pour la création d’entreprise, un cabinet d’avocat en droit des affaires vous conseille d’entrer en relation directement avec les services fiscaux et les organismes sociaux, en effet vous serez en contact permanent avec ces administrations. Pour toute création d’entreprise, il existe un interlocuteur unique : le Centre de formalités des entreprises, le CFE. Une fois que votre société sera immatriculée, on vous remettra un numéro de Siren ou de Siret ainsi qu’un un code d’activité APE qui précise l’activité principale de l’entreprise, ces numéros et codes sont délivrés par l’Insee. Vous obtiendrez aussi un numéro unique d’identification qui vous servira dans vos relations avec les organismes publics et les administrations. Ces formalités réalisées, vous devrez rédiger les statuts de votre société, ceux-ci régissent le fonctionnement de votre société. La rédaction des statuts est un acte juridique de première importance lors de la création d’une entreprise.

Pourquoi faire appel à des professionnels pour la création de d’entreprise ?

En plus de la facilité avec laquelle travaillent ces professionnels de la création d’entreprise, il existe beaucoup d’autres avantages. En effet, dans tous les domaines d’intervention, votre conseil saura vous accompagner tout au long de la vie juridique de votre structure, en commençant par la création, en continuant par la gestion et pour finir la cession, la cessation, voire la liquidation. Le fait que nous n’ayons aucun lien ni intérêts avec quelques entreprises ainsi que les règles qui régissent notre profession sont des gages de notre indépendance et de l’objectivité de nos recommandations.

Nos domaines d’expertise

Comment composer son capital (composition, forme, montant de l’apport), Comment sont répartis les droits de vote, qu’est-ce qui limite les pouvoirs du gérant, quel régime fiscal choisir, opter pour un capital fixe ou un capital variable, la libération des apports sera totale ou partielle …Comment choisir son expert-comptable. Voici des notions qui entourent la création d’une entreprise et que seul des professionnels maîtrisent parfaitement et seront en mesure de vous les expliquer.

Conclusion

N’hésitez pas à faire appel à des cabinets dont les domaines de compétences sont le droit commercial et le droit des sociétés pour la création de votre entreprise. Si en futur chef d’entreprise vous devez effectivement surveiller votre budget, ne lésinez pas sur les formalités liées à la création. En effet des statuts mal rédigés, une forme juridique inadéquate peuvent avoir de graves conséquences. Pour aller plus loin : Pour vous aider à aller plus loin dans la création d’entreprise, voici une vidéo interview des co-auteurs du livre « 100 conseils pratiques pour couler votre boite » aux éditions Eyrolles. https://www.youtube.com/watch?v=yBOzMkld6Cg]]>

Catégories
ressources devenir entrepreneur

Que lisez-vous pour entreprendre votre business ?

Quels sont les livres, les magazines, les blogs que les entrepreneurs lisent au quotidien pour entreprendre leur business ?

Dans ce nouvel article, j’ai invité des entrepreneuses et entrepreneurs à nous partager ce qu’ils lisent quotidiennement pour faire évoluer leurs compétences, leurs savoirs pour le bien de leur business.

Et vous ? Quels sont les livres que vous lisez pour entreprendre votre business au quotidien ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires de cet article.

  JeromeJérôme Hoarau Coach entrepreneurship et leadership. Co-fondateur de La-Semaine.com et de creaprezent.fr. Co-auteur de Le Réflexe Soft Skills (Dunod) et auteur de L’Aventure Entrepreneuriale   Deux sujets en particulier m’intéressent dans l’entrepreneuriat :
  • le leadership des entrepreneurs pour qu’ils deviennent des Leaders Entrepreneurs
  • la créativité et l’intuition des entrepreneurs pour qu’ils soient des Artrepreneurs
Guidé par ces deux sources de motivation, j’ai récemment publié trois ouvrages sur ces sujets : J’ai également deux autres ouvrages qui sortiront très prochainement sur les bonnes pratiques des Leaders Entrepreneurs. Pourquoi me focaliser sur le leadership et la voie de l’Artrepreneur ?

Parce qu’ils reposent sur des ressources internes de l’entrepreneur, celles qu’il maitrise et qui sont en lui contrairement aux ressources externes telles que l’atteinte des objectifs, l’argent, les parties prenantes, …

Se focaliser sur ses ressources internes, c’est éviter les frustrations et capitaliser sur soi pour pouvoir faire face à tout type de situation. Et comme l’aventure entrepreneuriale est pleine d’incertitudes, d’imprévus et d’obstacles, mieux vaut bien s’y préparer.

Imaginez que vous voyagez dans un pays étranger. Vous avez des dollars et des euros en liquide, une carte bancaire, votre passeport, votre smartphone et un livre. Vous avez l’essentiel pour voyager n’est ce pas ?

Mais que ferez-vous si personne n’accepte votre monnaie et qu’il n’y ait pas de distributeur là où vous allez ? Et si vous n’avez pas de réseau pour communiquer ? Comment allez vous faire pour vous débrouiller dans cette situation ? Vous allez faire preuve d’adaptabilité, de débrouillardise et de sociabilité afin d’avancer malgré tout durant votre voyage.

C’est la même chose en entrepreneuriat, vous avez planifié plein d’éléments avant de vous lancer mais une fois dans l’aventure, vous vous rendez compte que finalement ce qui est important, ce sont les ressources que vous avez en vous, celles sur lesquelles vous êtes sûrs de pouvoir compter pour faire face aux imprévus.

livre-entrepreneuriat-1

Sandra PerezSandra PEREZ votre spécialiste en communication pour les TPE

coauteur du livre La communication commerciale en clair parue aux éditions Ellipses.

Quand j’ai créé mon entreprise, j’ai beaucoup consulté le site de l’APCE, une vraie mine d’informations. J’ai d’ailleurs utilisé leur dossier pour mon business plan, et acheté 2-3 fiches métiers utiles. C’est vraiment « la » référence de la création d’entreprise pour moi.

Sinon j’ai acheté 2-3 livres sur la communication, mais comme je n’ai pas du tout accroché (pas adaptés aux petites entreprises, plutôt théoriques), je ne les citerai pas, et je n’ai plus insisté de ce côté là ! J’ai beaucoup lu en revanche le magazine « L’entreprise » , qui m’a été très utile aussi pour l’écriture du livre avec Pierre Maurin. Il aborde bien les tendances d’avenir, il y a beaucoup de bonnes idées à piocher, même si le magazine s’adresse davantage aux plus grandes entreprises.

Et bien sûr, ma source de news favorite : le web ! J’ai toujours aimé apprendre, et ça tombe bien car mon métier (communication pour TPE) demande à se tenir sans arrêt au courant des actualités social media, etc… Alors forcément, j’utilise beaucoup les réseaux sociaux (Twitter principalement) et Scoop it, qui me permet d’effectuer une veille efficace rapidement. Je suis bien sur abonnée à certaines newsletters plutôt orientées communication, webmarketing et social media, dont : Et je suis de près des personnes (dont Cédric) comme :
  • Joël d’Arobasenet (surtout sur Google Plus où il est très actif, et Scoop It), qui donne toutes les news des réseaux sociaux et Google,
  • Olivier Lambert, un jeune Canadien qui fournit avec humour de très bons conseils Webmarketing,
  • Rudy Viard (surtout sur Twitter),
  • Cécile Verdier, CM (surtout ses posts et Scoop It), etc…

Sans parler de comptes américains ou canadiens (en avance sur les tendances, même s’il faut ensuite trier et adapter à la France), dont Socia Media Examiner (« the » source social media), Kim Garst, Rebekah Radice, Social Media Today, Diane Bourque, etc.

Voilà des pistes de lecture de qualité. Bon été à tous !   livre-entrepreneuriat   remy-bigotRémy Bigot de MontersonBusiness.com et du MSB Show auteur du livre sur l’entrepreneuriat: « A vos marques, prêts, entreprenez ! » et comment réussir sa startup ?

Rémy nous partage ses lectures à travers cette vidéo. Vous allez y découvrir les livres qui le passionne et qui l’inspire à entreprendre au quotidien. Rémy nous présente des auteurs comme Dale Carnegie « Comment se faire des amis » ou bien mon auteur préférer Stephen R. Covey « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent ».

https://www.youtube.com/watch?v=-QuE0A4akyk   rep-secretariat Elodie Barrillié REP-Secrétariat

Que lisez-vous pour entreprendre votre business ? Le Capital, Les Echos, les actualités liées à mon statut (auto-entrepreneur), des blogs dédiés à WordPress (comme wpformation.com par exemple), le groupe Facebook ParlonsBlog et certains blogs (quand je trouve le temps…) : l’Inkubateur, celui-là par exemple, Kategriss.com.

  livre-entrepreneuriat-2

Fréderic CANEVETFrederic CANEVET http://www.ConseilsMarketing.fr – http://www.devenirplusefficace.com (Efficacité Pro) – http://www.Entreprise-Marketing.fr (Les meilleurs articles Marketing) Auteur de plusieurs livres numériques dont :  Les 150 Meilleurs outils Marketing – 100 Conseils pour Réussir sur Internet –  21 Jours pour Bloguer comme un PRO 

  Pour développer mon business, j’ai plusieurs types de lectures. 1 – Les newsletters que je reçois par email.

Je ne reçois que quelques newsletter par email (moins de 10), ce n’est que le meilleur du meilleur, car je n’ai pas le temps de lire toutes les newsletters, il faut produire du contenu avant d’en consommer.

Avoir des newsletter par email m’oblige à les lire et selon le contenu, je vois si le contenu est pertinent pour mon Business. Je lis par exemple la newsletter de Hubspot.com (Media Sociaux), le blog de David Risley (orienté monétisation de blogs) et BusinessKnowHow.com (généraliste), le blog de Ludo Barthelemy MarketingHack.fr.

2 – Les Top Powerpoint sur SlideShare.net

Cela me permet de voir les dernières tendances en marketing, tous secteurs confondus. Je rassemble d’ailleurs un top des présentations powerpoint tous les jeudi sur ConseilsMarketing.com (ainsi je me documente et j’ai un article de blog clés en main).

3 – Scoop it et Twitter

Je consulte régulièrement des actus sélectionnées par Scoop.it et Twitter, cela me permet de trouver des « tops articles ». Scoop it est intéressant car il y a un filtre assez pertinent sur les contenus, et Twitter car je vois passer des articles d’autres blogueurs francophones ou des blogueurs anglais.

  4 – Des livres Marketing et des eBooks

Je reçois environ 1 livre papier par mois de la part des éditeurs, afin que je puisse en faire la critique sur ConseilsMarketing.fr. Ces livre vont plus en profondeur sur un sujet, et apportent plus de valeur ajoutée qu’un article de Blog. J’ai fait une liste de plus de 50 livres indispensables en marketing sur http://www.conseilsmarketing.com/les-meilleurs-livres-de-marketing

Bien qu’ayant fait des études en marketing, j’aurais bien aimé les avoir tous lus à l’époque, ce sont vraiment des sources d’informations énormes… Cette liste de livre valent largement un Master en Marketing (c’est d’ailleurs le concept, le Personal MBA, c’est à dire apprendre tout du marketing en lisant cette sélection de livres).

De plus lorsque je surfe sur le web, je télécharge souvent des eBooks gratuits, et je trouve parfois de bonne idées. De mon côté j’écris quasiment tous les mois un eBook gratuit, vous avez la liste des livres gratuits à télécharger sur mon blog http://www.conseilsmarketing.com/publications-presse

  5 – La recherche documentaire sur Google quand j’ai besoin d’informations précises

En plus des sources d’informations « régulières », j’utilise beaucoup Google pour faire de la recherche documentaire (c’est à dire me former sur une thématique précise). Cela peut être pour mon besoin ou pour un article ou une formation vidéo. Généralement je tape en anglais mes mots clés, et je lis 10 articles sur un sujets (et je parcours une vingtaine d’autres, mais que je rejette car pas assez intéressants). Avec cela, tu as 80% des informations valides sur un sujet.

En conclusion…

Je limite volontairement la lecture de blogs, twitter, magazines & livres papier car d’une part j’apprends souvent peu de choses (souvent cela reste superficiel), et d’autre part je préfère passer du temps à produire du contenu sur mon blog plutôt que consommer du contenu. Une autre grosse source de connaissances se fait via des formations videos que j’achète ou que l’on me donne lorsque je fais une promotion (je teste toutes les formations que je recommande). C’est plus cher, mais la qualité de l’information est bien meilleure.

apprendre-lire

rudy-viardRudy Viard de webmarketing-conseil.fr

Je lis essentiellement les blogs spécialisés dans mon domaine, le marketing : Techcrunch, Mashable et Recode pour les informations liées à Google, Facebook, Twitter. En France, le Blog du Modérateur ou Arobasenet trient, relaient et traduisent les actualités des moteurs de recherche et des réseaux sociaux ce qui permet de gagner un temps précieux.

Pour me former, je suis plutôt une sélection de blogs US tels que Quicksprout de Neil Patel, MOZ de Rand Fishkin,  Boost Blog Traffic de John Morrow, Jeff Bullas, le blog collaboratif Social Media Examiner ou encore le blog de Buffer. J’ai listé ma liste de recommandations en matière de blogs marketing ici : http://www.webmarketing-conseil.fr/les-meilleurs-blog-marketing/

Livre entreprise

Jordane-ZanguenehJordane Zangueneh fondateur de « oser briller »

La semaine de 4 heures, j’y suis passé comme tout le monde, mais ce n’est plus d’actualité pour entreprendre mon activité.

« Ne me dites plus jamais bon courage » de Philippe Bloch a été le dernier livre que j’ai lu d’une traite ça m’a conforté dans ma détermination à faire les choses différemment que ce que propose déjà tous les autres les types (coachs) qui se copient mutuellement sur le net ou qui proposent le même genre de prestations que moi.

En réalité, depuis môme, lire ça me gonfle, les résumés sont mes meilleurs amis, autrement j’écoute des livres audio, je regarde des conventions/séminaires d’experts sur le Net, etc.

Et quand je lis ce sont les articles partagés par des entrepreneurs/startupeurs que je suis sur Twitter, des gens fans de nouveautés et d’opportunités qui font ainsi le travail de recherche pour moi.

Des sources américaines, comme TechCrunch et des sources françaises comme maddyness, entreprendre.fr, et tout ce qui concerne le monde des startups.

En tant qu’entrepreneur, j’aime quand ça va droit au but et que j’obtiens l’information qui m’intéresse instantanément, car il convient pour moi de conserver ce qui m’est le plus cher en tant qu’entrepreneur, mon temps !

Et le temps n’attend pas, si vous n’êtes pas à la page sur ce qui se passe en termes de nouveauté et de business dans le monde, vous serez avec les taxis dans la rue à vous plaindre de la modernité.

OlivierOlivier Jadzinski fondateur de Euklide Oh là je lis un peu de tout donc çà va être difficile: niveau magazine: Capital, Management, parfois Entreprendre, et Dynamique magazine … sans oublier Challenges ! Au niveau des livres, çà dépend livre d’entreprise ou livre de développement personnel, je lis actuellement un livre sur Amazon et un sur IKEA … Au niveau des blogs, j’en lis de moins en moins car l’info que j’y trouve est celle que je connais déjà, actuellement jaime beaucoup le travail de Rémy de Monter Son Business et celui d’Hanne sur Have-it .. [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-entrepreneuriat [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
ressources devenir entrepreneur

Entrepreneurs : 26 objets à mettre dans votre valise cet été !

Que mettre dans sa valise pour entretenir son esprit entrepreneurial ? quels sont les objets que les entrepreneurs prennent avec eux pour entretenir leur esprit entrepreneurial ? Les vacances sont fait pour prendre du recul et profiter de sa petite famille. Mais de temps en temps notre esprit nous rappellera que à la rentré il va falloir reprendre le travail. Pour ce faire, il est intéressant d’embraquer avec vous quelques objets comme des livres, des podcasts, etc. pour entretenir notre esprit entrepreneurial.

Voici 7 entrepreneurs et entrepreneuses qui nous partage le contenu de leur valise avant de partir en vacances. Et vous ? Qu’allez-vous mettre dans votre valise cet été ?

AngelineAngeline de chez Istatut.com

Que mettre dans sa valise pour entretenir son esprit entrepreneurial ?

Quelle bonne question, n’est-ce pas ? Mais finalement, pour moi la première question est plutôt : je suis entrepreneur, puis-je partir en vacances ? Car c’est la première question que l’on se pose… non ? Vous êtes sûr ? Ben oui… Alors déjà une première réponse : OUI ! Il est même nécessaire de prendre des vacances ! Que vous soyez en train de créer votre entreprise, ou déjà entrepreneur « confirmé », prendre des congés signifie prendre du recul avec de nombreux avantages : on se ressource, on se repose et on reprend « du poil de la bête » ; on se remotive, et souvent, on a de nouvelles idées !

Bon, cette première chose bien établie, viennent d’autres interrogations : Je vais où ? Je fais quoi ? J’emmène quoi car je ne peux tout de même pas me couper du monde ? Sur cette dernière question, je ne serais pas catégorique, se couper de tout pendant un certain temps peut vraiment faire du bien. Cependant, j’en conviens, soyons réaliste, il faut rester joignable… Mais bon, profiter des vacances pour avoir de nouvelles idées, implique aussi pouvoir trouver des sources d’inspiration et pouvoir « stocker » toutes ces magnifiques idées en attendant de revenir au bureau…

J’amène un smartphone, voir une tablette, au pire mon ordi…

Le meilleur moyen de ne pas se couper du monde est donc d’amener son smartphone. N’oubliez pas que vous n’êtes pas obligé de répondre à tous les appels, le mieux étant d’avoir son téléphone perso avec soi et d’oublier le pro à la maison… mais je vous connais, et la plupart d’entre vous ont 1 seul téléphone que ce soit pour le perso ou le pro, donc on fait le tri, on personnalise sa messagerie vocale pour expliquer que l’on est pas joignable et on indique un numéro ou email pour que les plus pressés puissent quand même laisser un message. Ça a l’air bête comme ça, mais vous verrez, c’est trop top de ne pas répondre à tous…

L’avantage du smartphone c’est qu’avec une bonne connexion 4G, on peut aller se balader, même sur la plage, sur internet, lire des blogs super intéressants et avoir ses emails au cas où il y ai une urgence (histoire de ne pas culpabiliser non plus). Si un smartphone a un écran trop petit pour vous pour lire, amenez votre tablette, ça marche très bien !

Je reste sceptique sur le fait d’amener son ordinateur portable. On n’oublie pas que l’on est en vacances, et donc vacances c’est le contraire de travail… Bon, c’est vrai qu’un écran 14’ est quand même mieux pour regarder ses séries préférées que la tablette, je vous le concède.

Les 3 applis indispensable pour l’entrepreneur vacancier

Qui dit smartphone ou tablette, dit applications. À mon sens l’idée est de charger des applis pratiques qui vous permettrons en un temps record d’accéder à l’information. Attention, l’idée n’est pas, par contre, de se blinder d’applications pour travailler, on n’oublie pas qu’on est en vacances !

Pour sa veille quotidienne, l’application Flipboard. C’est ce que l’on appelle un agrégateur de flux. Il vous permet de retrouver en un seul endroit tous vos infos sous forme de magazine. Dans la même veine, Feedly vous permet de sectoriser votre veille.

Ensuite, Evernote. Vous pourrez ainsi consigner toutes vos idées, où que vous soyez. Vos contenus sont sauvegardés en Cloud et vous pouvez même les partager avec d’autres utilisateurs.

Enfin, Skype bien sûr ! Classique mais qui peut vous permettre de vous mettre en contact (si vraiment vous n’avez pas le choix) avec clients ou collaborateurs, de n’importe où !

Dernière petite application de dernière minute pour s’amuser : minions-factory à mettre sur tous les smartphones ! Vous pourrez ainsi customiser votre propre minion et même à apprendre à parler minion… c’est pas top ça ?

Les vacances ça permet aussi de lire tous ces bouquins qu’on n’a absolument pas le temps de lire quand on bosse

Et oui ! Souvent le temps nous manque pour bouquiner, et les vacances permettent justement de trouver ce temps-là ! Pour ma part, je suis friande de magazines pendant l’été (bon ok, je suis une fille, on me dit que c’est normal), mais si vous voulez lire des bouquins utiles en ayant l’impression de « servir à la cause de l’entrepreneuriat », je vous conseille les livres suivants :

La stratégie de l’océan bleu de W.Chan Kim et Renée Mauborgne. C’est édifiant et très intéressant ! Même si ce livre a été écrit en 2005 il reste d’actualité. Les auteurs expliquent comment une entreprise peut générer de la croissance (et du profit) en se créant un nouvel espace stratégique « non contesté » : l’océan bleu.

« L’art de se lancer 2.0 : le guide tout-terrain pour tout entrepreneur » par Guy Kawasky, ex cadre Apple. À travers des cas concrets, l’entrepreneur y trouvera bonne pratique et conseils, notamment concernant le Cloud, les réseaux sociaux ou le crowdfunding.

Voilà, bien sûr on n’oublie pas la crème solaire, et surtout ON SE REPOSE ! Parce que de ce repos (bien mérité) vous pourrez ensuite en sortir le meilleur. Une dernière chose, je vous conseillerais une activité pour votre été, allez surfer ! Oui, prenez une planche, quelques cours et vous verrez, se laisser glisser sur les vagues c’est comme manager une entreprise, périlleux mais tellement bon ! Bonne vacances !

vacances-ete1

logo-neocaminoCamille Blaise de Neocamino

Que conseillez-vous d’emporter dans leur valise aux entrepreneurs?

Au moment de boucler votre valise, je sais forcément que tous les entrepreneurs auront pensé à prendre le nécessaire pour s’aérer l’esprit et prendre un maximum d’énergie.

Pour des moments au top sur la plage, dans la montagne, sur les terrasses d’une capitale ou à la campagne, rien ne remplace à mon avis un chapeau de paille, un jeu de cartes si vous êtes quelques-uns et un bon bouquin pour les moments plus solitaires.

Les périodes où vous êtes plus disponible sont aussi l’occasion de préparer les échéances à venir. Prenez le temps de formaliser ce que sera l’année qui vient, quels sont vos objectifs, les ressources que vous voulez consacrer aux démarches que vous allez mettre en place.

À notre sens, par exemple, pour bien préparer la rentrée, tous les entrepreneurs devraient rédiger quelques contenus (articles de blog, témoignages de leurs clients, études sur leur secteur d’acitivté…), bien formaliser leurs interactions avec leurs communautés respectives et mettre en place les moyens automatiques de capter des prospects et de les séduire.

C’est justement pour ça que nous avons lancé pour ce mois de juillet l’offre d’été Neocamino : les 2 mois d’été sont offerts pour tout abonnement souscrit avant le 31/07 prochain !

Abonnez-vous maintenant pour préparer la rentrée avec la meilleure communication 🙂

vacances-ete2

Anne CatherineAnne Catherine du blog cyberentraide.com

Qu’allez-vous mettre dans votre valise pour entretenir votre esprit entrepreneurial ?

Pas forcément l’esprit d’une entrepreneuse mais juste celui d’une bloggeuse qui n’a pas fait de son blog une entreprise. Salariée dans la vie active et tenant un blog pour le plaisir, je reste le plus possible informée de tout ce qui concerne le référencement, la technique (un peu) et surtout les réseaux sociaux (un domaine qui me fascine).

Pendant mes congés, je ne pars jamais loin. Habitant à 1 heure de la Côte Atlantique et n’aimant pas trop m’échapper de mes repères, j’aime partir un jour ou deux, par temps clément (cette année nous sommes gâtés) pour profiter de la plage principalement, ou de soirées à flâner sur la côte à regarder le coucher du soleil ou tout simplement sur ma terrasse.

Occupation favorite : la lecture ! Entrepreneur ou blogueur voire même simple mortel ! La lecture entretient les connaissances, la mémoire, elle ne doit pas être forcée mais doit permettre :
  • de se détendre,
  • de s’instruire,
  • de satisfaire à la fois détente et instruction.

Lors de mes petits congés, repos loin du bureau, j’ai donc toujours avec moi mon indispensable Kindle trouvé il y a fort longtemps sur Amazon, et renouvelé très récemment pour le Kindle Paperwhite.

J’ai pris l’habitude d’acheter mes romans, livres informatifs sur tous sujets, et de les télécharger sur ce support léger, que l’on emporte partout, même à la plage (lecture en plein soleil permise !)

La magie de cet outil est d’avoir à portée de main des milliers de livres sans prendre de place. Y goûter c’est ne plus le quitter ! Fan inconditionnelle de cet outil, il m’a permis de découvrir des auteurs insoupçonnés et d’avoir plein d’idées pour l’entretien de mon blog que ce soit au niveau technique ou nourriture (j’entends par là idées d’articles !).

Ainsi, entrepreneur ou blogueur, s’instruire devient un jeu d’enfant : Vous cherchez votre sujet favori Vous téléchargez des e-books à tous les prix et vous pouvez tranquillement lire, vous instruire et prendre des notes, pour, pourquoi pas :
  • vos futurs articles de blog,
  • l’élaboration de vos futurs produits…
Pour prendre vos notes justement, j’ai pour vous deux solutions :
  • un simple carnet papier et un crayon (hum à la plage pas vraiment pratique je l’avoue)
  • votre Kindle ! Parce que sur ce petit 15 cm de surface vous pouvez :
    • surligner
    • mettre des commentaires
    • si vous avez pris l’option 3G vous pourrez aussi utiliser Pocket ou Evernote (grands classiques de tous ceux qui ne veulent ni manquer, ni oublier de ce qu’ils voient passer au fil de leurs lectures ou navigation sur le Net)
Le Kindle offre beaucoup d’avantages pour un été studieux.

N’oubliez pas non plus la détente, car un entrepreneur, blogueur, salarié… heureux, est aussi quelqu’un qui sait prendre le temps de se poser et d’occuper son temps à se détendre. Cela permet aussi et surtout de repartir pour une nouvelle période de travail encore plus productive.

Bonne lecture ! Bel été ! vacances-ete remy-bigotRémy Bigot de MSB Show

Je ne pars jamais en vacances l’été : tout est trop cher et bien trop de monde sur les lieux de vacances classiques. J’ai aussi la chance de vivre à Cannes et donc de me sentir en vacances toute l’année ^^. 

Pour répondre à ta question, je dirai que je prendrai mon iphone, que j’utiliserai comme dictaphone et prise de notes pour mes idées souvent plus intéressantes quand je suis en repos. Je prendrai mn Ipad pour créer des screencasts, tourner mes MSB show et rédiger des nouveaux guide complets comme celui sur les startups ici. Enfin, je prendrai bien entendu mon Kobo, ma liseuse, un fidèle compagnon qui me permet de lire en anglais les dernières pépites US sur le business.

Je n’oublierai pas, en bonus, mon masque et tuba, car rien de plus inspirant que la nature sous-marine pur trouver de bonnes idées !

portugal-vacance

Sandra-PerezSandra PEREZHarmony Com  

Je suis indépendante depuis 2004 et à vrai dire, je conseillerais plutôt de s’aérer les méninges pendant les vacances et de ne plus penser boulot ! Personnellement, j’essaye de juste regarder les mails tous les 2-3 jours, et c’est tout (si !).

  Maintenant si l’on souhaite garder le contact avec son entreprise, il est important de préparer ses vacances :
  • prévoir un répondeur mail si besoin pour prévenir des vacances, voire router vers un mobile
  • mettre un message sur son répondeur, son site web, blog, voire sur les réseaux sociaux
  • mettre sur une clé USB ce qui peut être utile pour l’utilisation à distance
  • faire éventuellement des sauvegardes dans le cloud ou sur son serveur, pour pouvoir y accéder de n’importe où
Ensuite, il est évident qu’une tablette tactile est géniale en vacances. Il est préférable qu’elle soit déjà équipée avec des applications utiles :
  • réseaux sociaux
  • WordPress ou autre pour le blog
  • un outil type Open Office pour tablette (sur Ipad j’aime bien Smart Office)
  • Skype si c’est utile pour l’activité, etc…
Même chose sur smartphone. Sinon si je souhaite lire, ce sont plutôt des revues sur des sujets qui m’intéressent, ou des livres inspirants comme « L’entreprise du bonheur » de Tony Hsieh. Maintenant, Harmony Com vous propose de saines lectures si vous avez envie de savoir comment mieux communiquer à moindre coût : Et chez les collègues, en dehors de Cédric, je suis régulièrement ces blogs (entre autres !), qui restent d’excellentes sources d’informations en vacances pour le côté social media / webmarketing :   Pour finir, je vous conseille d’utiliser Scoop It pour une veille / curation rapide (si l’on suit des comptes de qualité). Mais prenez le temps de déconnecter : c’est vraiment important pour tenir sur la longueur ! Bonnes vacances à tous, londres

alexandre bortolotti wpthemeproAlex Bortolotti de wpmarmite

J’ai prévu de faire une courte pause cet été mais pas avant d’avoir terminé la rédaction Relooker son Thème, un guide pratique sur la personnalisation de thèmes WordPress. Je vais donc passer beaucoup plus de temps à écrire qu’à lire.

Toutefois, j’essaie de lire au maximum et cet été sera placé sous le signe des classiques. Actuellement, je suis en train de lire L’étranger de Camus. Au chaud, dans mon application Kindle, se trouvent L’Argent de Zola et Le Rouge et le Noir de Stendhal. Il ne faut pas se priver car ces oeuvres sont gratuites en format Kindle !

Je ne pense pas pouvoir prendre le temps de tout lire mais ce n’est pas grave.

Pour ce qui est des podcasts, je ne me passe plus de The School of Greatness de Lewis Howes. J’ai aussi l’habitude d’écouter le podcast de Tim Ferris (celui avec Arnold Schwarzenegger est top). Il parle notamment des stoïciens, il y a de fortes chances pour que je lise aussi ces oeuvres là 🙂

Bref, il faudrait que je parte en vacance un an (voire plus) pour lire tout ce que je voudrais 🙂

Merci à toi de m’avoir donné la parole sur ton blog.

Flygfoto-Malmö-Skåne Mylene-UedaMylène Ueda entrepreneuse , créatrice de Kaizen Web et Kaizen Campus Une application : Evernote Etre entrepreneur c’est aussi savoir que même pendant les vacances, on ne cesse jamais complètement de penser à notre bébé… je veux dire boulot 😉 Pour ne rien perdre des réflexions ou idées qui pourraient se présenter au bord de la piscine, lors d’un apéro ou autre, Evernote est l’application de prise de notes sur laquelle je compte pour capturer tous mes idées ! Elles seront cataloguées, étiquetées et ainsi prêtes à être utilisées à la rentrée ! Un podcast : The Fizzle Show J’écoute peu de podcast mais il y en a un que j’adore et sur lequel j’ai pris du retard : The Fizzle show. Je compte bien profiter de mon temps libre pour y remédier. Bonus : ces 3 gars sont de vrais rigolos, et il n’y a rien de tel que d’apprendre en s’amusant ! Un objet : Mon Kindle Quand j’étais enfant, partir en vacances sans une petite dizaine de livres était difficile, et mon sac était bien lourd… Maintenant mon sac est bien plus léger grâce à mon fidèle Kindle, que je ne quitte jamais ! Et même si je l’oublie lors d’un trajet, l’application Kindle sur mon téléphone me permet de retrouver mes livres (et même ma page!) synchronisés sans effort. Trois livres « entrepreneuriaux » sont au programme pour ces vacances : Quiet Power Strategy, de Tara Gentile Ce n’est pas encore traduit en français, mais il s’agit du dernier livre de la Business Strategist Tara Gentile, dont je suis une grande admiratrice. Je ne doute pas un seul instant que ce nouvel ouvrage va me plaire ! Die Empty, de Todd Henry Malheureusement là encore non traduit en frnçais, ce livre nous invite à donner le meilleur de nous même au quotidien dans notre travail, de façon à ne plus remettre au lendemain les travaux importants et à enfin donner au monde . Un message ultra dynamisant, idéal pour revenir gonflé à bloc pour la rentrée ! Lean Start-up, d’Eric Ries Un classique de la littérature entrepreneuriale sur lequel je n’ai pas encore pris le temps de me pencher, et qui invite à adopter la méthode de l’amélioration continue (Kaizen en japonais), méthode dont je suis une adepte ! (Ce n’est pas pour rien que mon futur site à destination des entrepreneurs s’appelle Kaizen Campus, et mon activité de création de sites et stratégies web Kaizen Web !) article-collaboratif [cocorico_separateur style= »continu »] Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous. ]]>

Catégories
créer une startup ressources devenir entrepreneur

Faites le plein de créativité et boostez votre activité !

Neocamino pour m’aider à développer mon entreprise avec internet. Cet outil va me permettre d’attirer plus de visiteurs et améliorer mon taux de conversion pour obtenir plus de prospects et ainsi gagner du temps pour mieux gérer mon activité. Au sein de cet outil, je peux gérer également mes envois d’emailing et gérer des landing pages. C’est ce que vous pouvez voir désormais sur ce blog la barre en haut et le pop-up qui s’affiche. Pour aller plus loin dans votre accompagnement pour stimuler votre créativité, je fais souvent appel à des entrepreneurs qui viennent donner gracieusement leurs conseils sur ce blog. Qui sont-ils ? :

  • Medhi Coly de l’agence Optimiz.me
  • Olivier Jadzinski fondateur de euKlide et du Web In Alps
  • Quentin Fournela et Nicolas Bridey de l’agence Silex France
  • Camille Blaise et Jennifer Laude de l’agence Neocamino
  • Mathieu George de l’agence StatutEntreprise.com et du Portail des PME
  • Rémy Bigot de MonterSonBusiness.com
  • Jérôme Hoarau de Pourquoi-entreprendre.fr
  • Victor Lerat de l’agence 404
  • Ling-en Hisa de Vivre de son Blog
 

Comment faire le plein de créativité pour devenir un serial entrepreneur ?

Pour faire le plein de créativité et boostez votre activité, il vous suffit de vous inscrire gratuitement à la newsletter ce qui vous permettra de recevoir une fois par semaine, des articles conseils pour vous accompagner tout au long de votre activité. [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-entrepreneuriat [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-image-marque [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-strategie-digitale [cocorico_separateur style= »continu »] Pour aller plus loin   Dite moi en commentaire ce que vous aimeriez lire prochainement sur ce blog ? Quels sont vos besoins du moment et que vous aimeriez que moi ou mes experts y répondent ?]]>

Catégories
ressources devenir entrepreneur

12 règles pour développer votre entreprise

J’ai mis trois années à analyser, à tester, à entreprendre ces 12 étapes qui sont devenues, au fil du temps, essentielles pour le développement de mon entreprise.

Avec ces 12  règles importantes, apprenez à développer votre activité pour obtenir de bons résultats, et ainsi réussir votre aventure entrepreneuriale.

1ère règle : Je trouve mes clients sur les réseaux sociaux

  Voici comment :   tweet-graphiste  

J’étais en train de faire ma veille sur Twitter en utilisant l’outil TweetDeck. J’ai vu le tweet ci-dessus qui annonce la recherche d’un graphiste en urgence. J’ai répondu à ce tweet, et bingo, après quelques heures d’échanges téléphoniques, j’ai obtenu leur confiance pour que je réalise le travail qui m’a été confié.

Depuis, je suis convaincu qu’il est possible de trouver des clients via les réseaux sociaux comme Twitter. Et vous ? Avez-vous déjà trouvé des clients par ce biais ?

Comment trouver des clients via les réseaux sociaux ?

  1. J’utilise l’outil TweetDeck pour une meilleure utilisation de Twitter.
  2. J’ai défini mes Hashtags afin de filtrer plus rapidement les tweets de Followers qui recherchent mes services.
  3. Je prends 1 à 2 heures par jour pour effectuer ma veille digitale.
Pour moi, il faut savoir consacrer du temps pour être présent sur les réseaux sociaux afin d’en faire un bon investissement.  

2e règle : Je fais du networking pour booster mon activité

Le Networking (réseautage) est un levier très puissant et très stimulant pour votre business. Grâce à celui-ci vous allez pouvoir : (liste non exhaustive)
  • Trouver des opportunités,
  • Recruter des personnes avec de nouvelles compétences,
  • Obtenir une écoute et de l’entraide,
  • Apporter une nouvelle vision à vos connaissances,
  • Anticiper l’évolution de votre marché,
  • Répondre davantage aux besoins de vos clients.
Durant l’année 2014, je m’étais fixé comme objectif d’actionner le levier Networking au sein de mon business. Voici comment j’ai réussi mon objectif et comment j’ai utilisé ce levier :  J’ai été contacté par des organisateurs d’événements, ou j’ai pris l’initiative de les contacter pour assister à ces événements, et ainsi faire du Networking en tant que : [cocorico_colonne taille= »un_tiers » position= »debut »] Cyril-de-Sousa-Cardoso-Startup-Weekend-Compiegne [/cocorico_colonne] [cocorico_colonne taille= »un_tiers » position= »milieu »] cedric-debacq-webdeux-connect [/cocorico_colonne] [cocorico_colonne taille= »un_tiers » position= »fin »] place-au-web-brioude [/cocorico_colonne]

Comment je mets en place cette action de Networking pour booster mon activité?

  • J’identifie les lieux de rencontre comme des salons, des conférences, des séminaires,
  • Je travaille ma stratégie de communication sur Internet afin d’être contacté par les organisateurs de ces événements,
  • Je démarche les organisateurs pour leur proposer mes services,
  • Je créé une visibilité permanente et efficace sur les réseaux sociaux, notamment avec la publication de mes articles.
  • J’échange et partage sur la blogosphère, ou d’autres lieux d’échanges comme des forums afin de me constituer une communauté.

3e règle : Je prends l’initiative d’entreprendre et de créer des opportunités.

Comme tout entrepreneur, je prends l’initiative de créer des opportunités.

Avez-vous remarqué que la plupart du temps, on m’a directement contacté afin de participer aux différents événements que je vous ai présentés dans la deuxième action ?

En effet pour chaque événement, ce sont les organisateurs qui ont pris l’initiative de me contacter, mais comment ont-ils fait pour me connaître ? Voici la réponse :

  • Pour l’événement « Place au Web » et le Salon du Design : grâce à mon référencement naturel et géolocalisé.
  • Pour la Conférence Solopreneur : en assistant aux Webinaires de Ling-en Hsia.
  • Pour le Salon des Micro-Entreprises : Jérôme Hoarau m’a proposé de devenir Blogueur  Officiel, suite à nos différents échanges et collaborations depuis 3 ans.
[caption id="attachment_17175" align="aligncenter" width="800"]Conférence Solopreneur 2014 photo prise lors de la Conférence Solopreneur à Paris en 2014[/caption]  

Ensuite, j’ai provoqué les démarches et les opportunités. Par exemple, lors de la Conférence Solopreneur, j’ai rencontré Jean François RUIZ, co-organisateur du Webdeux Connect. Lors de notre discussion, je lui ai proposé de devenir Photographe Partenaire durant son événement. Et c’est ainsi que j’ai eu la possibilité d’être photographe pour le Webdeux Connect !

Pour finir avec les opportunités, voici comment je suis devenu mentor lors du Startup Weekend Compiègne en novembre dernier. Dans le cadre d’un article participatif pour le salon des micro-entreprises, j’étais à la recherche d’entrepreneurs, et j’ai proposé cette initiative à Cédric Carvalho via Linkedin. Après quelques échanges de mail, il a accepté de participer à la rédaction de cet article.

Ensuite, il m’a proposé de son côté de devenir Mentor lors du Start-up Weekend Compiègne. Si je n’avais pas pris la démarche de contacter Cédric, je serais passé à côté de cette opportunité.

[caption id="attachment_19502" align="aligncenter" width="1024"]Startup Weekend Compiègne Les organisateurs du Startup Week-end Compiègne[/caption]  

Comment je crée des opportunités ?

  • Je suis présent sur Internet par le biais de mes publications d’articles tout en travaillant mon référencement,
  • Je suis présent et j’anime ma communauté sur les réseaux sociaux,
  • Je cherche et prends contact avec d’autres entrepreneurs,
  • Je prends l’initiative de proposer mes services,
  • Je donne confiance aux personnes avec qui je souhaite créer des opportunités.
 

4e règle : Je donne la parole à des experts pour plus de valeur ajoutée.

Je donne très souvent la parole à des experts, régulièrement sous la forme d’interviews écrites, ou bien par le biais d’articles invités ou participatifs. Il existe différentes possibilités pour donner la parole à des professionnels comme :
  • Les interviews écrites/vidéos,
  • Les articles invités,
  • Les podcasts audio/vidéo,
  • Les articles participatifs.
Les Interviews sous la forme écrite/vidéo permettent de présenter à mon audience des entrepreneurs qui viennent partager leurs expériences et partager des conseils.

Les articles invités sont régulièrement utilisés dans la blogosphère. Le principe est simple : vous rédigez un article et vous le publiez sur un autre blog que le vôtre, ou bien vous invitez un blogueur à publier sur votre blog.

Les podcasts en format audio/vidéo : Personnellement je n’en fais pas, mais je vous recommande les podcasteurs suivants : Les articles participatifs ne sont pas très connus sur la blogosphère. A ce jour, je ne l’ai vu qu’une seule fois. Mais comment fonctionnent-ils ?

Le but est relativement simple. Vous préparez une ou deux questions sur un sujet, et vous cherchez dans votre communauté des personnes intéressées pour y participer.

Voici quelques articles participatifs qui ont été publiés sur ce blog : Avez-vous déjà vu ce type d’articles sur d’autres blogs ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires.  

5e règle : Je prends le risque d’entreprendre autrement

 

Effectivement, comme beaucoup d’entrepreneurs, je prends des risques afin de faire évoluer mon business, d’anticiper les besoins de mes clients et pour mettre en place de nouveaux défis.

En mai 2014, j’ai pris le risque de changer de statut juridique. De juin 2012 à mai 2014, j’ai entrepris sous le statut d’Auto-entrepreneur. Puis en juin 2014, je suis devenu entrepreneur-salarié.

 

Pourquoi ai-je pris le risque de changer de statut pour entreprendre autrement ?

J’entamais ma 3e année en tant qu’auto-entrepreneur, et je souhaitais trouver un autre statut qui correspondait à mes attentes. Lors de l’opération « Place au Web », j’ai rencontré Anne Bernadi qui travaille depuis deux ans comme indépendante sous le statut d’entrepreneur salarié. Pourquoi ai-je choisi ce statut ?
  • Pour l’accompagnement sur la gestion administrative, fiscale et comptable de mon entreprise,
  • Pour les formations qui sont proposées au sein de la coopérative d’activité emploi,
  • Pour retrouver des avantages sociaux comme la sécurité sociale générale, la retraite, le chômage, etc.
  • Pour le réseau. Au sein d’Appuy Créateur, nous sommes plus de 240 entrepreneurs, et ils organisent régulièrement des rencontres afin de faire du Networking (réseautage).
J’ai présenté ce statut dans un article qui a fait débat « RSI travailleur indépendant une autre solution » Je vous laisse le soin d’aller lire ce billet, si vous souhaitez en savoir plus sur le statut d’entrepreneur-salarié. Pour vous parler de la prise de risque, je vous ai présenté mon choix de changer de statut, mais la prise de risque peut se jouer dans d’autres circonstances comme :
  • Recruter du personnel,
  • Avoir la tête dans le guidon,
  • Etre trop sûr de soi, ne pas prendre assez de recul sur des décisions importantes,
  • Ne pas écouter clairement les attentes de ses clients,
  • Proposer un produit ou un service innovant trop en avance sur son temps.
Il faut prendre des risques lorsqu’on entreprend. Cela fait partie de l’aventure et en cas d’échec, il faut tout de suite se remettre dans l’action en tenant compte de ses erreurs.  

6e règle : Je lis, je me forme, j’écoute pour oser entreprendre

Ce qu’il me plait dans mon aventure entrepreneuriale, c’est cette richesse que j’apprends au quotidien. En trois ans, j’en ai appris bien plus que sur l’ensemble de ma scolarité.

Jusqu’à récemment, je n’étais pas un grand lecteur. Mais lorsque j’ai commencé à entreprendre, j’ai lu des articles de blogs, des livres, j’ai écouté des webconférences et j’ai participé à des MOOC.

C’est quoi des MOOC ? Des MOOC sont des cours en ligne qui sont majoritairement gratuits et qui durent en moyenne entre cinq à huit semaines.

Ces cours vous proposent des exercices, des tutoriels, des quizz, et vous avez la possibilité d’échanger aussi bien avec les formateurs, qu’avec les autres élèves qui suivent le même cours que vous. Comme si vous étiez à l’école, sauf que cela se passe sur Internet.

Si vous êtes intéressés par ce type de formation voici des sites Internet qui proposent des MOOC :

 

Comment je cultive mon business ?

J’ai suivi la formation de prise de parole en public de Jérôme Hoarau. Cette formation m’a beaucoup aidé à prendre la parole, soit face à un public, soit en face à face avec les différentes personnes que j’ai rencontrées.

J’ai suivi la formation sur Twitter pour les pros de Rémy Bigot. Cette formation m’a aidé à mieux utiliser Twitter pour faire du business.

J’ai lu des livres sur la communication commerciale et le développement personnel. Vous trouverez la liste des livres que j’ai lu en suivant ce lien.

Pour finir, il y a un bon exercice pour se former en tant qu’entrepreneur : écouter ou participer à des webconférences. J’ai eu l’occasion d’en animer avec Jérôme Hoarau et cela ma beaucoup servi dans mon développement personnel.

 

7e règle : Je sors de ma zone de confort pour aller vers de nouvelles destinations

Il est important de sortir de sa zone de confort pour faire évoluer son business. Cela permet de découvrir de nouvelles destinations. Je pense que c’est humain d’apprécier son petit confort et cela peut se traduire de différentes façons :
  • Logement et qualité de vie,
  • Audience sur son site Internet,
  • Rester sur ses acquis sans chercher à évoluer…
La liste est surement plus longue, mais je vais ici détailler ces trois points pour vous parler de cette 7e action, et de la façon dont je suis sorti de ma zone de confort. Logement et qualité de vie : Cette année 2014 aura été l’année de mon déménagement. Après un retour involontaire et temporaire dans le nid parental en pleine campagne, je me suis pris un appartement sur la commune de Moulins.

Ce déménagement m’a permis de multiplier par deux l’activité de mon entreprise. Comment ?

Étant plus proche de la gare, je suis désormais à deux heures de train de Paris et Lyon est à ¾ d’heure de Clermont-Ferrand.

Ce qui me permet de garder une qualité de vie en Région Auvergne et d’être proche de mes clients ou des lieux d’événements importants.

photo-region-auvergne

  Audience sur son blog : Lorsqu’on développe un site Internet, un blog, etc. On fait tous la même chose, on cherche à développer son audience. Une fois que celle-ci est activée, on peut soit la conserver ou bien continuer de la faire évoluer. Car une chose est certaine : une audience peut vite être éphémère.

En 2014, j’ai multiplié les rédactions d’articles en dehors de mon propre blog. J’ai rédigé des articles pour différents blogs comme :

Pourquoi ce choix de rédiger pour d’autres blogs ? Cela me permet d’élargir mon audience, mais aussi de trouver de nouveaux clients. Rester sur ses acquis sans chercher à évoluer : Sortir de sa zone de confort permet également de continuer à évoluer, à grandir, à toujours oser entreprendre, oser innover. Les secteurs d’activités, les marchés, sont continuellement en train de bouger, d’évoluer. Tout comme l’audience, rien n’est acquis.
  • Xavier Niel a bousculé le marché de la téléphonie,
  • Steve Jobs a bousculé nos habitudes avec la sortie de l’iPhone et a créé le premier supermarché en ligne avec l’App store.
Comme toute évolution, tout changement, il faut savoir être attentif et surtout ne pas louper le train en marche. Ce qui veut dire :

Qu’il faut oser, qu’il faut écouter, qu’il faut tester et apprendre. Il est vital pour son activité, pour son business, d’être toujours dans l’ACTION, d’être dans l’ENGAGEMENT, d’être PRÉSENT.

Et à ce stade de notre société, de nos modes de vies, nous ne sommes qu’au début de cette nouvelle ère qui est en marche. A nous de ne pas louper le train !

 

8e règle : Je teste, j’analyse, j’apprends

 

J’ai eu l’idée de proposer des offres durant les fêtes de fin d’année sur mon blog. J’ai proposé des chèques cadeaux ayant une valeur numérique pour acheter des services digitaux afin de les offrir plus facilement pendant les fêtes.

  Comment ai-je mis en place cette idée ? Comme c’était la première fois, je voulais quelque chose de relativement simple. Simple pour les clients et pour les partenaires qui ont participé à cette opération.

Chaque offre disposait d’une page de vente avec le titre de l’offre, une description, une vidéo, le visuel du chèque cadeau et les bénéfices de l’offre pour séduire le client.

Les clients devaient pré-commander en indiquant les informations à faire figurer sur le chèque cadeau pour le personnaliser et payer via Paypal. Les chèques cadeaux étaient envoyés dans l’heure suivant la réception du paiement.

A savoir que le partenaire était informé en temps réel de l’évolution de la commande, et recevait les coordonnées du client dès l’envoi du chèque-cadeau.

  cheque-cadeaux-noel   Voici le bilan de cette opération : Ce premier test n’a pas été très glorieux, pourquoi ? Le temps de mise en place : Avec du recul il n’étais pas suffisant : je dois avouer que j’ai mis en place cette initiative en très peu de temps et sans vraiment prendre en compte toutes les contraintes. Manque de temps pour préparer une offre intéressante auprès de mes partenaires, résultat : il n’y a eu que deux offres proposées.

Après avoir communiqué par le biais d’articles, de campagne d’emailing, de partages sur les réseaux sociaux, je me dis que la cible a soit :

  • Mal été préparée,
  • N’a pas compris le message,
  • Ou le processus de chèque cadeau pour des offres digitales n’intéresse pas encore les consommateurs…
Réflexion : C’est un échec ? Non ! Car cela va me permettre de continuer à apprendre, de continuer à tester et à me perfectionner sur ce type de processus de « mise en vente » afin de proposer des offres en plus de mes services.

Si vous souhaitez en discuter via les commentaires, c’est avec plaisir que je vous répondrai.

 

9e règle : je prends du recul pour mieux developper mon entreprise

Sortir de sa zone de confort, prendre des risques, vous vous dites que cela ne doit vraiment pas être évident d’oser entreprendre au quotidien, et vous avez raison !

Et c’est pour cela aussi qu’il est important de prendre du recul lorsqu’on entreprend. Il faut s’autoriser à prendre des weekends, à partir en vacances, à aller au cinéma, bref, il ne faut pas devenir esclave de son entreprise, de son business.

Il faut savoir respirer, savoir écouter et vous aérer l’esprit afin de trouver de l’inspiration. Il ne faut pas se focaliser sur une mauvaise situation ou un échec. Prenez du temps aussi pour vous.

Lâchez quelques heures par semaine votre activité n’aura aucune conséquence, à condition que le travail a été fait.

Il faut organiser son temps. Les journées ne feront jamais plus de 24 heures. Il faut savoir lâcher prise de temps en temps.

C’est un des objectifs que je désire mettre en place pour cette nouvelle année. Continuer mon activité, la faire grandir, mais m’autoriser du temps. Du temps pour moi, pour être PRÉSENT pour moi.

 

10e règle : J’ose me démarquer pour entreprendre de nouveaux challenges

  • Avez-vous été attentif ces dernières semaines en venant visiter mon site ?
  • Avez-vous remarqué une nouveauté dans ma communication ?
  • Avez-vous remarqué comment j’ose me démarquer pour entreprendre de nouveaux challenges ?
  oser-se-demarquer  

Depuis trois ans, j’ai communiqué auprès de vous en tant que créateur d’image digitale. Vous savez que je suis graphiste et également photographe. Vous avez longtemps vu ma photo avec mon appareil (celui qu’on m’a volé en 2011, ce qui explique que je ne propose pas de service en tant que photographe actuellement…).

Les personnes rencontrées lors de mon Networking me disaient souvent « vous êtes Photographe », ils n’avaient pas tort, sauf que je suis aussi Graphiste, mais dans ces lieux de rencontre, il est plus difficile de matérialiser mon activité (sauf si je me promène avec une étiquette Photoshop, Illustrator, in design… lol).

Après avoir assisté aux différentes conférences du Webdeux Connect et avoir discuté avec Rémy Bigot (montersonbusiness.com), Olivier Jadzinski (euklide) et Olivier Monteux (SocialMediaPro), j’ai choisi de me démarquer avec le nom de « Styliste d’entreprise ».

  Pourquoi Styliste d’entreprise ? L’expression de Styliste d’entreprise rassemble mes deux univers : la photographie et le graphisme. Un Styliste est en charge de créer, de réaliser, d’imaginer des collections. Dans la communication, en tant que Styliste d’Entreprise, je suis là pour créer, imaginer, réaliser l’image de Marque d’une entreprise.

En devenant « Styliste d’entreprise », j’apporte de la valeur ajoutée à mes clients. Je leur apporte un style unique pour leur offrir une image de Marque qui les démarquera de leurs concurrents et ainsi les rendra remarquables aux yeux de leurs clients.

 

11e règle : Je mets en place le confort de mon audience au cœur de mon business

Depuis que j’ai commencé mon activité, j’ai toujours défendu le confort de mes lecteurs lorsqu’ils viennent lire un nouvel article ou découvrir une nouvelle création. Les nouveautés pour un meilleur confort : J’utilise le flat design pour mettre en valeur mes réalisations et vous faciliter la lecture des articles. Petit à petit, les versions « mobile » et « ordinateur » du site seront identiques. La traditionnelle colonne de droite, fréquente sur de nombreux blogs, n’est plus visible sur les articles. Désormais les articles occupent toute la surface de l’écran pour un meilleur confort et une meilleure lecture. Les éléments de la colonne de droite se trouvent à la fin de chaque article avant les commentaires. Enfin, les projets sont publiés sur une seule page. Le but étant de vous montrer l’intégralité de mes créations, tout en vous proposant une meilleure mise en avant de l’accompagnement que j’apporte aux entreprises qui me font confiance.  

12e règle : Je planifie de nouveaux défis pour continuer à oser entreprendre

Chaque année comprend son lot de défis pour stimuler mon aventure entrepreneuriale. Bien évidemment, les onze actions précédentes seront toujours actualité pour cette nouvelle année. Voici mes quatre nouveaux défis: 1er défi : Publier autrement les articles  Depuis le lancement de mon blog, je suis à un, voire deux articles par semaine. Désormais, j’aimerais publier moins d’articles, mais des articles plus poussés et plus complets sur les différents sujets.

En parallèle, je continuerai à publier des articles en dehors de mon blog, ainsi que des articles participatifs et des interviews.

2e défi : Améliorer la conversion.  C’est-à-dire de transformer mes visiteurs en clients. Je viens de finir l’année 2014 avec plus de 50 000 visites dont 43 000 visiteurs uniques, et avec plus de 86 000 pages vues. Pour cette nouvelle année, je souhaite augmenter mon taux de conversion.

Durant cette nouvelle année, je vais me former sur les techniques de vente et mettre en place des offres, en plus de mes prestations en tant que Styliste d’entreprise.

3e défi : développer de nouvelles compétences  J’ai investi dans une tablette graphique. J’aimerais proposer d’ici quelques mois, la possibilité d’avoir des logos réalisés avec des typographies manuscrites et uniques, comme je l’ai fait pour Jérôme Hoarau. Son nouveau logo a été réalisé à partir de sa propre écriture.

logo-jerome-hoarau

 

4e défi : vous donner rendez-vous en 2016

Mon aventure entrepreneuriale a débuté en juin 2012, et mon plus grand défi est de vous donner rendez-vous en 2016 en vous partageant tout ce qu’il se sera produit durant cette nouvelle année.  

Bonus : J’ai de la gratitude et je l’exprime

Je ne pouvais pas finir cet article, sans parler de la gratitude, de la reconnaissance et de l’estime que j’ai pour vous !

Merci d’avoir pris le temps de lire ce premier article publié en 2015. Merci pour votre soutien, votre reconnaissance, votre confiance que vous m’accordez depuis 3 ans. Merci à tous ceux qui, chaque jour, m’aident à grandir, à évoluer, à oser entreprendre.

Merci à Jérôme Hoarau qui me fait confiance depuis mes débuts, et avec qui j’ai de beaux projets en prévision pour 2015.

Merci à Amélie Ayguesparsses et Antonin Brun, deux confrères qui m’aident régulièrement à me perfectionner dans ma créativité.

Merci à Valérie Thuillier, Olivier Jadzinski, deux lecteurs fidèles depuis mes débuts.

Merci à Ling-en Hsia, Olivier Monteux, Antoine Baschiera, Harold Paris, Rémy Bigot, Martin Kurt, et à toute l’équipe de creapreZent, pour votre confiance et pour m’avoir confié vos projets.

Merci à tous les entrepreneurs et entrepreneuses qui ont accepté de participer aux interviews et aux articles participatifs,

Merci à vous, chers lecteurs, chers clients, qui m’accompagnent chaque jour où j’ose entreprendre, où j’ose mettre en action ce que vous venez de lire dans cet article.

Merci à mes amis, ma famille, sans qui je ne serais pas là aujourd’hui ! [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-entrepreneuriat [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
ressources devenir entrepreneur

Ma vie d’entrepreneur : un Challenge qui se partage au quotidien !

C’est l’histoire d’une vie, celle de ma vie. Chaque jour est pour moi un renouveau. Une construction vers la réussite. Chaque journée est pour moi un challenge, une étape.

 

Comment je challenge ma vie au quotidien contre la routine !

 

Je n’aime pas la routine. Je déteste cela ! Pour y faire face, il est essentiel pour moi de challenger, d’organiser mes journées afin qu’elles soient riches et instances. Sinon, je m’ennuie et donc je perds de l’énergie pour rien.

Pour moi entreprendre une bonne journée, il faut que j’écoute, je partage, j’aide, j’accompagne. C’est vital chez moi de mettre en œuvre ce challenge chaque jour de ma vie. Voici trois témoignages d’entrepreneuses et d’entrepreneurs pour compléter mon histoire.   « Cédric est un excellent prestataire, doué en plus de générosité et de beaucoup d’enthousiasme. Un professionnel avant tout, mais aussi une personnalité très sympathique. » Valérie Thuillier « Je ne connais Cédric Debacq que par le biais des réseaux sociaux. Un entrepreneur, très actif, que l’on remarque rapidement et que l’on suit parce qu’il est à la fois dynamique, régulier, sérieux et partage de nombreuses informations intéressantes. Un modèle à suivre ! » Nathalie Callenaere « J’ai pu réaliser un premier travail avec Cédric Debacq et je peut dire est que son professionnalisme ne laisse aucune place au travail bâclé. Mais c’est avant tout par le contact humain qu’il marque la différence. Il écoute, vraiment, et pose toutes les questions nécessaires pour réaliser le graphisme dont on a besoin. En résumer, travailler avec Cédric, c’est l’adopter 😉 » Patrice Decoeur  

Comment j’arrive à douter 90 fois par jours ?

Parfois il y a des doutes, des incertitudes qui s’installent. Effectivement, même si pour moi il est vital que je challenge ma vie, je doute, j’ai des incertitudes 90 fois dans la journée. Cela m’arrive quand je suis en-train-de créer une nouvelle charte graphique ou bien quand je suis en-train-de rédiger un devis ou bien d’autres choses.

A l’époque où j’étais encore salarié, j’ai eu une conversation avec l’un de mes patrons. Il me confiait qu’il lui arrivait fréquemment de douter, d’avoir des incertitudes. J’étais à la fois surpris d’entendre ses propos et à la fois compréhensible. Pourquoi ?  J’étais surpris qu’il me partageait ses émotions alors qu’il était que mon patron. Pour moi un patron ne partage pas ses émotions avec ses employés. Et en même temps, j’étais compréhensif face à ses propos car il savait que j’avais l’ambition de devenir un jour entrepreneur. Je me souviens également d’avoir ressenti de la gratitude en l’écoutant. Je pense que c’était une attention de sa part pour me partager son aventure entrepreneuriale. Gardez à l’esprit que d’avoir des doutes et des incertitudes c’est humain. Il faut juste savoir prendre du recul et de continuer son chemin, son aventure.  

Comment le fait de partager me rend plus riche !

  C’est une aventure que je mène au quotidien avec fierté et richesse. Effectivement pour moi, ma vie, ma manière d’être quotidiennement me fait vibrer, me donne des émotions comme la motivation, la joie. Pour moi, aider, accompagner, partager et rendre heureux les personnes qui m’entourent (famille, collaborateurs ou clients) est bien plus important que l’argent ! En tout cas je n’entreprends pas ma vie pour de l’argent, mais bien pour contribuer à la réussite des personnes que j’aide et c’est là que je reçois toute ma richesse. Pour moi, aucune journée n’est égale à la prochaine. C’est pour cette raison que je avance quotidiennement vers le chemin de la réussite. Pour moi, chaque jour est unique et chaque journée doit m’aider à avancer vers le chemin de la réussite. Je suis incapable de rester inactif. Pour moi, chaque journée doit être accomplie. Même une journée de repos est une journée bien remplies, mais j’avoue que je surkiff cela. La réussite de partager, de donner, d’offrir à chaque personne que je rencontre dans une journée afin qu’elle garde un bon souvenir de notre brève histoire. Je pourrai apporter encore des témoignages mais je sais que vous aimez les chiffres. Cela fait plus de 3 ans que j’entreprends en tant que Styliste d’entreprise. J’ai publié à ce jour : 186 articles sur mon blog qui ont été vus 75897 fois depuis le début de l’année 2014 et j’ai reçu 721 commentaires.

J’ai 6 clients avec qui je travaille régulièrement et j’ai réalisé un chiffre d’affaire de 6043 euros HT en 2013. A ces jours en 2014 je vais dépasser les 10 000 euros HT.

CA2013

C’est l’histoire que j’entreprends chaque jour depuis ma naissance et jusqu’à la fin de ma vie. Cette histoire est la mienne est je suis heureux de vous l’offrir aujourd’hui.

Pour aller plus loin : Voici une interview réalisée par Olivier Monteux de SocialMediaPro et Web Entrepreneur Pro. [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-entrepreneuriat [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
ressources devenir entrepreneur

Des citations d'entrepreneurs pour votre créativité

6 citations d’entrepreneurs pour votre créativité

« Mieux vaut un travail imparfait fait qu’un travail parfait pas fait » – Jérôme Hoarau Tweetez cette citation en cliquant ici

« Le seul endroit où le succès vient avant le travail, c’est dans le dictionnaire » – Vidal Sassoon Tweetez cette citation en cliquant ici

« Souvent rêveur, toujours acteur, l’entrepreneur, leader créateur, surmonte la peur et les erreurs » – Jérôme Hoarau Tweetez cette citation en cliquant ici

« Un objectif n’est pas toujours censé être atteint, il sert souvent simplement comme quelque chose à viser » – Bruce Lee Tweetez cette citation en cliquant ici

« Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement » – Francis Blanche Tweetez cette citation en cliquant ici

Infographie citations d’entrepreneurs

infographie citation entrepreneur [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-entrepreneuriat [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
créer une startup ressources devenir entrepreneur

6 conseils d'entrepreneurs pour se faire connaître

Aujourd’hui, vous allez découvrir 6 conseils d’entrepreneurs pour vous aider à travailler votre communication. Offrez la visibilité à votre entreprise, à votre site internet grâce aux conseils de ces entrepreneurs.

Tout au long de cet article, vous allez découvrir des conseils, des astuces pour vous faire connaître et placer votre entreprise sur le chemin de la réussite.

Chacun des entrepreneurs ci-dessous ont répondu à cette question : qu’elle serait votre conseil pour communiquer et se faire connaître. Vous êtes également invité à cette question dans les espaces commentaires ci-dessous.

Faites comme mes 6 entrepreneurs et entrepreneuses, venez apprendre, partager et participez à cet article. Chaque entrepreneur à des conseils à partager afin de se faire connaître et ainsi s’offrir la visibilité que votre entreprise, votre business méritent.

6 entrepreneurs vous conseillent pour vous faire connaître

Nicolas-BERMONDNicolas BERMOND, Consultant en plate-forme de marque, stratégie de communication – Fondateur Agence Brooklyn

Travaillez bien les bases ! Voilà mon conseil pour bien communiquer et se faire connaître … A l’heure où il y a une véritable multiplication des outils de communication (Réseaux Sociaux, Applications mobiles, C.R.M., …), il est primordial de bien savoir qui on est, qu’est-ce que l’on vend, et qu’est-ce que l’on a en plus de ses concurrents.

Pour cela, il faut travailler le coeur de votre business: La marque ! Car plus qu’une société, vous gérez une marque qui doit avoir un positionnement clair sur son marché, et des valeurs qui la font vivre au quotidien. Et ce n’est qu’à partir de cette base, qui sera évidemment bien construite, que vous travaillerez une belle identité visuelle qui ne correspondra qu’à VOTRE marque.

Les bases, le positionnement, les valeurs, c’est la condition unique pour faire de votre communication future une communication claire, simple, limpide … Il n’y a qu’à voir la réussite qu’a une marque comme Apple dans ce domaine pour se rendre compte que les fondements de la marque sont primordiaux !

[Tweet « Pour bien #communiquer, travaillez bien les bases ! @nicobermond « ]

  Calvo-MarjorieMajorie Calvo en recherche d’un emploi dans la communication

Quand vous lancez votre micro-entreprise, n’hésitez pas à utiliser le web et les réseaux sociaux pour multiplier vos chances de vous faire connaître. Selon votre domaine d’activité, il peut être indispensable d’avoir un site internet pour promouvoir vos services et être plus visible auprès de vos clients. Toutefois, créer un site web ou déléguer cette tâche à une agence web requièrent soit du temps soit de l’argent, ce que vous n’avez pas forcément.

La solution la plus abordable pour vous sera alors de communiquer sur les réseaux sociaux. Vous êtes certainement déjà rompu à cette pratique dans le cadre de votre vie personnelle en ayant un profil Facebook par exemple. Et bien, rien ne vous empêche d’utiliser ces canaux dans le cadre de votre activité ! Qui plus est, cela ne vous coûtera rien !

Voici quelques réseaux sociaux que vous pouvez utiliser :
  • Facebook : Très forte audience et touche un public large et varié. Il vous permet de communiquer directement auprès de vos prospects et clients.
  • LinkedIn et Viadeo : Ce sont des réseaux avant tout professionnels. Vous pouvez cibler les entreprises qui vous intéressent et monter des partenariats.
  • Twitter : Réseau utilisé principalement par les jeunes ou les professionnels du web. Si vous êtes dans la communication ou l’informatique, vous pouvez aussi y trouver des partenaires.

Il vous suffit juste de choisir le réseau le plus pertinent et efficace pour vous. Pour commencer, vous pouvez créer un compte pour votre entreprise sur ces différents réseaux afin que personne d’autre n’utilise votre nom, et n’en choisir qu’un où publier du contenu en fonction du temps que vous pouvez y consacrer… quitte à développer votre communication par la suite en utilisant des solutions payantes.

[Tweet « Choisissez le réseau le plus perinent et efficace pour communiquer @MarjorieCalvo « ]

AB-communication-graphiqueAntonin Brun AB COMMUNICATION GRAPHIQUE Communiquer et se faire connaître est probablement le plus difficile à faire en tant qu’entrepreneur. Pour se faire il existe plusieurs moyens : – les réseaux sociaux, – le réseau familiale/ami – la prospection … Je vais vous donner deux exemples concrets qui m’ont permis d’avoir un partenariat avec un entrepreneur et un client. Pouvoir s’immiscer dans une conversation avec un inconnu : Je suis graphiste webdesigner et je recherchais un développeur web pour un projet. Un samedi soir, alors que j’étais dans un bar, j’entends deux personnes parler de webdesign et de HTML. Je décide donc d’aller me présenter (sans savoir leur métier) et de participer à la conversation. Il se trouve qu’une des deux personnes était développeur web. Cette personne est maintenant un partenaire à qui je fais appel quand j’en ai besoin et qui fait appel à moi quand il a besoin. Un client venu d’ailleurs : Parlez à vos ami et à votre famille de votre société. Votre domaine d’activité intéresse probablement des entreprises, et grace au «bouche à oreille», votre nom peut ressortir. C’est ce qu’il m’est arrivé, la cousine de mon père à un ami qui à un fils qui à un copain qui à un père (vous voyez de quoi je parle) et un client m’a soudainement appelé en expliquant de quel manière il a eu mon contact. Tout est un bon prétexte pour parler de votre société (sans abus bien-entendu). Conclusion : Parlez de votre activité ! Il ne s’agit pas d’avoir que ça comme discussion avec vos amis, famille, connaissances… mais parlez en à un moment ou à un autre. Ces personnes connaissent d’autres personnes qui seront potentiellement intéressées par vos services. [Tweet « Parlez de votre activité autour de vous #Famille , #Amis … ! @ABCG31 « ] Cédric CarvalhoCédric Carvalho Entrepreneur & Organisateur du Startup Weekend Compiegne Si vous voulez vous faire connaître, commencez par le terrain ! Pour vous faire connaître, vous avez besoin que les gens s’engagent, c’est-à-dire qu’ils vous écoutent et relaient votre information à d’autres personnes. Or il est beaucoup plus facile de créer de l’engagement en face à face qu’en ligne et sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi la majeure partie de votre travail de communication doit se faire sur le terrain et doit servir à vous constituer un réseau. Chaque personne que vous rencontrerez vous ouvrira de nouvelles portes et vous conduira à terme vers vos futurs clients ! Participez à des évènements (salons, meetups, apéros entrepreneurs,…), sortez de votre zone de confort et développez votre dimension commerciale.

Pour ce dernier point, je vous conseille la lecture de « Convaincre en moins de deux minutes » de Nicholas Boothman qui vous donnera les clés pour améliorer votre sens relationnel.

Petit à petit, développez votre présence sur les réseaux sociaux. C’est votre réseau précédemment constitué ainsi que vos clients qui vous donneront la visibilité et la crédibilité dont vous aurez besoin pour augmenter votre audience et ainsi vous développer davantage ! Faites donc en sorte qu’ils s’engagent pour vous.

Pour résumer, commencez par vous faire connaître sur le terrain et bâtissez-vous un réseau. Attaquez ensuite les réseaux sociaux pour croitre. Et retenez finalement que le plus important pour se faire connaître auprès de vos futurs clients, ce sont les gens que vous connaissez.

[Tweet « Faites vous connaître sur le terrain et bâtissez-vous un réseau @carvalhoced @SWCompiegne « ]

Cécile-VerdierCécile Verdier community manager

Le conseil que je donnerai aux entrepreneurs pour communiquer et se faire connaitre en tant que community manager serait d’établir une stratégie digitale. Pour débuter, demandez-vous sur quels réseaux sociaux vos clients et vos prospects sont. Il n’est peut être pas nécessaire d’être partout, cela va dépendre de votre activité mais aussi du temps que vous allez avoir à consacrer à cette communication.

Il vaut mieux être sur un réseau social correctement que sur plusieurs à la fois mais sans arriver à tout gérer. Ensuite optimisez vos profils (Facebook, Twitter, Linkedin, Viadeo,…), cherchez les personnes influentes qui partagent les mêmes intérêts que vous, partagez des informations pour devenir au fil du temps une personne à suivre et reconnu comme expert dans votre domaine.

Sur le web ne parlez pas que de vous, de vos produits et de vos services communiquez sur l’actualité de votre secteur d’activité, la vie de votre entreprise,… Dans réseau social il y a le mot social alors n’oubliez pas les échanges et les interactions. Maintenant à vous de vous lancer dans le vaste monde des réseaux sociaux !

[Tweet « Pour bien communiquer il vous faut une stratégie digitale @CecileV_CM « ]

cedric debacqMon conseil pour se faire connaître Démarquez-vous ! Une bonne communication qu’elle soit sur le terrain ou sur les réseaux sociaux doit être accompagnée par une image de marque digne de ce nom.

Pour cela, il vous faut une identité visuelle qui se traduit par votre logo, qui lui même doit être visible sur vos cartes de visite et sur l’ensemble de vos outils de communication. Sans oublier sur vos pages et vos profils sur les réseaux sociaux.

Pour finir, vous avez beau avoir le plus beau produit ou le plus beau service à proposer à vos futurs clients, si vous négligez votre image de marque, votre identité visuelle, cela ne vous aidera pas à vous faire reconnaître dans vos actions de communication.

[Tweet « Pour une bonne #communication, démarquez-vous ! »]

 Ce qu’il faut retenir :
  • Soyez visible et communicatif sur les réseaux sociaux,
  • Travailler le cœur de votre business,
  • Développez une identité visuelle et une image DE marque,
  • Soyez là où vos prospects et vos clients se trouvent,
  • Faites parler de vous, faites vous recommander,
  • Partez à la rencontre de vos futurs clients ou partenaires sur le terrain,
  • Echangez, partagez et engagez autour de vous !
article-collaboratif [cocorico_separateur style= »continu »] Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous. ]]>

Catégories
ressources devenir entrepreneur

Se préparer aujourd’hui pour mieux entreprendre demain

Aujourd’hui, je souhaite échanger avec vous sur l’évolution de mon entreprise. C’est pourquoi j’ai choisi ce titre : se préparer aujourd’hui pour mieux entreprendre demain.

On pourrait croire en tant que graphiste freelance, je passe mes journées à ne faire que des créations pour mes clients (ce qui peut être vrai), mais j’occupe aussi mon temps à faire avancer mon entreprise dans l’unique but de toujours mieux vous satisfaire.

Si, vous me le permettez, j’aimerai partager avec vous ce qu’il s’est passé récemment dans mon activité en tant qu’entrepreneur.

Pourquoi entreprendre demain, se prépare aujourd’hui ?

J’ai commencé, il y a 3 ans avec le statut d’Auto-entrepreneur. Pour moi ce statut est un très bon choix lorsqu’on souhaite tester son activité, son produit ou ses services. Mais au bout d’un moment, il faut se poser les bonnes questions pour continuer à progresser et faire évoluer son entreprise.

Personnellement, j’ai fait le choix en mai dernier de changer de statut et j’ai opté pour le statut « Entrepreneur-Salarié », qui me permet à ce jour de bénéficier du soutien d’une coopérative « Appuy Créateur » qui se trouve à Clermont-Ferrand.

Cette coopérative me permet d’avoir un soutien, un accompagnement et être formé dans la gestion de mon entreprise. Il m’accompagne dans la partie administrative (comptabilité, fiscalité, etc.). Je peux également bénéficier de nombreuses formations qui sont à disposition des entrepreneurs salariés de la coopérative.

Ce nouveau statut me permet d’aujourd’hui de me consacrer à 100 % à mon activité tout en bénéficiant d’un accompagnement solide.

Pour finir, le statut d’entrepreneur salarié me permet de cotiser comme si j’étais un salarié (sécurité sociale, chômage, retraite) ce que ne permet pas le statut d’auto-entrepreneur.

Si vous avez des questions à propos du statut, je vous invite à me poser vos questions dans les commentaires ci-dessous. [Tweet  » Choisissez le bon statut pour mieux #entreprendre demain ! »]

Mon objectif en 2014 : Allez à la rencontre de mon réseau

En début d’année 2014, je me suis fixé comme objectif d’aller à la rencontre de mon réseau. Comme tout entrepreneur, il est important de disposer d’un réseau solide pour développer son business.

Même si les réseaux sociaux jouent très bien ce rôle, il est quand même plus gratifiant d’aller à la rencontre des membres de sa communauté. Comme vous le savez, en avril dernier j’ai eu l’opportunité de participer à la conférence de Ling-en Hsia (à lire ici). Cette conférence m’a permis de rencontrer plusieurs personnes de mon réseau et d’approfondir nos échanges, nos liens et notre envie d’entreprendre ensemble.

Pour continuer, sur mon objectif, depuis début septembre, je publie régulièrement des articles sur la thématique « entreprenariat ».

Cette initiative est née à l’occasion du salon des micro-entreprises, pour lequel, je suis devenu blogueur officiel et j’assisterai au salon du 30 septembre au 2 octobre à Paris.

J’arriverai au terme de mon objectif en novembre prochain, lors du Webdeux Connect qui se déroulera du 17 au 19 novembre à l’école 42 à Paris. Pour finir, je suis en train de préparer un projet avec des confrères créatifs, j’aurai le plaisir de vous en parler très rapidement sur ce blog. [Tweet « Développer un réseau pour mieux #entreprendre demain ! »]

Mieux entreprendre demain, se prépare dès maintenant !

Changement de statuts, renforcement des échanges avec mon réseau et « c’est pas fini ». Vous l’avez surement remarqué si vous me suivez depuis mes débuts sur la blogosphère, mon blog portfolio a évolué lui aussi.

Un site web ou un blog portfolio, a besoin d’évoluer et de développer sa croissance dans l’intérêt premier d’apporter un meilleur confort à ses utilisateurs.

C’est pour cette raison que j’ai voulu faire évoluer le mien. En vous apportant un nouveau design, une nouvelle mise page et une meilleure navigation sur l’ensemble de vos écrans.

Si toutefois, vous avez des suggestions constructives à apporter, n’hésitez pas à les indiquer dans les commentaires ci-dessous. [Tweet « Chouchoutez ses consommateurs pour mieux #entreprendre demain »]

Et demain, comment mieux entreprendre au quotidien ?

J’espère avec mon expérience, que cela vous permet à vous aussi de vous poser les bonnes questions afin de mieux entrepreneur au quotidien, dès demain.

De mon côté, je continue à lire, à apprendre et à vous écouter. Pour moi, réussir à mieux entreprendre demain et avant tout à bien se préparer aujourd’hui, et cela avec vous au quotidien.

Prêt pour continuer l’aventure avec moi ? [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-entrepreneuriat [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>

Catégories
ressources devenir entrepreneur

Comment trouver l'associé idéal ?

Pour développer votre business, il peut être recommandé de s’associer. Mais comment trouver l’associé idéal pour réussir en affaire ?

Dans le cadre de cet article, j’ai invité 6 entrepreneur(e)s à partager leurs expériences et leurs recommandations pour trouver l’associé idéal.

Vous allez découvrir tout au long de cet article, des conseils, des réflexions, qui vont vous aider à recruter l’associé qui vous accompagnera dans l’évolution de votre entreprise.

Pour aller plus loin, lors du salon des micro-entreprise, il y aura une table ronde sur le thème «S’associer, sans s’entretuer». Vous trouverez les informations dans cet article pour y participer.

Trouver l’associé idéal, retour d’expérience de 6 entrepreneur(e)s

Harold Zime Président fondateur de hooldersLogo-Hoolders

Pour avoir rencontré plusieurs entreprises et en avoir accompagné quelques-unes dans leur développement, je peux vous dire que l’équipe dirigeante est de loin le point important lors d’une création d’entreprise. Ce n’est pas un hasard si les business angels et les capitaux-risqueurs regardent avant tout la qualité de l’équipe dirigeante avant d’investir. Car la véritable plus-value d’une société ne vient pas tant de l’idée fondatrice, mais avant tout des hommes qui la composent.

Il me semble que 3 points doivent être validés dans la recherche de(s) l’associé(s) idéal (aux).

⇨ Son rôle: Si vous recherchez un associé, c’est d’abord pour une raison claire et précise ; pour ses compétences, pour votre complémentarité, … . Validez vos complémentarités : vous êtes du genre Ingénieur, associez-vous par exemple avec un commercial et un financier. Evidemment, recruter un prestataire comme associé uniquement par manque de fonds propres est clairement à proscrire.

⇨ Partagez la même vision et la même appétence au risque: Entreprendre n’est pas un long feu tranquille, ni une succession d’éléments en accord exact avec un business plan. Pendant votre aventure entrepreneuriale, vous serez confronté à des difficultés. Il est important que vous soyez tous en accord avec la stratégie de l’entreprise, capable d’infléchir vos avis dans une démarche constructive et surtout être prêt à ne pas se rémunérer au début. Discutez en toute transparence d’argent avec vos associés. Sont-ils en mesure de tenir sans revenus ? Dans le cas d’un ralentissement du CA auront-ils le sang-froid nécessaire pour trouver des solutions constructives et non courir se faire embaucher à la première occasion ?

Pour finir, ne négligez pas les considérations personnelles. Votre associé est en couple, a une famille, des engagements personnels ? Sa situation personnelle aura une incidence directe sur son implication, sur son appétence au risque ou non. De même, si votre associé est brillant, il se pourrait qu’il ait une excellente situation salariale, avec une rémunération confortable et un niveau de vie correct. Les aléas de l’aventure entrepreneuriale peuvent se traduire par un départ précipité de votre associé pour ces raisons.

⇨ La répartition des parts et la contractualisation de vos engagements Etre l’initiateur du projet n’est pas une raison suffisante pour être majoritaire. Recruter une personne clé comme associé en lui promettant 5% du capital, n’est pas de nature à l’impliquer. Quand bien même vous aviez lancé l’activité! Estimez une répartition des parts de façon objective, en fonction du temps consacré, du réseau des personnes, des connaissances clés, des capacités financières, ….

Pour finir, une association est comme un mariage. Il est plus raisonnable d’établir les règles de votre aventure que de devoir les subir par la suite. Ainsi, discutez des clauses des statuts dans leur complétude, élaborez un pacte d’associés stipulant la gestion au quotidien et même de la sortie éventuelle des associés. Plus la phase de rédaction de ces documents prendra du temps et plus vous vous assurez de l’implication de vos associés dans la durée.

Au sein de HOOLDERS, nos équipes de due-diligence accordent une importance particulière à l’équipe. C’est l’aspect LE plus important dans votre aventure entrepreneuriale et dans son succès commercial. Passer du temps à prospecter afin de recruter votre associé, vous permettra assurément d’accélérer par la suite votre développement.

[Tweet « Passez du temps à #prospecter afin de #recruter votre #associé ! @Hoolders « ]

Logo-rezoeSabrina Boucherit fondatrice de RéZoé

L’association est souvent comparée à un mariage, il faut donc dès le début distinguer ce que vous attendez de cet associé, des compétences complémentaires, le besoin d’un carnet d’adresse, d’un financement ?

D’après mon expérience le réseau professionnel, le networking et le coworking sont de bonnes pistes pour trouver sa « moitié ». Bien sûr il faudra prendre des précautions, les associations peuvent aussi finir par un divorce.

[Tweet « Le #networking et Le #coworking sont recommandés pour trouver son #associé @REZOEfr « ]

Camille Blaise co-fondateur de Neocaminologo-neocamino Un doute, plus de doute. En vous associant, vous allez vous marier, pour le pire … et le meilleur ! À mon sens, il y a plusieurs aspects auxquels s’attacher quand on parle de trouver l’associé(e) idéal(e) :
  • complémentarité : sommes-nous d’accord pour nous diviser le travail ? Nos compétences nous permettent-elles d’assumer les responsabilités que nous prenons respectivement ?
  • confiance : ai-je confiance que mon associé(e) sera impliqué(e) autant qu’il le faut pour réussir ?
  • communication : arrivons-nous à bien communiquer ensemble ?
  • plaisir : est-ce que tous les matins, je me réveille en me disant que j’ai envie d’aller le/la retrouver ? … Et tous les soirs, d’aller prendre une bière pour refaire le monde ?

Pour vous tester, rien de mieux que de partir dans une aventure inconfortable où vous ne pourrez pas vous mentir : si vous êtes marin, par exemple, louez un voilier et partez 2 semaines en mer. En adaptant les mots de Tabarly à propos du bateau justement, on pourrait dire

« Entreprendre est une activité qui ne convient pas aux imposteurs. Dans bien des professions, on peut faire illusion et bluffer en toute impunité. Entre associés, on sait ou on ne sait pas. »

[Tweet « Testez vos #aptitudes dans une aventure inconfortable avec votre futur #associé @camblaise « ] logo-nileoMatthieu ALIZON Gérant de Nileo

Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’y a pas de recette miracle et que si vous décidez de vous associer avec une personne en qui vous avez complètement confiance, soyez prévoyants ! Prévoyant, en prenant toutes les dispositions contractuelles (pacte d’associé, travaillez les statuts avec un avocat spécialisé…) qui vous assureront que votre entreprise ne sera pas bloquée le jour où il y aurait un clash ! De même, ne vous associez jamais à 2 avec chacun 50% des parts !

Avant tout cela, il faut trouver le bon associé. Je vais parler de mon expérience. Autoentrepreneur depuis fin 2009, j’ai rencontré une personne qui avait créé son EURL en janvier 2010, avec une activité complémentaire de la mienne (d’où au passage, l’importance du réseau). On s’est recroisé régulièrement, sans jamais réussir à bosser ensemble, mais l’envie était là.

Puis, en avril 2011, suite à une réunion présentant les nouvelles orientations d’aides financières pour des prestations que nous proposions, nous avons eu l’idée de construire une offre globale regroupant nos compétences. Cette offre s’est transformée en opération collective. Pendant la phase de recherche d’entreprises participantes à ce dispositif, nous présentions chacun nos propres structures aux différents prospects et nous nous sommes aperçus concrètement que nous étions vraiment complémentaires sur l’ensemble de nos services. D’où l’idée de s’associer, car au-delà des aspects professionnels, nous partagions plusieurs points communs en terme de valeurs et de situation familiale (elle avait 2 enfants, j’attendais mon premier). Cela peut parait anecdotique, mais cela a vraiment une importance dans la vie quotidienne !

Nous avons étudié l’ensemble des possibilités administratives et nous nous sommes lancés. L’ensemble de la démarche a pris environ 6 à 9 mois, durant lesquels j’ai commencé à travailler dans les locaux de ma collègue, afin de voir comment se dérouler la vie (professionnelle) à 2 et confirmer encore plus notre envie de s’associer.

Depuis mars 2013, je suis co-gérant avec ma collègue et nous avons découvert au fur et à mesure l’étendue de nos complémentarités. Nous sommes très différents sur certains points, mais cela se transforme en force dans l’entreprise. En grossissant le trait, elle a plus une vision moyen/long terme, ce qui est un atout pour la stratégie de l’entreprise et de mon côté, je me charge du côté opérationnel, de la mise en œuvre quotidienne de cette stratégie.

En résumé, mes conseils : travailler le réseau, préparer l’association, partager des valeurs, partager la vision d’entreprendre et la vision de la vie ! Dernier conseil : une fois l’association faite, il faut échanger avec son associé, sur la stratégie, les projets, les recrutements… Pas seulement pendant le café, mais se poser régulièrement et faire le point, surtout dans une période d’incertitude comme actuellement.

[Tweet « Avec son associé, il faut échanger, communiquer et partager ! @Matthieu_Alizon « ]

Céline Huet Fondatrice de La framboise carréelaframboisecarree C’est une certitude, s’associer est une force dans un projet d’entreprise ! Mais, qui est le candidat idéal ?

D’abord, tout comme un projet d’entreprise doit être cohérent dans sa globalité, il est essentiel que les associés soient en ligne avec ce projet. Par exemple, ne choisissez pas un associé parce que c’est un ami, mais parce qu’il partage les mêmes les mêmes valeurs, les mêmes idées, et les mêmes envies pour développer le projet !

Ensuite, l’offre produit doit faire sens pour chacun des associés; le projet doit leur tenir profondément à coeur. Plus chacun aura l’envie de le réussir et plus vous serez motivés, investis et soudés !

Un autre élément essentiel, c’est de partager la même vision pour l’entreprise. Il faut savoir ce que vous voulez en faire, où vous voulez l’emmener, et être totalement en phase sur ce point !

Concernant les personnalités, je pense qu’il faut à la fois des points communs et des différences. Plus précisément, l’idéal serait des valeurs communes d’écoute, de partage, de sérieux et d’honnêteté pour construire une base solide. À cela, associez des profils créatifs, communiquant, techniques et vous devriez être sur le bon chemin… C’est la variété des profils qui fera la richesse de l’entreprise !

Enfin, comme dans toute relation, écoutez vos intuitions…

[Tweet « S’#associer est une force dans un projet d’#entreprise ! @FramboiseCarree « ]

Marion-Dynamo-MarketingMarion Chauloux Gérante de Dynamo Marketing Formation

L’entrepreneuriat est avant tout une histoire d’hommes et de femmes, dans laquelle l’échange est au coeur de tout. Clients, fournisseurs, concurrents, associés… autant de personnes qui vous accompagnent dans votre aventure entrepreneuriale.

L’association avec une ou plusieurs personnes dans votre business peut avoir différents objets (besoin de pallier à un développement d’activité, envie de partager avec d’autres personnes, besoin de vous entourer de compétences complémentaires…). Quelle que soit la raison, vous devez avant tout veiller à choisir une personne qui corresponde à vos valeurs et à celles de votre entreprise.

Avant de la laisser monter dans la barque, soyez certains que vous ayez la même vision, le même projet et l’envie d’emmener l’entreprise dans la même direction. Il en va de la qualité de votre association et donc de la pérennité de l’entreprise.

Dès lors qu’une autre personne vous rejoint dans votre business, les décisions se prennent à deux et vous devez développer la capacité à écouter et à réfléchir ensemble. La communication entre vous doit donc être fluide et vous devez sentir que le courant passe bien avec votre futur associé.

Avant de vous lancer dans la recherche de votre futur associé, veillez donc à bien définir vos valeurs et la direction dans laquelle vous voulez aller professionnellement. Vous devrez par la suite être capable d’expliquer tout cela clairement à votre futur associé.

N’hésitez pas à rencontrer plusieurs personnes (c’est même indispensable !) avant d’en choisir une plus qu’une autre. Si vous avez le moindre doute, c’est que ce n’est pas la bonne personne. Prenez le temps nécessaire pour trouver la perle rare, soyez patient. »

[Tweet « Un #associé se doit de partager vos #valeurs et celle de votre #entreprise @DynamoContact « ]

table ronde-associe

Table ronde «  S’associer sans s’entretuer »

 Le mardi 30 septembre 2014 à l’occasion du salon des micro-entreprises, se tiendra une table ronde sur le thème «  S’associer sans s’entretuer » animé par Frédéric Benzimera dirigeant de Position.

4 Intervenants participeront et apporteront leurs expériences et comment ils ont fait pour trouver l’associé idéal. À la fin de cette conférence, une synthèse des points clés sera réalisée par Alexandre Bortolotti de wpmarmite.com Pour assister à cette table ronde, inscrivez-vous gratuitement pour obtenir votre badge du salon des micro-entreprises. [cocorico_separateur style= »continu »] newsletter-entrepreneuriat [cocorico_separateur style= »continu »]

Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

]]>