Rédiger un business plan pour une boutique de vêtements

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Vous souhaitez lancer votre boutique de vêtements et avez besoin d’un prêt bancaire ? Vous souhaitez, avant de vous lancer connaître les besoins de financement pour créer votre boutique ? Vous aimeriez savoir à partir de quand vous pourrez vous verser votre premier salaire ?

Il est temps de faire votre business plan, qui vous permettra de répondre à ces différentes questions. Mais, comment élaborer ce business plan ? Comment trouver les chiffres pertinents ? Que mettre dedans ? Quelles erreurs éviter ?

Analyser votre marché

Première étape : Analyser votre marché 

Avant même de vous lancer dans la rédaction de votre business plan, vous devez aller analyser le marché d’implantation de votre futur point de vente, voire analyser quelle zone de chalandise minimum vous avez besoin pour choisir votre lieu d’implantation.

Le local trouvé vous devrez regrouper des informations sur la concurrence et vos futurs clients potentiels, mais surtout les analyser.

A) La concurrence

concurrence entrepriseQui sont vos concurrents directs et indirects ? On appelle concurrents directs, tous ceux qui vendent des produits similaires :

On considérera que les boutiques vendant des vêtements similaires seront vos concurrents directs proches et des vêtements tout court des concurrents directs.

Les autres boutiques dans la même zone de chalandise peuvent être considérées comme des concurrents indirects, car elles ponctionnent une partie du pouvoir d’achat de vos clients. Or, ce pouvoir d’achat n’est pas extensible.

Se situer dans une zone sans concurrence n’a pas de sens pour une boutique de vêtements, car cela peut signifier l’absence de marché. C’est aussi parce qu’il y a des concurrents dans la zone que les clients se déplaceront.

Pour les concurrents directs proches, vous devrez comprendre quel est leur positionnement. Comment communiquent-ils ? Quelle est la valeur perçue par leurs clients ? Ses informations vous permettront de déterminer quel devrait être votre positionnement et surtout, comment vous allez vous distinguer de la concurrence existante.

Par ailleurs, les chiffres que vous pourrez obtenir chez vos concurrents pourront vous être utiles au moment d’élaborer votre prévisionnel :

  • Quel est leur chiffre d’affaires ?
  • Quel est le panier moyen ?
  • Combien de personnes rentrent dans leur boutique ?
  • Combien de visiteurs achètent ?
  • Quels sont les prix pratiqués par ces derniers ?
  • Quelle est leur politique promotionnelle ?

Pour cela, il est indispensable de se déplacer sur place, d’observer, de questionner et compter.

B) Les clients

De même, vous devez déterminer votre zone de chalandise et en ressortir les informations clés :

Catégories socio professionnelles, pouvoir d’achat, salaire net moyen de la zone, typologie, temps de trajet moyen ? Passage moyen devant votre boutique, évènements éventuels de la région permettant d’attirer d’autres clients ? Tourisme ? Vous devez maîtriser ces paramètres avant même d’entamer l’écriture de votre business plan. Cela vous permettra de vérifier la pertinence de votre projet, l’existence d’une demander et d’élaborer votre prévisionnel.

Élaborer-votre-prévisionnel

Élaborer votre prévisionnel

L’objectif ensuite, sera d’élaborer un prévisionnel réaliste vous permettant de déterminer les investissements potentiels, mais surtout vous rassurer (et rassurer votre banquier/investisseur) : Mon projet est-il rentable ? Quand pourrai-je me verser un salaire ?

A) Le chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires de votre boutique peut se définir comme le panier moyen d’achats de vos clients multiplié par le nombre de clients.

Le plus dur étant de déterminer le nombre de clients !

Chiffre d'Affaire

Pour cela, vous pouvez essayer de déterminer, via votre étude de marché, combien de personnes passeront devant votre boutique et estimer un taux de conversion moyen de passeur en visiteur puis de visiteurs en clients.

L’analyse de la concurrence, mais aussi une étude dans des zones de chalandise similaires sur des commerces identiques vous permettra d’avoir ce genre de chiffres.

 

B) La marge brute

La marge brute est égale au chiffre d’affaires moins les achats consommés. Si vous vendez un vêtement 100 et qu’à l’achat il vous a coûté 50, votre marge brute est de 50. C’est un indicateur clé pour une boutique, car plus la marge brute est faible, plus il vous faudra vendre de vêtements avant de pouvoir payer vos frais fixes.

C) Les coûts fixes

Les coûts fixes, si trop élevés, peuvent mener une boutique de vêtement dans le mur. Ils sont composés de vos loyers, des salaires (en fonction du nombre de vendeurs), des achats de prestations (électricité, communication fixe par mois, assurance, comptabilité, etc.. ). Votre objectif au démarrage est de parvenir à viabiliser un maximum vos coûts pour ne pas prendre trop de risques financiers. Embauche de saisonnier, heures supplémentaires, prestations externalisées sont des techniques pour minimiser la hausse des coûts fixes.

Les erreurs à éviter

Les erreurs à éviter

A) Sous-estimer la communication

Variabilité ne veut pas dire minimiser au maximum les dépenses. Si vous ouvrez une boutique, votre premier objectif est de vous faire connaître et créer un lien de confiance. Dès lors, la communication au lancement est primordiale et il vous faudra investir dans des opérations de communication bien ciblée :

  • journal local,
  • internet,
  • mailing,
  • carte de fidélité,
  • etc..

Vous permettant d’attirer des clients potentiels.

Si ce coût peut paraitre important au début, il s’avérera rentable si les premiers clients sont fidélisés et reviennent par la suite.

B) Sous investir

Sous investir en salariés par peur d’avoir trop de coûts fixes peut s’avérer catastrophique : des clients mal servis, une boutique mal entretenue, une caisse qui s’allonge et c’est immédiatement des clients mécontents qui ne reviendront plus. Il faut donc un bon équilibrer entre prise de risque et perte en service client. N’oubliez pas, cela coute 7 fois plus cher d’attirer un nouveau client que de le fidéliser.

C) Oublier la saisonnalité

En fonction de ce que vous vendrez dans votre boutique, vous serez probablement soumis à une forte saisonnalité. Il faut penser à bien mettre en évidence cette saisonnalité dans votre business plan. Des soldes ? Votre volume de vente augment, mais vos marges diminuent. L’hiver arrive ? Aurez-vous autant de clients pour vendre vos T-Shirt ? Ne faut – il pas lancer une gamme différente de produits ? La saisonnalité doit notamment être prise en compte pour vérifier vos besoins en fonds de roulement et l’état de votre trésorerie.

 

D) Prendre une marge de sécurité

Il ressortira de votre business plan des besoins en financement. Dès lors, prévoyez une marge d’erreur. Mieux vaut demander un peu plus au début que de devoir revenir ensuite si votre business plan ne se réalise pas. Il est toujours plus facile de négocier une ligne de crédit au lancement que lorsque votre business plan ne se sera pas réalisé.

 

E) Le canal de vente par internet

Si vous ouvrez une boutique, gardez en tête que 77 % des clients vont d’abord sur le net avant d’aller dans une boutique. La présence sur Internet devient donc indispensable. Par ailleurs, c’est un bon canal pour travailler vos clients fidèles et augmenter le taux de ré achat.

Article invité de Gaëtan Baudry du site www.my-business-plan.fr
 

Pour aller plus loin :

Voici une sélection de livre sur le business plan pour vous aider dans le développement de votre projet de création d’une boutique de vêtement.


newsletter-entrepreneuriat


Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et de vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant, sur les boutons ci-dessous.

Gaëtan Baudry

« Après avoir coaché des entrepreneurs sociaux pendant 3 ans aux fondations Edmond de Rothschild et travaillé un an en finance, Gaëtan Baudry a fondé Legal’Easy, une start up dont l’objectif est de simplifier les démarches administratives et légales des entrepreneurs. Il a notamment lancé récemment my-business-plan.

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

Exprimez-vous