L’univers de la bande dessinée raconté par Anne Bernardi

Conseil en design gratuit Cédric Debacq

dans le cadre de cette nouvelle interview, j’ai le plaisir de vous faire découvrir l’univers de la bande dessinée raconté par Anne BERNADI. Anne fait partie des entrepreneurs au sein d’Appuy Créateurs à Clermont-Ferrand. C’est même Anne qui m’a convaincu à rejoindre Appuy Créateurs. Voici son histoire, son aventure entrepreneuriale.

Peux-tu te présenter auprès des lecteurs?
Bonjour, je m’appelle Anne Bernardi, graphiste et illustratrice en free-lance, et je vis en Auvergne depuis plusieurs années.

Tu es graphiste et illustratrice, ton univers est la bande dessinée, peux-tu partager avec nous ta passion ?

Initialement, je viens du Dessin Animé, j’ai fais mes études à l’EMCA d’Angoulême ( l’Ecole des Métiers du Cinéma d’Animation). Mais la BD est une passion de toujours. J’ai appris à lire avec les vieux recueils de « Spirou magazine » qui traînaient chez mon père, puis j’ai dévoré tous les rayons BD de ma bibliothèque municipale. Ce qui est extraordinaire, avec ce média, c’est qu’il m’a accompagné dans mon évolution : des Bd gentillettes de mon enfance ( astérix, tintin,etc.), j’ai découvert des BD plus adultes à l’adolescence ( Ptiluc, Boucq, Hermann…), puis les mangas, et enfin les romans graphiques. Pour moi chaque BD est comme un film : tu plonges dans un univers, des sensations, des couleurs, des fois tu peux même mettre une musique qui va bien avec… mais ce qui est mieux qu’avec le cinéma, c’est que tu lis à ton rythme, tu donnes la voix que tu veux à tes personnages, et tu peux y revenir autant de fois que tu le souhaites… C’est un beau voyage qui ne coûte rien, surtout si on est abonné aux bibliothèques!;) Et aujourd’hui c’est à mon tour d’avoir envie d’en créer …

Comment se déroule la création d’une bande dessinée ?

De façon très schématique, il y a quatre grandes étapes :
1-Le scénario, qui constitue l’histoire à proprement parler.
2-Le découpage de cette histoire en planches, et la création du storyboard
3-Le crayonné des planches
4-L’encrage ( et la couleur si prévu)

ratus-ratus-tome-2

Peux-tu nous présenter « Ratus Ratus » ?

Ratus Ratus est né un peut par hasard… C’est un univers que je traînais depuis longtemps dans mes tiroirs, nourri de mes lectures et de mon goût pour la nature. Je crayonnais déjà les premières esquisses en 2001, autant dire que ça date !
En grso, pour résumer, on suit une colonie de rats noirs à travers 3 personnages assez différents ( un espion charmeur, un général érudit et un benêt doté d’un don particulier), dans un monde peuplé d’animaux, d’insectes géants et de robots. L’humanité semble absente mais on en apprendra un peu plus sur l’univers au fur et à mesure…

Ce projet aurait pu dormir éternellement dans mon tiroir, si je n’avais pas découvert le site « webcomics.fr ». C’est une plate-forme d’hébergement gratuit de BD en ligne, et j’ai commencé à y poster mes planches, au rythme d’à peu près 1 chapitre par mois… Sans trop y croire, j’ai rapidement constaté que des lecteurs appréciaient mon travail, et m’encourageaient à continuer. J’ai ainsi finalisé une histoire de plus de 80 pages en noir et blanc, et j’ai trouvé un éditeur qui a cru en ma BD et l’a imprimée au format papier ! C’est plutôt une belle histoire, non?;)

Tu as participé au concours #Up Auvergne, peux-tu nous dire qu’est ce qui ta motivé à y participer et comment s’est déroulée pour toi cette aventure ?

Le concours « #Up Auvergne » souhaitait mettre en avant des projets novateurs ou originaux sur la Région Auvergne. J’ai souhaité postuler afin de trouver un soutien et un éventuel financement pour m’aider à réaliser le tome 2 de ma BD dans de bonnes conditions. J’espère pouvoir arriver à boucler la campagne sur Ulule:) !

Tu as créé une campagne de paiement participatif pour lancer la production du tome 2 de « Ratus Ratus » Peux-tu nous en dire un peu plus et comment on peut y participer ?

C’est très simple : Il vous suffit de pré-commander l’album et de choisir vos contre-parties ( dédicaces, packages, original à l’aquarelle, etc.). Pour expliquer le principe, si je réunis suffisamment de pré-commandes ( par exemple pour une centaine d’albums), l’éditeur me paiera l’avance de mes droits sur ces 100 albums, ce qui me permettra de me rémunérer un peu sur le processus de réalisation de ma BD.
Le lien vers Ulule : http://fr.ulule.com/ratus-2/

En dehors de tes projets BD, que fais tu d’autre au quotidien dans ton activité de graphiste et illustratrice ?
Oulà, c’est vaste ! Je donne des cours et je forme, 1 jour ½ par semaine, des BTS et des MANAA dans un institut privé ( cours d’infographie, de communication visuelle, etc.). Le reste du temps, je travaille sur des commandes en BD, illustration et vidéo pour des clients divers et variés (presse jeunesse, collectivités, clients privés, associations, etc.)…

ratus-ratus

Peux-tu donner 3 conseils à ceux qui souhaitent se lancer dans la BD ?

1-Apprendre à dessiner d’après nature : on commence souvent par copier les auteurs qui nous plaisent, puis on atteint un certain niveau, on se dit qu’on gère suffisamment les visages pour faire passer des expressions et on se lance à raconter une histoire… mais on se retrouve vite bloqué par un angle de vue qui nous embête, une main qui ne va pas comme il faut, des proportions qui ne vont pas, etc… Ces soucis de dessin s’en iront avec la pratique, et une pratique constante du dessin d’après nature.

2- Le chemin le plus court est le chemin le plus long! En gros, mieux vaut prendre le temps de construire un univers cohérent, une histoire qui tienne debout, bref passer du temps en réflexion, que de se lancer à corps perdu dans la création des planches ! Sinon, ça donne des histoires qui commencent super bien mais qui s’arrêtent au bout de 10 planches, faute de scénario…

3- Il me semble me souvenir d’avoir entendu une fois Mr De Moor, l’auteur de « Pi, la vache détective » et de « Gaspard de La Nuit », s’exprimer sur ce qui importait vraiment dans une BD. Pour lui, le plus important était d’arriver à établir une « ambiance ». Et je lui donne, pour ma part, entièrement raison : les BD qui m’ont le plus marquée ont toutes une ambiance particulière : « Peter Pan », de Loisel et « Basil et Victoria », avec le fog londonien sur fond d’ambiance victorienne, « Gaspard de la Nuit » avec ses monstres fantastiques masqués qui sortent tout droit d’un tableau de Bosch, « Blacksad », avec son ambiance « polar », « Akira » et la désolation d’une mégalopole réduite en lambeaux, etc.

Peux-tu donner 3 conseils à ceux qui souhaitent se lancer dans une activité entrepreneuriale ?

1- Prenez le temps de bien mûrir votre décision, et lancez-vous ! L’entreprenariat est une belle aventure, pour peu que les risques soient mesurés et que l’envie soit vraiment là.
2- Si vous vous sentez dépassés par le côté administratif, faites-vous aider ( CCI, CAE, etc.). Tout le monde n’est pas comptable ou juriste… pour ma part j’ai intégré Appuy Créateurs, une CAE-SCOP en Auvergne, pour bénéficier d’un soutien administratif, logistique, humain et comptable… et je me félicite tous les jours de ce choix !
3-Enfin, même si monter son entreprise est passionnant, c’est des fois aussi envahissant, épuisant ou décourageant… Préservez-vous du temps pour vos proches et vos loisirs, c’est important !

Un grand merci à Cedric Debacq pour cette interview, et n’oubliez pas de commander vos albums sur Ulule;) !

interview-anne


Pour plus de créativité et de conseil, merci de partager cet article auprès de vos amis et vos contacts sur les réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous.

Cédric Debacq

Vous avez besoin d'aide pour la réussite de votre entreprise ? C'est pourquoi en tant que styliste d'entreprise spécialisé en création d'image de Marque (logo, site internet, création graphique) j'aide les entrepreneurs des petites entreprises à réussir quotidiennement sur Internet. Prenez rendez-vous pour en savoir plus ou suivez moi sur Linkedin

Conseil en design gratuit Cédric Debacq